Americas > Voyages > Villes > Otavalo

Otavalo



OtavaloLe peuplement d'Otavalo remonte à très longtemps dans l'histoire précolombienne quand des indiens venus du nord s'installèrent au bord de la Laguna San Pablo en suivant le cours du río Marañón et du río Napo.
Une civilisation s'y développa avant que la région ne soit colonisée dans un premier temps par les Incas, puis par les Conquistadores Espagnols.
En Décembre 1534, Sebastian de Benalcazar y fonda une colonie espagnole sous le nom de "San Luis de Otavalo" à 90 kilomètres de Quito et à 2530 mètres d'altitude.

Aujourd'hui, Otavalo est une petite ville paisible de 40 000 habitants, avec son célèbre marché indigène tous les samedis, qui attire chaque fois plus de touristes venus admirer les rues et monuments de la cité ainsi que les superbes paysages environnants.
Si le marché d'Otavalo est le plus réputé d'Equateur, le lieu où l'on trouvera de magnifiques ponchos mais aussi de très beaux tapis de laine et de beux panamas, d'autres événements culturels attirent également de nombreux visiteurs comme la "Fiesta del Yamor".

La Fiesta del Yamor remonte à l'époque précolombienne et se déroule les premiers jours de septembre. C'est la plus grande fête d'Otavalo durant laquelle les indiens font des offrandes au Dieu Soleil afin de le remercier pour les bonnes récoltes de maïs. A cette occasion on prépare la "Chicha Yamor", une boisson alcoolisée provenant de la fermentation de 7 variétés de maïs (le maïs jaune, le maïs blanc, le maïs noir, le maïs chulpi, le maïs canguil, le maïs morocho et le maïs de jora).
Selon la légende Pacarina, une jeune fille de 15 ans, était amoureuse de Jatún Cuncay, un jeune homme qui ne lui prêtait pas attention. Racontant son chagrin à Taita Imbabura, celui-ci lui indiqua comment préparer une boisson avec différentes variétés de maïs. Pacarina prépara alors cette boisson pour la faire boire à Jatún Cuncay qui tomba éperdument amoureux d'elle.

Cette boisson millénaire est donc un élément indispensable à cette grande fête pendant laquelle les habitants d'Otavalo souhaitent la bienvenue aux visteurs en leur offrant la Chicha Yamor.
Au cours de la fête la Reine du Maïs sera élue et, le 8 septembre, la "Fiesta de las Marías" est le point d'orgue des réjouissances avec des chars et des danseurs qui défilent au son des musiques indigènes.

Que voir à Otavalo

A 90 kilomètres au nord de Quito et à 151 kilomètres de la frontière de la Colombie en passant par les villes frontières de Tulcán et Ipiales, Otavalo est une des destinations les plus visitées en Equateur. Centre de la culture Otavalo qui a donné son nom à la cité, Otavalo possède le plus grand marché artisanal indigène d'Amérique du Sud.
C'est en effet sur la Plaza de Ponchos que les touristes découvriront un immense marché très coloré où les indigènes de toute la région présentent leurs magnifiques ouvrages artisanaux. Ponchos, tapis de laine, chapeaux de paille ou de tissus, vêtements de laine, ouvrages en cuir, poteries et autres objets artisanaux... si vous cherchez un endroit pour acheter vos souvenirs en Equateur c'est à Otavalo qu'il faut le faire.
L'architecture de la ville ne sera sans doute pas une des plus mémorables mais c'est son activité qui fait tout son charme grâce à ses indigènes portant de magnifiques costumes traditionnels.


Principales attractions touristiques de Otavalo


Marché d'Otavalo

Les Indiens Otavalos sont connus mondialement et ont conservé un art de vivre et une manière de s'habiller qui leur sont propres. D'origine Quechua, ils parlent le Runasimi et représentent une communauté de plus de 60.000 habitants dans la province d'Imbabura.
Les hommes portent des pantalons blancs jusqu'au mollet, des ponchos bleu et gris, des sandales et les cheveux liés sous la forme d'une grande natte en dessous d'un chapeau. Les femmes portent une blouse brodée avec des motifs très colorés, de longs châles noirs et des colliers et bracelets en verre soufflé.
Beaucoup d'entre eux vivent dans les villages des alentours et se rassemblent le samedi lors du Marché d'Otavalo, le plus grand marché artisanal d'Amérique du Sud. Ce marché a lieu sur trois places, la principale étant la Plaza de Ponchos où les touristes découvriront de superbes articles de laine, couvertures, écharpes, ponchos et tapis.


église San Luis

La ville d'Otavalo conserve malgré tout quelques beaux édifices datant de la colonisation espagnole. Vous pourrez par exemple admirer les églises El Jordan, San Francisco et San Luis qui possèdent d'interessantes collections d'art religieux.
L'église San Luis se trouve sur un côté du Parc Central et c'est l'église paroissiale d'Otavalo. Construite entre 1676 et 1679 elle fut malheureusement détruite loors d'un tremblement de terre en 1868, puis reconstruite entre 1880 et 1890 dans un style renaissance. On remarquera sa tour octogonale illuminée la nuit, et à l'intérieur on pourra y voir un beau rétable baroque réalisé par Gregorio Ortega en 1869, et une représentation du Señor de Las Angustias considéré comme le saint patron d'Otavalo.


Palais Municipal d'Otavalo

Donnant également sur le Parque Central (ou Parque Bolívar), le Palais Municipal d'Otavalo a vraiment fière allure avec sa belle façade de style néoclassique surmontée d'une horloge.
Siège de la Mairie d'Otavalo, l'édifice a été construit à la fin du 19ème siècle autour de la place la plus majestueuse de la ville, entourée de belles maisons qui ont conservé leur style colonial.


Piscine El Neptuno

La Piscine El Neptuno, dans le Barrio La Florida, fait partie également du patrimoine architectural de la ville et a été entièrement restaurée pour lui redonner son lustre d'antan, c'est à dire à l'époque de sa construction en 1930.
Construite comme des thermes romains entourés d'un bel édifice à arcades qui abrite les vestiaires et un bar, la Piscine El Neptuno est située à côté de la Gruta del Socavón, une grotte creusée dans la roche à l'intérieur de laquelle se trouve la Vierge de Monserrat. Au dessus de cette grotte se dresse la Croix du Socavón à laquelle on accède par des escaliers et qui sert de mirador pour apprécier la vue sur la ville d'Otavalo.


église El Jordán

L'église El Jordán de style maniériste avec des influences grecque, romaine et renaissance est un des plus beaux édifices de la ville avec sa belle coupole et ses deux grandes tours qui encadrent la façade principale avec les statues de San Pedro de Alcatraz, San Pascual Bailón, Santa Clara de Asís et Santa Isabel, la Reine de Hongrie.
Construite entre 1925 et 1964 avec le couvent franciscain à ses côtés, l'église El Jordán est réellement très impressionnante, notamment la nuit quand elle est illuminée.
A l'intérieur, on pourra voir sur le Maître Autel les représentations de Saint François, Saint Antoine de Padoue, le Roi Saint Louis et la Vierge de Monserrat, la sainte patronne de la ville.


Institut Otavaleño d'Anthropologie

Otavalo possède également de belles collections archéologiques datant de la période précolombienne. Les collections du Professeur Vásquez Fuller et du Professeur Profesor Víctor Alejandro Jaramillo, ainsi que l'Institut Otavaleño d'Anthropologie présentent de belles pièces qui vous donneront un apperçu de l'histoire de la région.
L'Institut Otavaleño d'Anthropologie est situé sur la Avenida Sarance et possède de belles collections provenant des civilisations précolombiennes, une réplique du crâne de l'Homo Sapiens Otavalenses, des documents ethnographiques sur les populations indigènes de la région et une collection d'instruments de musique des Andes.


Lac San Pablo

A 5 minutes d'Otavalo, on se rendra au Lac San Pablo, une étendue d'eau au pied du volcan Imbabura et où poussent des roseaux (totora) qui servent à la confection de nombreux produits artisanaux.
Le paysage y est tout simplement magnifique et représente un havre de tranquillité pour les nombreux oiseaux de la région, comme des hérons blancs et des canards sauvages.
C'est un des 28 lacs de la province d'Imbabura et il est entouré de plusieurs communautés indigènes qui vivent essentiellement de la pêche qu'ils pratiquent à bord de leurs embarcations faites de roseaux.
Tout autour du lac les touristes trouveront des hôtels et des restaurants qui leur permettront de passer un séjour agréable dans un très bel environnement.


Cascade de Peguche

Non loin du Lac San Pablo, vous découvrirez la Cascade de Peguche, alimentée par les eaux de ce même lac et qui a formé un cañon dans un superbe paysage habité par une faune très variée.
Au milieu d'une forêt d'eucalyptus des chemins de randonnée vous permettront d'arriver jusqu'à cette très belle chute d'eau 20 mètres de hauteur qui sert toujours de centre cérémoniel, les indiens y réalisant des bains purificateurs avant la fête de l'Inti Raymi. C'est la nuit précédent le solstice d'été que les indigènes des communautés voisines se rendent à la cascade pour réaliser ce bain rituel.
Dans la Forêt Protectrice de la Cascade de Peguche on pourra apercevoir de nombreux oiseaux comme la crécerelle d'Amérique, la tourterelle côtière, la chevêche des terriers et plusieurs espèces de colibris.


Volcan Imbabura

Otavalo se trouve au pied du Volcan Imbabura et on peut faire l'ascension de ses 4560 mètres pour découvrir la faune et la flore de la région.
Son ascension est relativement facile car les flancs de ce volcan ne sont pas très pentus, et son altitude relativement peu élevée permettra à beaucoup de s'acclimater à la raréfaction de l'oxygène avant d'escalader des sommets plus élevés.
Autour du volcan, d'autres activités sont proposées aux touristes qui pourront s'adonner aux joies de la randonnée, du VTT ou des balades à cheval.
Pour les indigènes de la région le volcan Imbabura est d'une très grande importance puisqu'il est considéré comme le "Taita", c'est à dire le père de ces civilisations préhispaniques.


Lacs de Mojanda

A 16 kilomètres d'Otavalo, il ne faudra pas manquer l'excursion vers les trois Lacs de Mojanda, un des plus beaux paysages de la région. Les trois lacs ont pour nom Karikucha (ou Caricocha), Warmikucha (ou Huarmicocha), Yanakucha (ou Yanacocha) et forment un véritable havre de paix entouré de forêts et de montagnes.
Au coeur de ce merveilleux paysage les amateurs d'ornithologie pourront y observer de nombreux oiseaux et on pourra apercevoir lors de randonnées des loups des montagnes, des mouffettes, des belettes à longue queue ou des pumas.
Les Lacs de Mojanda sont également très riches en truite et feront le bonheur des passionnés de pêche sportive.
Au bord d'un des lacs on verra le Cerro Fuya Fuya (4263 m), le sommet le plus élevé des lieux qui offrira un très beau point de vue sur la vallée et les volcans Imbabura, Cotacachi et Cayambe, pour ceux qui auront eu le courage de l'escalader.


Réserve écologique Cotacachi Cayapas

Autour d'Otavalo on découvrira aussi des parcs nationaux qui invitent à la randonnée pour découvrir les merveilles naturelles de la région. On se rendra dans la Réserve écologique Cotacachi Cayapas, la Réserve El Angel près de la frontière colombienne, la Réserve Pululahua ou la Réserve Cayambe Coca, des sites préservés où l'on pourra observer la faune et la flore extrêmement riche.
La Réserve écologique Cotacachi Cayapas couvre une superficie de 243 638 hectares sur les provinces d'Esmeraldas et Imbabura, offrant à ses visiteurs un véritable Jardin d'Eden grâce à sa très grande biodiversité en raison des différences d'altitude allant de 1000 à 3000 mètres.
On estime que près de 600 espèces d'oiseaux différentes vivent dans ce grand parc et on y verra également de nombreux mammifères comme le mazama rufina (ou cerf des landes), le chien des buissons, la loutre à longue queue, l'oncille, le redoutable jaguar, l'ours à lunettes, l'olingo commun, le tatou à queue nue du Nord, le singe-araignée à tête brune, le pacarana, le paca des montagnes, la chauve-souris à longue queue, le vampyrum spectrum ou l'opossum laineux d'Amérique.



Comment aller à Otavalo

A320 de LAN EcuadorL'aéroport International Mariscal Sucre qui dessert la capitale du pays est situé à 80 kilomètres d'Otavalo et des compagnies privées de taxis proposent de transporter directement les voyageurs à Otavalo sans avoir à rejoindre Quito.
Avec des compagnies comme Suntransfers le coût d'un taxi serait de 69 USD pour 3 pesonnes au maximum ou 81 USD pour 4 personnes. Ce transfert entre l'aéroport de Quito et Otavalo est réalisé en 1h30 environ.

Cependant, la façon la plus économique de se rendre à Otavalo depuis l'aéroport International Mariscal Sucre c'est de se rentre en bus jusqu'au Terminal Terrestre de Carcelén à Quito (comptez une bonne heure de trajet) puis de prendre un des nombreux bus pour Otavalo qui fera le trajet en 2h30 environ, un voyage qui au total ne devrez pas vous coûter plus de 5 USD.

Les principales compagnies de bus opérant au Terminal Terrestre de Carcelén à Quito sont Andina Turismo, Cooperativa Otavalo, Union Otavalo, Los Lagos ou Unión Provincial del Carchi.
On pourra citer aussi la compagnie Aerotaxi qui relie Quito avec Ibarra près de la frontière colombienne en s'arrêtant à Otavalo qui se trouve sur cette route.


Billet d'avionBillets d'avion en Equateur


Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion en Equateur.

Circuler à Otavalo

Taxis à OtavaloC'est bien sûr à pied que l'on se promènera dans les rues du centre d'Otavalo pour découvrir son patrimoine architectural, ses belles places, son marché et ses boutiques d'artisanat.

Cependant, l'agglomération d'Otavalo compte plus de 100 000 habitants et il faudra bien utiliser un autre mode de locomotion pour rejoindre les points les plus éloignés du centre ville ou les principales attractions touristiques aux alentours.

Le vélo est un des moyens de transport préférés des habitants de la ville et on trouvera des agences et des hôtels qui louent des VTT aux touristes. Sachez cependant que le relief est montagneux en dehors de la ville, ce qui vous demandera quelques efforts pour vous déplacer vu que l'altitude dépasse les 2500 mètres.

Des bus provinciaux vous permettront de rejoindre certains sites touristiques aux alentours d'Otavalo comme la Cascade de Peguche pour seulement 0,50 USD en moyenne.
C'est la compagnie de bus Imbaburapak qui se charge du transport urbain et interprovincial à Otavalo.

Mais le moyen de transport le plus pratique à Otavalo est le taxi qui vous conduira plus rapidement vers les sites les plus intéressants de la région.
A Otavalo les taxis possèdent un compteur et facturent la prise en charge du passager 0,35 USD, le kilomètre à 0,26 USD et le prix minimum d'une course est de 1 USD de jour et 1,10 USD de nuit.
Pour se rendre à San Pablo distant de 13 kilomètres du centre le tarif est d'environ 4 USD de jour et 5 USD de nuit.


Arriver ou partir de Otavalo


Cooperativa Otavalo

Le Terminal Terrestre de Otavalo se situe à l'angle de la Calle Atahualpa et de la Calle David, trois cuadras au sud-est de la Plaza de los Ponchos (ou Mercado Centenario).
Ce sont les compagnies Cooperativa Otavalo et Los Lagos qui proposent le plus de fréquences pour rejoindre Quito. Si votre but est de rejoindre l'aéroport ces bus iront jusqu'au Terminal Terrestre de Carcelén et de là des bus urbains ou spéciaux vous conduiront jusqu'à l'aéroport de Quito d'où vous pourrez prendre un vol vers une autre ville d'Equateur, d'Amérique Latine ou de retour vers votre pays d'origine.

La très grande majorité des voyageurs prennent le bus au Terminal Terrestre de Otavalo, mais si vous vous trouvez près de la Route Panaméricaine Norte vous pourrez faire un signe de la main pour que le bus s'arrête et vous fasse monter. C'est assez pratique mais un peu énervant car on se rend compte que le bus s'arrête à tout bout de champ et que le voyage devient ainsi interminable.

Depuis Otavalo les principales destinations en bus sont Quito (2 heures de voyage pour 2 USD), Ibarra (0h30 pour 1 USD avec des compagnies comme Unión Provincial del Carchi, Aerotaxi ou Andina Turismo) et Tulcán à la frontière avec la Colombie (4 heures de voyage pour 4 USD avec Unión Provincial del Carchi, Velotax Norte, Expreso Turismo ou Trans Tulcan).


Tarifs indicatifs trouvés sur les sites des compagnies de transports en Equateur (Prix "à partir de"). Les tarifs indicatifs sont exprimés en Dollar US, cette monnaie étant le devise nationale de l'Equateur.

Hôtels à Otavalo

Hostal CuriñanBien que beaucoup de voyageurs se rendent à Otavalo en excursion depuis Quito, principalement le samedi pour assister au marché, la ville mérite cependant qu'on y passe un peu plus de temps surtout si on souhaite découvrir ces attractions naturelles tout autour.
Pour cela, Otavalo dispose d'un certains nombre d'hôtels qui vous permettront de passer un agréable séjour dans cette ville très particulière.

Certains hébergements se trouvent au centre d'Otavalo, d'autres sont situés autour du Lac San Pablo ou à Santa Ana de Cotacachi, une petite ville agréable sur les flancs du volcan Cotacachi dont le cratère est occupé par la très belle Laguna de Cuicocha.
Otavalo étant une ville très touristique, il est recommandé de réserver à l'avance votre hôtel si vous souhaitez obtenir les meilleurs tarifs et l'hébergement qui vous conviendra le mieux.


Petit budget

Hostal El Geranio : Situé au centre d'Otavalo, l'Hostal El Geranio dispose d'une connexion wifi, une cuisine commune, et vous propose des chambres doubles avec salle de bains privée à partir de 26 €.


Hostería Samay Toa : Offrant une belle vue sur le Lac San Pablo, l'Hostería Samay Toa dispose d'une connexion wifi, un jardin avec barbecue, une terrasse, une cuisine commune, un salon commun, un bar-restaurant, et vous propose des chambres doubles avec salle de bains commune à partir de 28 €.


Budget moyen

Hostal Otavalo Prince : Au centre ville, l'Hostal Otavalo Prince dispose d'une connexion wifi, d'un café sur une terrasse, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur, bureau et salle de bains privée à partir de 37 €, petit déjeuner compris.


Hostal Curiñan : Sur les hauteurs de la ville, l'Hostal Curiñan dispose d'une terrasse offrant une belle vue sur Otavalo, une connexion wifi, un restaurant, un jardin, un salon commun, et vous propose des chambres doubles avec balcon, téléviseur et salle de bains privée à partir de 39 €, petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Las Palmeras Inn : Dans une belle hacienda au nord-ouest d'Otavalo, Las Palmeras Inn dispose d'une connexion wifi, de beaux jardins, une salle de jeux, un service de location de vélos, et vous propose de belles chambres doubles avec bureau et salle de bains privée à partir de 70 €, petit déjeuner compris.


Puertolago Country Inn & Resort : Au bord du Lac San Pablo, cet établissement de grand standing dispose d'une connexion wifi, un beau jardin, un court de tennis, un restaurant avec vue sur le lac, une salle de jeux, et vous propose de belles chambres doubles avec cheminée, téléviseur, mini-bar, machine à café et salle de bains privée à partir de 150 €.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Otavalo.


Annonces publicitaires

Plan de Otavalo

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Dernières infos sur l'Equateur

* Voir les baleines à bosse en Equateur
L'Équateur est un véritable paradis pour les amoureux de la nature avec ses payages magnifiques dans la Cordillère des Andes, sa faune abondante et diversifiée [...]
* Voyage en train entre Quito et Guayaquil
A partir du mois de juin 2013 le « Tren Crucero » (Train Croisière) va voyager entre Quito et Guayaquil, proposant à ses passagers des excur [...]
* TAME va voler entre l'Equateur et les USA
La compagnie aérienne TAME va ouvrir une nouvelle ligne entre l'Équateur et New York, aux États-Unis, à partir du mois de mai 2013. C’est ce qu’à dé [...]
* El Cráter Hotel, dormir au coeur d'un volcan
El Cráter Hotel est un hôtel situé à moins de 20 kilomètres de Quito, la capitale de l'Équateur, construit en 2009 dans le cratère du volcan Pululahua. Au fil d [...]
* Record du nombre de touristes en Equateur
Entre janvier et octobre 2012, l'Équateur a enregistré l’entrée de 1 049 493 touristes étrangers sur son territoire, soit 12,23% de plus que pour la même [...]
* La plus haute tour du monde en Equateur
C’est le projet un peu fou qu’envisage l’Equateur, en construisant une tour de 1,6 km sur la ligne imaginaire de l’équateur qui passe au [...]
* Ouverture du nouvel aéroport de Quito
Le nouvel aéroport international de Quito, situé sur le territoire de Tababela à 2400 mètres d’altitude, sera mis en service à partir du 12 octobre 2012. [...]
* La Carte Quito City Discover
Il n’y pas que New York ou les grandes villes européennes qui vous proposent une carte de réduction. La Ville de Quito en Équateur vous propose aussi la s [...]

Vidéo

Photos de l'Equateur

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser