Americas > Voyages > Villes > Isla-margarita

Isla Margarita



Isla Margarita

Au nord de la Péninsule d'Araya, Isla Margarita forme avec les îles de Coche et Cubagua l'Etat insulaire de Nueva Esparta. Reliée par bateau depuis La Guaira, Carúpano, Puerto La Cruz et Cumaná, ou par avion au départ de nombreuses villes du Venezuela, des Caraïbes et d'Amérique du Sud, Isla Margarita est une des principales destinations touristiques du pays.

C'est lors de son troisième voyage que Christophe Colomb découvrit l'île de Margarita le 15 août 1498 la baptisant du nom de La Asunción. Mais l'année suivante, Pedro Alonso Niño et Cristóbal Guerra lui donnèrent le nom de Margarita et s'intéressèrent de près aux nombreuses perles qui se trouvaient autour de l'archipel. Les indigènes Guaiqueris qui peuplaient les îles Margarita, Coche et Cubagua devinrent alors les esclaves des espagnols qui les obligeaient à plonger au fond de la mer à la recherche des huîtres perlières.
Souvent attaquée par les pirates, Isla Margarita servit également de base aux indépendantistes dirigés par Simón Bolívar pour en finir avec la domination de l'Espagne sur le Venezuela.

Zone franche, Isla Margarita vit aujourd'hui essentiellement du tourisme grâce aux nombreux hôtels qui s'y sont installés pour bénéficier de taxes réduites, mais surtout grâce à la beauté de ses plages et de ses paysages montagneux.

Que voir à Isla Margarita

L'île se compose de deux parties : Paraguachoa, qui était le nom indigène de Margarita et qui se trouve à l'est, et la Péninsule de Macanao à l'ouest. Ces deux parties sont reliées par un isthme et un pont facilite le passage entre la Péninsule de Macanao et Paraguachoa.
Si la capitale de l'île est La Asunción, fondée en 1562 par Pedro González Cervantes de Albornoz à l'est de Paraguachoa, la ville la plus importante est Porlamar située 10 kilomètres plus au sud au bord de la Baie de Guaraguao, une cité fondée le 26 mars 1536 par Francisco de Villacorta sous le nom de San Pedro Mártir puis Villa del Espíritu Santo, et plus tard Pueblo de La Mar. Attaquée par les pirates et conquise par Lope de Aguirre en 1561, les espagnols décidèrent d'établir la capitale à La Asunción mieux protégée à l'intérieur des terres.

Que ce soient Porlamar, La Asunción, Pampatar, San Juan Bautista ou Juan Griego, les villes de Margarita ne séduisent pas vraiment pour leur architecture, mais elles se trouvent à proximité de plages paradisiaques ou de paysages naturels qui enchanteront tous ceux qui auront décidé de passer un agréable séjour sur cette île.
Quelques édifices méritent cependant d'être visités comme le Fort de la Galera, une petite forteresse construite en 1811 sur les hauteurs de Juan Griego située au nord-ouest de l'île principale. Juan Griego est d'ailleurs une ville agréable avec sa très belle église San Juan Bautista, la Laguna de los Mártires nommée ainsi car elle se colora de sang pendant la guerre d'indépendance, et surtout la belle Playa La Galera, une des plages les plus tranquilles de l'île avec une température moyenne de l'eau à 28°C. Au nord de Juan Griego jusqu'à Punta Cabo Negro (le site le plus au nord de l'île), on découvrira d'autres plages comme Playa Caribe, Playa Las Arenas, Playa Bahía de Plata, Playa Puerto Cruz, Playa Puerto Viejo, Playa Guayacan, Playa Manzanillo ou Playa La Punta.

Pampatar Porlamar a perdu depuis bien longtemps son aspect de petit port de pêcheurs. C'est une ville moderne et animée avec de nombreux hôtels, restaurants, bars, boîtes de nuit et centres commerciaux. Un des lieux préférés des visiteurs est le Boulevard Guevara, un grand axe piétonnier bordé de nombreuses boutiques proposant des produits à très bon prix. Porlamar est d'ailleurs devenue le principal centre d'achat de l'île, une ville qui s'est tellement étendue qu'elle se confond désormais avec Pampatar située à l'est de l'île.
Porlamar offre cependant de belles plages comme Playa Bella Vista, Playa Concorde, Playa Valdez ou Playa La Caracola, cette dernière séparant la Laguna Blanca et la Laguna El Morro de la Mer des Caraïbes.

Beaucoup de touristes préfèreront sans doute séjourner à Pampatar qui a conservé son charme colonial avec le très beau Fort San Carlos de Borromeo datant de 1623, la petite église du Cristo del Buen Viaje, les rues bordées de maisons de style colonial, l'Atelier d'Art connu sous le nom de Casa Amarilla et qui fut le siège de la République en 1817, les vestiges du Fort de La Caranta construit en 1595 et détruit par les pirates hollandais en 1626, l'édifice de l'ancienne Douane ou le Phare de Punta Ballena érigé sur le Morro El Vigia offrant une merveilleuse vue sur la baie, les salines et permettant à certaines périodes de voir passer les baleines.
Pampatar possède bien sûr une grande plage urbaine et d'autres plus petites comme Playa La Caranta ou Playa la Juventud, et ceux qui cherchent des plages moins fréquentées trouveront leur bonheur au nord des salines en longeant la route qui mène à Punta Cabo Negro, avec Playa Gasparico donnant sur la mer et la Laguna Gasparico, Playa Guacuco, Playa el Cardón, Playa Parguito, Playa El Agua ou Playa El Humo.

Castillo Santa Rosa Depuis Pampatar on pourra rejoindre le Parc National du Cerro Copey en faisant une halte au Castillo Santa Rosa construit en 1682 pour protéger La Asunción. Ce fort construit sur une colline dominant la ville a été rendu célèbre pour avoir servi de prison à Luisa Cáceres de Arismendi, héroïne de la guerre d'indépendance et la première femme à reposer au Panthéon National de Caracas.
Le Cerro El Copey est la plus haute montagne de Margarita, culminant à 957 mètres d'altitude. Le Parc National possède pratiquement les seules sources d'eau permanentes de l'île et offre un paysage verdoyant entouré de plaines désertiques. En faisant des randonnées dans ce parc on découvira des espèces edémiques comme la grenouille de Copey ou une couleuvre ne vivant que dans cette île et que les scientifiques appellent Drymarchon corais margaritae. D'autres espèces propres à l'île pourront être observer dans la forêt comme le sapajou apelle de Margarita, le lapin de Margarita, l'écureuil à queue rouge de Margarita, le cerf de Virginie, l'oriole jaune, la chouette naine, le macagua rieur, le vacher luisant, la synallaxe albane ou le cardinal vermillon.

Punta de Piedras est le principal port de Margarita, recevant les ferries en provenance de Puerto La Cruz, Cumaná ou La Guaira. Il permet aussi de rejoindre les îles voisines de Coche et de Cubagua. Si la principale activité de Punta de Piedras est la pêche, la ville se trouve à proximité de sites touristiques très appréciés des visiteurs comme les plages de Playa Paraíso, Playa Punta El Botón ou Playa Laguna de Raya. On y découvrira aussi la Laguna de Piedras entourée par la mangrove et communiquant avec la Mer des Caraïbes par un étroit canal. Mais la principale destination des touristes qui débarquent à Punta de Piedras, c'est la Laguna de la Restinga à 18 kilomètres au nord-ouest.

Laguna La Restinga Le Parc National de la Laguna de La Restinga se situe entre l'île principale de Paraguachoa et la Péninsule de Macanao. Une grande partie de la lagune est recouverte par la mangrove et elle communique avec la Mer des Caraïbes par d'étroites passes qui interrompent une très longue plage de sable blanc au nord. De nombreuses excursions vous seront proposées pour naviguer sur la lagune pour observer les oiseaux qui ont trouvé refuge dans la mangrove ou vous amener sur les plages. Cette lagune est peuplée d'une grande variété de poissons comme la gorette blanche, le pagre commun, le mérou, le requin-hâ, le thon, le mugil ou le centropomus, ainsi que des mollusques tels que les huîtres, les chipi-chipi, les guacucos, les moules ou les arcas zebras, des produits de la mer que vous dégusterez dans les nombreux restaurants installés sur les plages. La lagune est le refuge de nombreux oiseaux comme les flamants, les tinamous noctivagues, les amazones à épaulettes jaunes, les érismatures ornées, les fous de Bassan, les mouettes, les frégates superbes, les hérons bleus et royaux.
Quant à la plage de La Restinga, elle s'étend sur 22 kilomètres de longueur et vous n'aurez donc pas l'impression de vous sentir à l'étroit. Cette immense plage est entrecoupée par des canaux au noms romantiques comme la Plaza de mis amores ou le Canal del beso, une invitation à profiter de ces lieux en couple.

La Péninsule de Macanao possède elle aussi de belles plages comme Playa El Saco, Playa La Auyama, Playa el Tunal, Playa La Pared, Playa La Carmela, Playa Boco del Pozo ou Playa Punata Arenas (la plus à l'ouest de l'île).
Le climat sur cette péninsule est très aride et l'activité principale est la pêche comme c'est le cas à Boca de Río qui est le village le plus peuplé, à l'ouest de la péninsule.
Outre les plages, Macanao offre un paysage de montagnes très attrayant pour ceux qui souhaitent y faire des randonnées à pied ou à cheval.


Cubagua


Isla Cubagua

Cubagua est une petite île qui se trouve à moins de 10 kilomètres des côtes de Margarita. Découverte par Christophe Colomb en 1498, Cubagua intéressa rapidement les espagnols qui s'étaient rendus compte de l'importance de ses réserves en huîtres perlières. Cependant l'île ne disposait pas de ressources en eau potable et les colons espagnols devaient s'approvisionner à Cumaná sur la terre ferme. Mais dès 1532, les ressources en huîtres perlières s'épuisèrent et la population commença à émigrer vers Cabo de la Vela et Margarita.
Cubagua est donc une île désertique où ne poussent que quelques espèces de cactus et où ne vivent qu'une cinquantaine de personnes. C'est depuis Punta de Piedras à Margarita que l'on prendra un bateau pour se rendre à Tubores, un petit village de pêcheurs.
Seuls vestiges du passé, les ruines de la cité de Nueva Cádiz incendiée par les pirates français en 1543, une ville qui resta dans l'oubli pendant plus de 4 siècles avant d'être redécouverte par des archéologues en 1948.
Cubagua est la destination idéale pour ceux qui recherchent un endroit tranquille, des plages pratiquement désertes, des eaux transparentes pour y pratiquer le snorkeling ou la plongée sous marine... mais n'oubliez pas d'emporter de l'eau, des vivres et une bonne protection solaire car il ne pleut pratiquement jamais à Cubagua.


Coche


Isla Coche

Coche est une des trois îles appartenant à l'Etat de Nueva Esparta, à une dizaine de kilomètres de Margarita. Tout comme à Cubagua, l'île de Coche fut colonisée par les espagnols pour exploiter ses ressources en huîtres perlières.
Si une grande partie de ses ressources actuelles dépend de la pêche et des salines, le tourisme sur cette île est en forte hausse en raison de la qualité de ses plages et de son ensoliellement quasi permanent. Protégée entre l'île Margarita et la Péninsule d'Araya, ses eaux ne sont pas très agitées et permettent ainsi aux amateurs de planche à voile de s'en donner à coeur joie. Grâce à la brise marine soufflant à 50 km/h en moyenne, les longues plages de sable blanc sont aussi des espaces idéaux pour la pratique du char à voile.
Contrairement à Cubagua, la population de Coche est plus importante et sa capitale, San Pedro de Coche, dispose de tout ce qu'il faut pour que le séjour des touristes soit agréable. Hôtels, restaurants où l'on vous servira de délicieux fruits de mer pêchés près des côtes, bars, activités nautiques ou terrestres, l'île de Coche est le lieu idéal pour passer des vacances à la plage en évitant les bains de foule de certains sites de l'île Margarita.


Comment aller à Isla Margarita

L'aéroport international del Caribe Santiago Mariño est situé à 20 kilomètres de Porlamar et il est desservi par de nombreuses compagnies aériennes depuis Caracas, Barcelona, Maracaibo, Maturin, Ciudad Guayana, Santo Domingo ou Valencia.
A ces vols réguliers s'ajoutent également des vols charters opérés depuis d'autres villes vénézuéliennes et du continent américain, Isla Margarita étant une destination de vacances très appréciée des étrangers. On trouvera même des vols reliant Pointe-à-Pitre en Guadeloupe à Porlamar, mais aussi depuis d'autres îles des Caraïbes, d'Amérique Centrale, d'Amérique du Sud et du Canada.
On pourra également rejoindre Isla Margarita en bateau depuis les ports de La Guaira (près de Caracas), Puerto La Cruz ou Cumaná avec des compagnies comme Conferry, Gran Cacique ou Navibus.

Circuler à Isla Margarita

Des lignes de bus permettent de circuler entre les différentes communes de l'île et c'est bien sûr le mode de transport le moins cher. Ces bus s'arrêtent un peu partout et cela rallonge d'autant la durée des trajets.
Il existe aussi des minibus très bon marché également qui permettent de se rendre pratiquement partout sur l'île.

Pour ceux qui préfèreraient visiter l'île en toute indépendance la meilleure solution reste la location de voiture dès votre arrivée à l'aéroport international del Caribe Santiago Mariño où vous trouverez les comptoirs des compagnies Aco, Avis, Budget, Excellency, Hertz et Margarita Rentals.

Face à la lenteur des bus, beaucoup de touristes préfèrent prendre un taxi surtout si le but de leur voyage est de se rendre jusqu'à leur lieu de résidence. Le coût du taxi sera de 50 à 300 Bolivares selon la destination, environ 200 Bs pour aller de l'aéroport à Porlamar ou Pampatar (tarifs en avril 2014). Il est conseillé de choisir les compagnies de taxis disposant d'une centrale de réservation pour ne pas avoir de mauvaises surprise, surtout la nuit.


Taxis à Isla Margarita

  • AC Taxi Margarita Mar : 0295 262 32 05
  • Asociación Civil Línea Taxi Turística de Margarita : 0295 261 31 13
  • Asociación Civil Taxis La Perla : 0295 263 08 79
  • Cexpre : 0295 262 45 45
  • Costa Azul : 0416 401 14 98
  • Línea de Taxis Perla Mar : 0295 262 85 31
  • Línea Taxi Tours : 0295 274 23 37
  • Luxor : 0295 263 79 79
  • Radio Taxi : 0295 267 12 41
  • Radio Taxi Express : 0295 264 49 22
  • Sammar Taxi : 0295 262 47 33
  • Taxi Espartanos : 0295 267 18 98
  • Taxi Impacto : 0295 263 77 98
  • Taxi Isla Bella : 0295 808 67 62
  • Taxi Margarita Caribe : 0295 262 58 60
  • Taxi Margarita Internacional Resort : 0295 261 92 24
  • Taxi Playa El Agua : 0295 249 04 23
  • Taxi Turístico Juan Griego : 0295 253 29 63
  • Taxi Unidos : 0295 263 22 69
  • Taxis Mileniun : 0295 263 78 23
  • Taxis Turística de Margarita : 0295 262 06 14
  • Unión Latina : 0295 263 71 13
  • Welcome Taxi : 0295 611 92 82

Arriver ou partir de Isla Margarita


Ferry Isla Margarita

La plupart du temps les touristes quitteront Isla Margarita par les airs ou par le ferry, sachant que l'offre de vols à destination de Caracas est très importante, notamment grâce à la compagnie nationale Conviasa. Mais pour ceux qui seraient arrivés à Isla Margarita en venant de Caracas, il sera peut-être intéressant de poursuivre son voyage au Venezuela en prenant un vol à destination de Barcelona ou Ciudad Guayana.

C'est par bateau que l'on pourra également quitter Isla Margarita en prenant le ferry depuis le port de Punta de Piedras, permettant ainsi aux voyageurs qui seraient arrivés de Caracas, de rejoindre rapidement Puerto La Cruz ou Cumaná par la mer.

A Punta de Piedras vous trouverez également de nombreux bateaux de toutes les tailles pour visiter les autres îles de l'archipel comme Cubagua et Coche. Au départ de de La Isleta un petit embarcadère situé sur la Playa El Yaque, à proximité de l'aéroport et du village du même nom où se trouvent de nombreux hôtels, vous permettra de naviguer jusqu'à l'île de Coche à tout petit prix.


Hôtels à Isla Margarita

Costa Caribe Beach HotelIsla Margarita dispose de très nombreux hôtels disséminés sur toute l'île. Si les plus grands hôtels se trouvent à Porlamar et Pampatar, on aura aucune difficulté à trouver de petites pensions ou des hôtels confortables et tranquilles sur d'autres sites de l'île. Les tarifs des hpotel sont très variables mais les petits budgets y trouveront leur compte en cherchant une pension une fois arrivés sur l'île.

Quant au choix de l'emplacement, tout dépend de ce que vous attendez de votre séjour à Margarita. Si votre but est de passer la journée à la plage et de vous divertir le soir dans les bars et les discothèques, c'est à Porlamar ou à Pampatar que vous devez passer vos vacances. Ceux qui souhaiteront s'éloigner de la foule chercheron plutôt des hôtels plus éloignés de ces grands centres touristiques.


Hôtels recommandés à Isla Margarita

  • Costa Linda Beach : Calle Miragua, Playa El Agua. Une destination idéale au nord de l'île pour échapper à la foule.
  • Isla Caribe Beach : Hôtel tranquille et très confortable sur la plage à Manzanillo, tout près de Playa El Tirano et Playa El Agua.
  • Palm Beach Caribbean : Calle Pelican, Playa el Agua, hôtel très bien situé et offrant de nombreux services pour ceux qui veulent passer un séjour tranquille à la plage.
  • Hesperia Playa el Agua : Dans le village vacances de Pedro Gonzalez, l'Hotel Hesperia Playa El Agua se trouve en face de la mer, près de Playa El Tirano et Playa El Agua.
  • Hesperia Isla Margarita : Dans le village vacances de Pedro Gonzalez, l'Hesperia Isla Margarita propose 4 restaurants et un terrain de golf tous près des plages.
  • Ikin Margarita Hotel & Spa : le grand luxe à Manzanillo, près de Playa El Tirano et Playa El Agua.
  • Patrick : Calle El Fuerte Juan Griego. Hôtel très bon marché au cœur de Juan Griego pour passer des vacances d'une autre façon à Margarita.
  • Puerta del Sol : Boulevard Playa el Agua Manzanillo. Très bel hôtel près de Playa El Tirano et Playa El Agua.
  • Lidotel Boutique Margarita : Centro Sambil Margarita. Hôtel de luxe près de la Plage de Pampatar et de la Plage de La Caracola.
  • Portofino Mare : Dans le secteur de Manzanillo, un complexe avec 4 piscines, 6 restaurants et une discothèque pour passer un agréable séjour.
  • Villa Del Sol : Très économique, la Posada Villa del Sol vous propose des chambres avec salle de bain privée ou commune près de Playa El Agua.
  • Yaque Paradise : Proche de l'aéropot, cet hôtel se trouve près de la Playa El Yaque et de l'embarcadère pour l'île de Coche.

Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons de consulter cette liste d'hôtels à Isla Margarita.

Annonces publicitaires

Plan de Isla Margarita

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Venezuela

* Conviasa vole à Madrid avec un 747 de Wamos Air
Depuis le 1er novembre 2015 la compagnie aérienne Conviasa assure la liaison entre Caracas, la capitale du Venezuela, et Madrid avec un un Boeing 747 loué à Wam [...]
* Aeropostal va ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine
La compagnie aérienne « Aeropostal, Alas de Venezuela » a annoncé qu’elle allait ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine à parti [...]
* Santa Barbara Airlines assure les vols de Conviasa
La compagnie aérienne Conviasa, placée sur la liste noire de l’UE, propose à ses passagers de voyager entre Caracas et Madrid avec Santa Barbara Airlines. [...]
* Conviasa sur la liste noire de l'UE
L’Union Européenne a ajouté aujourd’hui Conviasa et toutes les entreprises opérant en Libye sur la liste des compagnies aériennes interdites de vol [...]
* Un avion d'Aserca Airlines percute une vache
Un avion de la compagnie aérienne Aserca Airlines a eu un accident peu commun ce mardi 6 mars à 20h45, puisque l’appareil a percuté une vache sur l’ [...]
* Conviasa va acheter 24 avions
La compagnie aérienne Conviasa est sur le point d’acheter 24 nouveaux avions pour développer ses activités au Venezuela et vers les pays voisins. C’ [...]
* SBA suspend ses vols entre Caracas et Madrid
La compagnie aérienne Santa Barbara Airlines va suspendre ses vols entre Caracas et Madrid à partir du 12 février 2012. La compagnie a annoncé qu’elle all [...]
* Conviasa commande 20 Embraer
Le Président du Venezuela Hugo Chavez a annoncé que le Venezuela venait de signer un accord pour l’achat de 20 Embraer 190 lors de sa visite au Brésil. Ce [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Venezuela

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser