Americas > Voyages > Villes > Valencia-venezuela

Valencia



Valencia

Située à peu de distance de Puerto Cabello sur la côte Caraïbes et du Lac Tacarigua, Valencia est une ville moderne mais qui a su conservé un Centre Historique agréable et qui se trouve à proximité de nombreux sites touristiques intéressants.

Fondée en 1555 par le capitaine Alonso Vicente Díaz sous le nom de "Nueva Valencia del Rey", puis renommée ensuite "Nuestra Señora de la Anunciación de Nueva Valencia del Rey", la petite cité fut assiégée par Lope de Aguirre en 1561 obligeant ses habitants à fuir vers les îles du Lac de Valencia (Lac Tacarigua). Après cet épisode la ville reprit son développement normal avec la construction de sa première église en 1580. Mais proche des côtes, Valencia n'était pas à l'abri des pirates qui la pillèrent au cours du 17ème siècle.
C'est près de Valencia que se déroula la Bataille de Carabobo le 24 juin 1821, une bataille décisive pour l'indépendance du Venezuela

Que voir à Valencia

Le Centre Historique de Valencia se trouve autour de la Plaza Bolívar et il est compris entre la Calle Cedeño au nord, la calle Cantaura au sud, la Avenida Fernando Figueredo à l'ouest et la Avenida Paseo Cabriales à l'est. Parmi les édifices les plus remarquables de la ville on citera la Cathédrale de Valencia érigée sur l'emplacement de l'église de la Virgen del Socorro dont la construction commença en 1580 face à la Plaza Bolívar, le Capitolio construit entre 1768 et 1874 face à la Plaza Sucre et qui servit de Couvent des Carmelites avant de devenir le siège du Gouvernement de Carabobo, le Théâtre Municipal édifié en 1894 face à cette même place dans un style éclectique et dont le plafond est une réplique de l'Opéra de Paris, ou la Casa de La Estrella construite en 1664 en tant qu'Hôpital Saint Antoine de Padoue et qui fut occupé par l'Université de Valencia avant de devenir un musée.
Le Musée Casa de los Celis se trouve également dans une belle demeure coloniale ayant appartenu à Don Ramón Ibarrolaburu y Añorga. Cette maison servit d'hôpital militaire après la Bataille de Carabobo avant d'être achetée par la famille Celis en 1839. Elle abrite aujourd'hui une très belle collection anthropologique de la région.

Théâtre Municipal de Valencia Le Couvent San Francisco construit en 1634 est un des édifices les plus anciens de la ville. Il devint le siège de l'Université à partir de 1892. Trois ans plus tard commencèrent les travaux de construction de l'auditorium universitaire, une salle inaugurée en 1897 et qui fut décorée d'un grand lustre et des chandeliers en cristal de Baccarat, des tapisseries rapportées d'Angleterre, des sièges de style Louis XV provenant de New York, et de nombreux meubles réalisés par des artisans locaux.
Sur la Plaza de la Candelaria on remarquera la belle église de la Candelaria, on admirera aussi la façade de l'ancienne Faculté de Droit de l'Université de Carabobo, et en se promenant dans les rues du centre historique on découvrira de nombreuses demeures coloniales qui ont été restaurées et peintes de différentes couleurs.

Valencia possède également de nombreux espaces verts pour se détendre quand la chaleur est accablante. Certains de ces parcs se trouvent le long du Río Cabriales qui traverse la ville, comme le Parque Fernando Peñalver et le Parque Negra Hipolita.
On découvrira aussi l'Aquarium de Valencia situé au nord-ouest du centre historique. C'est le seul aquarium au monde où vous pourrez voir des dauphins d'eau douce apprivoisés, offrant des spectacles aux visiteurs. Un zoo se trouve également dans le secteur de l'aquarium, abritant des oiseaux, des reptiles et des mammifères de la région.


Aux alentours de Valencia


Champs de Bataille de Carabobo
Champs de Bataille de Carabobo

A 7 kilomères au sud-ouest les passionnés d'histoire se rendront sur le champs de Bataille de Carabobo, une bataille remportée par les indépendantistes dirigés par Simón Bolívar. Considérée comme la bataille la plus importante de la guerre d'indépendance, elle est symbolisée par plusieurs monuments qui ont été élevés sur le Campo de Carabobo et qui sont visités par de nombreux vénézuéliens. On y verra l'Arc de Triomphe de Carabobo inauguré en 1921, un arc formé par deux colonnes de 28 mètres de hauteur, l'Autel de la Patrie construit en 1931 pour commémorer le centenaire de la mort du Libertador entouré des statues de Santiago Mariño, José Antonio Páez, Manuel Cedeño et Ambrosio Plaza, ainsi que la Tombe du Soldat Inconnu qui conserverait les restes d'un des combattants morts lors de la Bataille d'Ayacucho qui marqua l'indépendance du Pérou après la victoire des indépendantistes dirigés par le Général Antonio José de Sucre, héros de l'indépendance né à Cumaná au Venezuela.

Lac Valencia
Lac de Valencia A quelques kilomètres à l'est de Valencia on découvrira le Lac Tacarigua connu aussi sous le nom de Lac Valencia. C'est le deuxième plus grand lac du Venezuela après celui de Maracaibo, couvrant une superficie de 344 km². Ses rives étaient peuplées par les indiens Tacariguas avant l'arrivée des espagnols, et c'est sur ses îles que les habitants de Valencia fuyèrent quand le sanguinaire Lope de Aguirre attaqua la ville.
La Isla del Burro est la plus grande des 22 îles du Lac Valencia. Sur cette île de 247 hectares un édifice carcéral y fut construit pour y placer les prisionniers politiques pendant la dictature du Général Juan Vicente Gómez. Puis la prison servit de maison de correction pour jeunes délinquants avant de redevenir une prison pour les opposants au régime de Rómulo Betancourt. La prison est aujourd'hui fermée et des travaux de réhabilitation sont réalisés pour permettre aux touristes de visiter cette île qui abrite une faune très diversifiée.

Puerto Cabello
Puerto Cabello A 55 kilomètres au nord de Valencia on rejoindra la ville de Puerto Cabello, réputée pour ses plages au bord de la Mer des Caraïbes.
Comme beaucoup de villes côtières, Puerto Cabello fut la cible des attaques des pirates comme John Hawkins, Francis Drake, Christopher Myngs ou François l'Olonnais. Pour protéger le port qui était un des plus importants de la Mer des Caraïbes, le Fort San Felipe fut construit entre 1732 et 1741, puis le Fort Solano en 1766.
Lors de votre séjour à Puerto Cabello vous pourrez bien sûr visiter ces deux forts et plus particulièrement celui de Solano construit sur la Cresta del Vigía dans le Parc National San Esteban et qui offre un panorama magnifique sur la ville et la Mer des Caraïbes.
Dans le centre historique de Puerto Cabello on découvrira de magnifiques édifices coloniaux comme la Casa Guipuzcoana construite en 1728 et qui servait de poste de contrôle commercial, et qui abrite aujourd'hui le Musée d'Art et d'Histoire de Cagua. La Calle Los Lanceros est sans doute une des plus belles rues de Puerto Cabello avec ses maisons colorées dont la plupart sont ornées de magnifiques balcons en bois.
En ce qui concerne les plages, les plus belles se situent le long de la Baie de Pantanemo, à une quinzaine de kilomètres à l'est du centre ville. Mais on en découvrira de nombreuses autres sur toute la côte et sur les îles qui se trouvent en face de Puerto Cabello comme Isla Larga, Isla del Rey, Isla Ratón, Isla Goaigoaza, Isla Alcatraz, Isla Santo Domingo ou Isla Borburata.

Coro
Coro Bien plus éloignée, à 290 kilomètres au nord-ouest de Valencia, il ne faudra surtout pas manquer la visite de Coro, une ville classée au Patrimoine Mondiale de l'Humanité par l'Unesco. Fondée en 1527 par Juan Martín de Ampués sous le nom de Santa Ana de Coro, la troisième ville sur le territoire du Venezuela après Nueva Cádiz sur l'île de Cubagua et Cumaná, Coro fut le point de départ de nombreuses explorations vers les Andes et l'Amazonie, permettant aux espagnols de coloniser une grande partie du pays. Mais rapidement, la ville dut affronter les attaques des pirates anglais et français, obligeant les espagnols à installer leur capitale à Caracas.

Le Centre Historique de Coro a conservé les caractéristiques des villes coloniales des 18ème et 19ème siècles avec ses rues pavées bordées par environ 600 édifices, le plus grand ensemble urbain colonial du Venezuela. Véritable ville musée, Coro offre à ses visiteurs un paysage urbain unique en son genre avec des édifices mêlant les styles Mudéjar et Hollandais (en raison de sa proximité avec les Antilles néerlandaises) avec les techniques de construction des indigènes.
Citer tous les édifices remarquables qu'offre la ville de Coro à ses visteurs nous amènerait à vous présenter une liste beaucoup trop longue et fastidieuse. La meilleure façon de se rendre compte de la beauté de cette ville c'est encore de s'y rendre et de flâner dans ses rues qui ne manqueront pas de vous émerveiller.

Parmi les édifices les plus notables, tant au niveau architectural que pour leur importance historique, on citera cependant la Cathédrale de Coro qui est l'édifice religieus le plus ancien de l'Amérique continentale, l'église et le couvent San Francisco dont la construction commença au 16ème siècle, la très belle Casa de las Ventanas de Hierro érigée au 17ème siècle et qui possède de magnifiques fenêtres protégées par une structure en fer forgé importée d'Andalousie, l'église San Clemente bâtie sur l'emplacement du premier temple qu'avait fait construire le fondateur de la ville, la Casa de las 100 ventanas qui abrite aujourd'hui l'Institut de la Culture de l'Etat de Falcón, l'église du Carrizal qui abrite la Vierge de Guadalupe de Carrizal qui aurait été sauvée par les indigènes lors du naufrage d'un bateau qui la transportait, et les nombreuses rues pavées bordées de magnifiques maisons coloniales comme la Casa del Sol, une des plus ancienne de la ville arborant au-dessus de la porte un soleil symbolisant Dieu.

La Vela de Coro
La Vela de Coro A 12 kilomètres du centre de Coro on découvrira le port de la ville situé dans la cité de La Vela de Coro qui fait partie également du Patrimoine Mondial de l'Humanité.
Fondée en 1528, la ville compte également de beaux édifices coloniaux malgré les attaques incessantes des pirates et les dégâts causés par les guerres d'indépendance. Au nord de la ville on découvrira le Port de Muaco qui permet les échanges commerciaux avec les îles néerlandaises proches de la côte comme celles d'Aruba, Willemstad et Bonaire.
Si Vela de Coro possède une belle et grande plage, les amateurs de baignade et de sports nautiques en trouveront de nombreuses autres en se rendant sur la Péninsule de Paraguaná reliée à Coro et Vela de Coro par l'isthme de los Médanos.


Comment aller à Valencia

ConviasaL'aéroport international Arturo Michelena se trouve à 12 kilomètres au sud-est du centre ville de Valencia, la Plaza Bolívar. Cet aéroport n'a pas de connexion directe avec Caracas mais il est desservi par Aeropostal, Aserca, Avior, Laser Airlines et Conviasa au départ de Barcelona, Maracaibo, Ciudad Guayana (Puerto Ordaz) et Porlamar.
L'aéroport de Valencia reçoit également des vols en provenance des Antilles Néerlandaises (Oranjestad et Willemstad), de Colombie (Bogotá et Medellín) et Panama.

Située au croisement de plusieurs autoroutes, Valencia est très bien connectée au reste du pays par des compagnies de bus qui arrivent au Terminal Terrestre de Pasajeros Big Low Center situé dans le quartier de San Diego, à l'est de la ville. C'est à ce terminal qu'arrivent les bus en provenance de Caracas, Maracaibo, Barquisimeto, Puerto Cabello, Maracay, Ciudad Bolívar, Maturín, Puerto La Cruz, Barcelona, Ciudad Guayana, Coro, Mérida, San Cristóbal, Punto Fijo, Chichiriviche, San Carlos, Tinaquillo, Los Teques ou Barinas.

Circuler à Valencia

Transport public à ValenciaLe transport public à Valencia est assuré par des bus et des minibus de plusieurs entreprises privées et coopératives qui roulent sur des lignes bien déterminées. Mais comme dans de nombreuses villes du pays, le transport urbain de Valencia est très désordonné.
Officiellement il existe près de 180 lignes de bus urbains et suburbains à Valencia, le prix du billet étant annoncé en 2014 à 10 Bs et 1 Bolívar supplémentaire de nuit.

La ville de Valencia a mis en place depuis 2006 une ligne de métro mais seulement 7 des 19 stations prévues sur la Ligne 1 sont en service. Une deuxième ligne de métro est également en projet, la Ligne qui desservira 13 stations en faisant la connexion avec la Ligne 1 à la station Lara.
Un réseau de bus appelé Metrobús est également prévu pour connecter les stations de métros à d'autres secteurs de la ville.
Ce même métro devrait ensuite être connecté au réseau ferroviaire actuellement en construction entre Puerto Cabello et Cagua.

A cela s'ajoute le transport en taxi dont les tarifs sont très disparates, le prix des courses pouvant varier du simple au double. Dans tous les cas il est fortement conseillé de prendre des taxis disposant d'une centrale d'appel car il existe de nombreux taxis pirates très peu sûrs.


Taxis à Valencia

  • Asociacion Civil Libertaxis : (0241) 617.4554
  • Ejecutivos la Gran Via : (0241) 822.1198
  • Mi Taxi : (0241) 868.7423
  • Ok Taxi Valencia : (0241) 619.0292
  • Taxi Excel : (0241) 868.5275
  • Taxi Play Car's : (0241) 205.2125
  • Urb1 Trans : (0241) 618.1411

Arriver ou partir de Valencia en bus


Terminal de bus de Valencia

C'est au départ du Terminal Terrestre de Pasajeros Big Low Center que la plupart des bus partent de Valencia à destination de nombreuses villes du pays comme Caracas, Maracaibo, Barquisimeto, Puerto Cabello, Maracay, Ciudad Bolívar, Maturín, Puerto La Cruz, Barcelona, Ciudad Guayana, Coro, Mérida, San Cristóbal, Punto Fijo, Chichiriviche, San Carlos, Tinaquillo, Los Teques ou Barinas.
Un nouveau terminal de bus est actuellement en construction près du terminal actuel et qui sera connecté avec le Métro de Valencia.

Le Terminal de bus de Valencia est un des plus fréquentés du pays en raison de la situation de la ville qui permet des liaisons faciles entre Caracas et l'ouest du pays. Parmi les destinations les plus fréquentées au départ de Valencia on citera Caracas, Maracay, San Felipe, San Fernando de Apure et Puerto La Cruz.


Exemples de tarifs de bus au départ de Valencia

  • Barquisimeto : 98 Bs (3h00)
  • Caracas : 94 Bs (2h30)
  • Carúpano : 254 Bs (11h00)
  • Ciudad Bolívar : 266 Bs (10h30)
  • Ciudad Guayana : 296 Bs (12h30)
  • Cumaná : 208 Bs (9h00)
  • Maracaibo : 208 Bs (10h00)
  • Maturín : 245 Bs (9h00)
  • Puerto La Cruz : 196 Bs (7h00)

Hôtels à Valencia

Hotel IntercontinentalValencia est une ville dynamique et compte de nombreux hôtels situés dans des édifices modernes et offrant un grand confort à ses hôtes. Dans le centre historique on trouvera des hôtels plus modestes mais ceux-ci ne sont en général pas proposés par les centrales de réservation. Il faudra donc trouver votre hôtel sur place ou en téléphonant directement pour réserver votre chambre.

A Coro et Puerto Cabello on trouvera de beaux hôtels à peu de distance des plages ou situés dans le centre historique de ces deux villes très touristiques. Pour ceux qui voyagent avec un budget réduit il faudra chercher des "posadas", de petits hôtels souvent charmant et parfois très bien situé en dace de la plage.

Liste d'hôtels à Valencia


Liste d'hôtels à Coro


Liste d'hôtels à Puerto Cabello

Annonces publicitaires

Plan de Valencia

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Venezuela

* Conviasa vole à Madrid avec un 747 de Wamos Air
Depuis le 1er novembre 2015 la compagnie aérienne Conviasa assure la liaison entre Caracas, la capitale du Venezuela, et Madrid avec un un Boeing 747 loué à Wam [...]
* Aeropostal va ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine
La compagnie aérienne « Aeropostal, Alas de Venezuela » a annoncé qu’elle allait ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine à parti [...]
* Santa Barbara Airlines assure les vols de Conviasa
La compagnie aérienne Conviasa, placée sur la liste noire de l’UE, propose à ses passagers de voyager entre Caracas et Madrid avec Santa Barbara Airlines. [...]
* Conviasa sur la liste noire de l'UE
L’Union Européenne a ajouté aujourd’hui Conviasa et toutes les entreprises opérant en Libye sur la liste des compagnies aériennes interdites de vol [...]
* Un avion d'Aserca Airlines percute une vache
Un avion de la compagnie aérienne Aserca Airlines a eu un accident peu commun ce mardi 6 mars à 20h45, puisque l’appareil a percuté une vache sur l’ [...]
* Conviasa va acheter 24 avions
La compagnie aérienne Conviasa est sur le point d’acheter 24 nouveaux avions pour développer ses activités au Venezuela et vers les pays voisins. C’ [...]
* SBA suspend ses vols entre Caracas et Madrid
La compagnie aérienne Santa Barbara Airlines va suspendre ses vols entre Caracas et Madrid à partir du 12 février 2012. La compagnie a annoncé qu’elle all [...]
* Conviasa commande 20 Embraer
Le Président du Venezuela Hugo Chavez a annoncé que le Venezuela venait de signer un accord pour l’achat de 20 Embraer 190 lors de sa visite au Brésil. Ce [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Venezuela

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser