Americas > Voyages > Villes > Galapagos

Galapagos



GalapagosL'archipel des Galápagos est sans aucun doute une des plus belles destinations touristiques de l'Equateur et la plus connue dans le monde entier. Considérée par les scientifiques comme une des zones protégées les plus importantes de la planète, ces îles forment un écosystème unique au monde.

Situées à 960 kilomètres des côtes sur la ligne équatoriale, les Galápagos se composent de 19 îles principales et plus de 200 îlots couvrant une superficie d'environ 70 000 km². Les plus grandes îles se nomment Isabela, Fernandina, Santa Cruz, San Salvador (ou Santiago) et San Cristobal.

L'archipel des Galápagos fut découvert le 10 Mars 1535 par Tomás de Berlanga, un prêtre dominicain qui naviguait dans l'Océan Pacifique depuis Panama. Les courants l'emportèrent vers l'ouest et c'est ainsi qu'il aborda les côtes de l'archipel.
Les espagnols y découvrirent des fragments de poteries qui prouvaient que les îles furent habitées, vraissemblablement par des indigènes de la culture Manteño-Huancavilca qui vivaient sur la côte de l'Equateur.

Quatre siècles plus tard, en 1959, les îles Galápagos furent déclarées Parc National, abritant des missions scientifiques qui étudient la faune endémique de l'archipel et attirant depuis des visiteurs curieux de voir ces animaux peu farouches dans un environnement d'une beauté exceptionnelle.

Histoire des Galapagos

Découverte des Galapagos

La première carte de l'archipel date de 1561. Par la suite, les Galapagos servirent de refuge pour les pirates qui attaquaient les galions espagnols au 17ème siècle, et aux pêcheurs de baleines au cours du 18ème siècle. C'est à ce moment que commença l'exploitation des fameuses tortues géantes qui ont donné leur nom aux îles, ainsi que celle des otaries à crinière et des baleines.

Le bateau Emilia fut le premier baleinier à naviguer dans les eaux du Pacifique. Il arriva à Londres en 1790 avec 140 tonnes d'huile de baleine et une quantité très importante de peau d'otaries. Cette nouvelle allait déclencher une véritable ruée vers les îles Galapagos.

Plusieurs expéditions scientifiques ont été réalisées vers les Galapagos, notament celle de Alonso de Torres aux commandes de la frégate Gertrudis en 1794.

En 1832, les îles Galapagos passent sous l'autorité de la République d'Equateur et José Villamil est désigné premier gouverneur de l'archipel. Il établi une colonie sur l'île Floreana composée de plusieurs colons et 80 prisonniers auxquels on accorde la liberté en échange de travaux. Mais l'ambience entre les prisonniers et les colons dégénère rapidement et Villamil revient sur le continent 5 ans plus tard.

La tentative de Villamil n'a pas été sans conséquences : les plantes et les animaux domestiques importés sur l'archipel on mis en danger l'écosystème si particulier des Galapagos.

HMS BeagleEn 1835, une expédition scientifique va bouleverser le monde. Charles Darwin, à bord du HMS Beagle, est parti d'Angleterre pour faire des études à différents endroits du continent américain. En arrivant aux Galapagos Darwin commence à se poser des questions sur l'évolution des espèces endémiques de cette région. Ses études sur la faune de l'archipel allait donner naissance à sa fameuse Théorie de l'Evolution.

Au cours des années qui suivirent les îles Galapagos souffrirent énormément de la présence de prisonniers, de colons sans foi ni loi et de tous les marins qui y venaient, attirés par les immenses ressources naturelles de l'archipel. Certaines espèces animales et végétales se retrouvaient en voie d'extinction et les expéditions scientifiques lancèrent des cris d'alarme pour tenter de sensibiliser l'opinion face au massacre de milliers de tortues géantes.

En 1911, les Etats-Unis tentèrent en vain de signer un accord avec l'Equateur pour protéger l'archipel des Galapagos.
Dans les années 1920, les îles virent l'arrivée d'émigrants norvégiens et allemands. Mais très rapidement ces nouveaux arrivants déchantèrent, confrontés au climat hostile de l'archipel.

En 1942, pendant la seconde guerre mondiale, les américains décidèrent de construire une base navale aux Galapagos dans le but de protéger le canal de Panama face aux attaques des Japonais. Cette base fut fermée en 1947 et les américains rendirent l'île où elle se trouvait à l'Equateur en 1949.

Enfin, en 1959 est prise une décision très importante pour l'avenir de l'archipel : c'est la création du Parc National des Galapagos.


Carte des Galapagos

Carte des Galapagos

Que voir aux Galapagos

Les îles des Galapagos forment un des plus beaux paradis sur terre. C'est un des parcs nationaux les plus appréciés au monde avec une faune et une flore uniques. Les paysages sont magnifiques avec des plages de sable clair et des roches volcaniques sur lesquels vivent des animaux datant de la préhistoire.
Pour atteindre ce sanctuaire, les touristes devront emprunter les aéroports de Quito ou Guayaquil, ou s'embarquer pour une croisière inoubliable vers l'archipel des Galapagos.
Plusieurs îles des Galapagos sont accessibles aux touristes qui se déplaceront en bateau entre chacune d'elles. Au total, l'archipel des Galapagos offrent à ses visiteurs plus de 60 lieux différents à découvrir.


Principales attractions touristiques des Galapagos


île San Cristóbal

San Cristóbal est l'île la plus à l'est de l'archipel des Galápagos et c'est là que beaucoup des touristes arriveront en avion pour commencer leur découverte de ce monde fascinant.
Avec à peine 6000 habutants, Puerto Baquerizo Moreno est la capitale de l'archipel et se trouve juste à côté du deuxième plus grand aéroport des Galapagos. Près de la ville on verra une statue de Charles Darwin qui débarqua sur cette île le 16 septembre 1835, lors du second voyage du HMS Beagle.
L'île abrite de nombreuses espèces animales comme les otaries, les iguanes marins, les frégates, les fous à pieds rouges, les fous à pieds bleus, les mouettes des Galapagos, et dans les eaux de l'océan on y verra des dauphins, des requins, des raies et des langoustes.
C'est sur San Cristóbal que se trouve le plus grand lac d'eau douce des Galapagos, la Laguna El Junco située au fond du cratère d'un volcan.


île Floreana

Sur l'île Floreana, on peut visiter la baie Post Office, la belle Playa Negra (Plage Noire), la lagune de Flamingos avec ses grandes colonies de flamants roses, Punta Cormoran et les Grottes des Pirates. On peut même y faire de la plongée sous-marine pour y découvrir une faune aquatique incroyable.
La Corona del Diablo (la Couronne du Diable) est le lieu le plus apprécié des touristes sur Floreana car on y observera une grande quantité d'animaux comme les pingouins, les otaries, les tortues, les lions de mer, ainsi que de nombreux oiseaux marins tels que les fous à pieds bleus, les pélicans et les frégates.


île Genovesa

L'île Genovesa est un excellent endroit pour observer les phoques, les iguanes de mer, les frégates et une immense variété d'oiseaux marins, raison pour laquelle on la surnomme l'île aux oiseaux.
Au centre de l'île on pourra voir le Lac Arturo rempli d'eau salé au milieu d'un cratère volcanique tandis que la Baie Darwin est un des meilleurs endroits pour y pratiquer la plongée sous-marine.


Fernandina

Sur Fernandina vous y verrez des otaries, des iguanes, des pélicans, des pingouins et une espèce de cormoran qui ne vole plus depuis des siècles.
L'île Fernandina est la troisième plus grande île de l'archipel après Isabela et Santa Cruz, et elle possède un des volcans les plus actifs du monde avec parfois des coulées de lave qui atteignent les eaux de l'océan.
Punta Espinoza est une étroite frange de terre sur laquelle on pourra voir des centaines d'iguanes de mer.


île Santiago

Santiago est la quatrième plus grande île de l'archipel et elle est dominée par le volcan Bartolomé culminant à de 907 mètres d'altitude.
Sur Santiago vous pourrez faire de belles randonnées au milieu des formations de lave jusqu'au volcan Bartolomé où vivent des colonies de phoques et d'otaries. On y verra également de nombreuses iguanes de mer, des tortues terrestres et de mer, des flamants et des espèces d'oiseaux endémiques comme le pinson de Darwin ou de faucon des Galapagos.


île Seymour

Dans l'île Seymour, proche de l'île Baltra, on y rencontrera des colonies très importantes de frégates, de fous à pieds bleus, de mouettes à queue fourchue, d'iguanes terrestres et d'otaries.
Juste à côté, l'île Baltra est parfois appelée Seymour Sud et elle est reliée à Santa Cruz par ferry. C'est sur l'île Baltra que se trouve le principal aéroport des Galapagos et où arrivent la plupart des touristes venant d'Equateur.


île Santa Cruz

Santa Cruz est la deuxième plus grande île de l'archipel et elle est dominée par un volcan endormi culminant à 864 mètres d'altitude.
C'est sur cette île que se trouve Bahía Tortuga située à une vingtaine de minutes de marche de Puerto Ayora, la ville la plus peuplée des Galapagos et celle où la plupart des touristes séjourneront grâce à son grand choix d'hôtels. A Bahia Tortuga on y verra des crabes rouges, des iguanes marins et bien sûr des tortues des Galapagos.


île Santa Fe

L'île Santa Fe est connue pour ses cactus géants qui peuvent atteindre 10 mètres de hauteur, une espèce endémique appelée "Opuntia echios var barringtonensis" et que l'on ne trouvera nulle part ailleurs.
La Baie Barrington sur le côté nord-est de l'île est occupée par de nombreux lions de mer qui se prélassent sur ses plages.
En se promenant dans l'île on y verra aussi des iguanes terrestres de Santa Fe, une espèce également endémique à cette île, des mouettes des Galapagos, des pétrels, des lézards de lave, des rats des Galapagos et des otaries.


Isabela

C'est sur Isabela que vous découvrirez les tant attendues Tortues Géantes, celles qui donnèrent leur nom à ces superbes îles Galapagos. La plus grande île des Galapagos représente 60% des terres de l'archipel et on y verra 6 volcans : Alcedo, Cerro Azul, Darwin, Ecuador, Sierra Negra et Wolf, ce dernier étant le plus élevé culminant à 1707 mètres d'altitude.
En raison de sa taille, Isabela est un veritable parc zoologique avec de nombreux animaux comme les pingouins, les cormorans aptères, les iguanes marins et terrestres, les fous à pieds bleus, les pélicans, les phoques, les crabes rouges, les tortues marines et terrestres, les pinsons de Darwin, les flamants, les faucons, les colombes des Galapagos ou les frégates.
Sur Isabela on y verra le "Mur des Larmes", un mur qui fut construit par les prisonniers quand Isabela servait de centre pénitentier.


île Bartolomé

L'île Bartolomé est très appréciée pour ses belles plages, sa forêt de mangrove et ses paysages lunaires à l'intérieur des terres. On y verra en effet quelques uns des plus beaux paysages des Galapagos en raison des différentes couleurs de cette île volcanique. Depuis le sommet de son petit volcan culminant à 114 mètres d'altitude on bénéficiera d'un beau panorama sur les autres îles de l'archipel.
En se promenant sur l'île on pourra voir des pingouins des Galapagos et des otaries, tandis que les amateurs de plongée ou de snorkeling découvriront des tortues marines, des requins corail et de nombreux poissons tropicaux.



Comment aller aux Galapagos

A320 de LAN EcuadorA près de 1000 kilomètres des côtes, un voyage en bateau jusqu'aux Galapagos dure environ 4 jours. C'est donc en avion que la très grande majorité des touristes arriveront jusqu'à l'archipel.

L'Archipel des Galapagos dispose de deux aéroports principaux reliés à Guayaquil et à Quito, l'aéroport Seymour (GPS) sur l'île Baltra (le plus grand) et l'autre sur l'île San Cristóbal (SCY).
L'un et l'autre reçoivent des vols venant de Quito et Guayaquil opérés par les compagnies Avianca Ecuador, LAN Ecuador et TAME.

L'aéroport Seymour reçoit beaucoup plus de vols en provenance de Guayaquil (4 à 6 vols par jour) que de Quito (un vol par jour en moyenne).
Quant à l'aéroport San Cristóbal pratiquement tous les vols sont opérés depuis Guayaquil.
C'est donc à partir de Guayaquil qu'il vaudra mieux organiser son voyage aux Galapagos pour profiter de l'offre plus importante depuis cette ville.

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas revenir à Guayaquil après leur séjour sur les îles Galapgos, il sera possible de repartir de l'aéroport Seymour poue rejoindre Quito.
Ceux qui souhaiteraient faire le parcours inverse n'auront aucune difficulté à trouver un vol pour rejoindre Guayaquil, que ce soit de l'île Baltra ou de l'île San Cristóbal.

Quant aux tarifs, les trois compagnies aériennes opérant entre Quito, Guayaquil et les Galapagos entrent en concurrence et c'est généralement TAME qui propose les meilleurs tarifs, suivi de LAN Ecuador puis Avianca.
Il faudra compter au moins 320 € pour un Aller/Retour Guayaquil - Baltra (GPS) et 380 € pour un Aller/Retour Quito -Baltra.
Pour ceux qui souhaiteraient partir de Quito et revenir à Guayaquil ou le trajet inverse, le billet sera plus élevé (comptez 430 € au minimum avec LAN Ecuador).

Sachez encore qu'en arrivant à l'aéroport de Baltra ou celui de San Cristóbal les touristes étrangers devront payer un droit d'entrée au Parc National d'une valeur de 100 USD (50 USD pour les enfants de moins de 12 ans), la moitié pour les ressortissants de la Communauté Andine des Nations ou du Mercosur, et seulement 6 USD pour les résidents équatoriens.


Billet d'avionBillets d'avion en Equateur


Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion en Equateur.

Circuler entre les îles des Galapagos

Bateaux Taxis aux GalapagosL'aéroport Seymour sur l'île Baltra est situé à 27 kilomètres au nord de l'île Santa Cruz. En arrivant à l'aéroport Seymour vous aurez le choix entre plusieurs modes de transport pour vous rendre à Puerto Ayora sur l'île Santa Cruz, la ville où vous trouverez le plus grand nombre d'hôtels.
Le plus économique est de prendre le bus jusqu'à l'embarcadère du ferry pour traverser le canal entre les deux îles puis reprendre un bus pour relier Puerto Ayora, le tout pour 3 USD tandis qu'un taxi vous demandera en moyenne 20 USD.

Une fois sur l'archipel vous trouverez des bateaux-taxis qui relient plusieurs fois par jour les îles San Cristóbal, Santa Cruz et Isabel, un aller/retour coûtant 30 USD.

Les transferts entre les îles Baltra, Isabela et San Cristóbal peuvent se faire en avion pour 100 USD, un tarif assez élevé mais qui vous permettra de découvrir les îles Galapagos depuis le ciel.

A Puerto Ayora, un taxi vous demandera 1 USD pour faire une course en ville, les tarifs pour rejoindre d'autres secteurs de l'île étant à négocier avec le chauffeur.
A Puerto Ayora ou à Puerto Baquerizo Moreno il sera possible de louer des VTT pour 10 USD la journée afin de pouvoir vous promener dans l'île.

Pour se déplacer d'île en île il sera parfois plus judicieux de s'adresser aux agences locales qui vous proposeront des excursions d'une journée incluant les transports et les repas, ou de demander au gérant de votre hôtel d'appeler les services de transferts qui vous feront payer 30 USD par personne pour aller de Santa Cruz à San Cristóbal, 40 USD pour aller de Santa Cruz à Isla Isabela ou Isla Floreana.


Arriver ou partir des Galapagos


A320 de LAN Ecuador

On repartira des îles Galapagos de la même façon dont on est venu, le plus souvent en quittant la ville de Puerto Ayora en prenant le ferry et le bus pour rejoindre l'aéroport Seymour sur l'île Baltra pour 3 USD, ou le taxi pour 20 USD pour un voyage d'une durée de 45 minutes environ.

Ceux qui repartiraient de l'aéroport de San Cristóbal en logeant à Puerto Baquerizo Moreno n'auront pas de soucis à se faire puisque l'aéroport se trouve à 5 minutes de cette petite commune. Le taxi vous y conduira pour 1 USD ou vous pourrez même vous y rendre à pied en une quinzaine de minutes environ.

Grâce à ces deux aéroports reliés au continent vous pourrez ainsi arriver par exemple à San Cristóbal et repartir de Baltra sans avoir à refaire la traversée vers l'île San Cristóbal pour repartir vers Guayaquil ou Quito.


Tarifs indicatifs trouvés sur les sites des compagnies de transports en Equateur (Prix "à partir de"). Les tarifs indicatifs sont exprimés en Dollar US, cette monnaie étant le devise nationale de l'Equateur, ou en Euros.

Hôtels aux Galapagos

Red Mangrove Isabela LodgeLa plupart des touristes arrivant aux Galapagos séjournent à Puerto Ayora, sur l'île Santa Cruz, la plus grande ville de l'archipel où ils trouveront tous les services utiles pour organiser leur séjour.
C'est donc à Puerto Ayora que l'offre hotelière est la plus importante, proposant ainsi plus de choix aux touristes en fonction de leur budget et de leurs goûts.

On trouvera également des hôtels à Puerto Villamil, un village situé au sud d'Isabela, la plus grande île de l'archipel des Galapagos.
Ceux qui préfèreraient loger sur l'île San Cristóbal trouveront aussi un bon choix d'hôtels à Puerto Baquerizo Moreno, une solution bien pratique si on doit prendre un avion depuis l'aéroport situé juste à côté.


Petit budget

Galapagos Dove : A 10 minutes à pied du centre-ville de Puerto Ayora, cet établissement dispose d'une connexion wifi, un jardin, un bureau d'excursions, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur LCD et salle de bains privée à partir de 28 €.


Casa D Estrellita : Proche du centre de Puerto Baquerizo Moreno et à 1,7 kilomètre de l'aéroport de San Cristóbal, cet hôtel dispose d'une connexion wifi, un restaurant, une navette gratuite pour l'aéroport, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur LCD, climatisation et salle de bains privée à partir de 37 €.


Hostal Cerro Azul : A Puerto Villamil sur Isabela, cet hôtel dispose d'une connexion wifi, un jardin, un salon avec télévision, et vous propose des chambres doubles avec balcon, téléviseur et salle de bains privée à partir de 37 €.


Budget moyen

Hotel España : Très bien situé au centre de Puerto Ayora et à 200 mètres du Malecón, l'Hotel España dispose d'une connexion wifi, un snack bar, un salon commun, un bureau d'excursions, et vous propose des chambres doubles avec climatisation, téléviseur et salle de bains privée à partir de 46 €.


Hotel Mar Azul : Au centre de Puerto Baquerizo Moreno et proche du Malecón, l'Hotel Mar Azul dispose d'une connexion wifi, un snack bar, une cuisine commune, un bureau d'excursions, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur, climatisation, réfrigérateur et salle de bains privée à partir de 46 €, petit déjeuner compris.


Hospedaje Janet : au bord de la plage à Puerto Villamil, cet établissement dispose d'une connexion wifi, une cuisine commune et vous propose des chambres doubles avec cliamtisation et salle de bains privée à partir de 46 €, petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Hotel Finch Bay : Au bord de la Playa Alemanes à Puerto Ayora, l'Hotel Finch Bay dispose d'une connexion wifi, une piscine, un restaurant, une jetée avec des yachts pour faire des excursions, un service de location de vélos, et vous propose des chambres doubles climatisées avec téléviseur, bureau et salle de bains privée à partir de 271 €, petit déjeuner compris.


Hotel Blue Marlin : A 300 mètres du Malecón de Puerto Baquerizo Moreno, l'Hotel Blue Marlin dispose d'une connexion wifi, une piscine extérieure, un jacuzzi, et vous propose de belles chambres doubles climatisées avec téléviseur LCD, bureau, coin salon, minibar et salle de bains privée à partir de 201 €, petit déjeuner compris.


Red Mangrove Isabela Lodge : Au bord de la plage à Puerto Villamil, le Red Mangrove Isabela Lodge dispose d'une connexion wifi, un restaurant, une terrasse, un bar, un bureau d'excursions, et vous propose des chambres doubles climatisées avec coin salon et salle de bains privée à partir de 189 €, petit déjeuner compris.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels aux Galapagos.


Annonces publicitaires

Plan des Galapagos

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Dernières infos sur l'Equateur

* Voir les baleines à bosse en Equateur
L'Équateur est un véritable paradis pour les amoureux de la nature avec ses payages magnifiques dans la Cordillère des Andes, sa faune abondante et diversifiée [...]
* Voyage en train entre Quito et Guayaquil
A partir du mois de juin 2013 le « Tren Crucero » (Train Croisière) va voyager entre Quito et Guayaquil, proposant à ses passagers des excur [...]
* TAME va voler entre l'Equateur et les USA
La compagnie aérienne TAME va ouvrir une nouvelle ligne entre l'Équateur et New York, aux États-Unis, à partir du mois de mai 2013. C’est ce qu’à dé [...]
* El Cráter Hotel, dormir au coeur d'un volcan
El Cráter Hotel est un hôtel situé à moins de 20 kilomètres de Quito, la capitale de l'Équateur, construit en 2009 dans le cratère du volcan Pululahua. Au fil d [...]
* Record du nombre de touristes en Equateur
Entre janvier et octobre 2012, l'Équateur a enregistré l’entrée de 1 049 493 touristes étrangers sur son territoire, soit 12,23% de plus que pour la même [...]
* La plus haute tour du monde en Equateur
C’est le projet un peu fou qu’envisage l’Equateur, en construisant une tour de 1,6 km sur la ligne imaginaire de l’équateur qui passe au [...]
* Ouverture du nouvel aéroport de Quito
Le nouvel aéroport international de Quito, situé sur le territoire de Tababela à 2400 mètres d’altitude, sera mis en service à partir du 12 octobre 2012. [...]
* La Carte Quito City Discover
Il n’y pas que New York ou les grandes villes européennes qui vous proposent une carte de réduction. La Ville de Quito en Équateur vous propose aussi la s [...]

Vidéo

Photos de l'Equateur

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser