Americas > Voyages > Villes > La-ceiba

La Ceiba



La Ceiba

C'est sous un Ceiba, l'arbre mythique des Mayas, que la cité de La Ceiba fut fondée par les Garifunas et les indiens Pech, un village qui fut reconnu comme municipalité le 23 août 1877. Aujourd'hui cet arbre n'existe plus, ayant laissé sa place à un carrefour entre la première rue et la principale avenue de la ville. Comme pour beaucoup de villes de la côte caribéenne, La Ceiba s'est développée autour de son port d'où partaient les bateaux chargés de bananes faisant la liaison avec la Nouvelle Orléeans et l'Europe.
Aujourd'hui La Ceiba est la troisième plus grande ville du Honduras, mais c'est surtout une des principales destinations du pays grâce à ses belles plages et la proximité de belles îles telles que les Cayos Cochinos, Utila, Roatán, Guanaja, et ses réserves naturelles comme le Refuge de la Vie Sauvage "Cuero y Salado", le Parc National Pico Bonito et autres zones protégées.

Que voir à La Ceiba

Carnaval de La Ceiba La Ceiba est une ville moderne et ne possède pas vraiment d'édifices qui attireront l'attention des visiteurs, lesquels seront surtout séduits par l'ambiance qui y règne, notamment les jours de fête comme pendant le Grand Carnaval International de l'Amitié qui s'y déroule tous les ans pendant la troisième semaine du mois de mai et dont le point d'orgue a lieu le samedi avec le grand défilé.
On pourra également flâner au coeur du marché San Isidro pour découvrir les aliments de base de la gastronomie locale, déguster des préparations à base de fromage et de succulents fruits tropicaux.

Plage de La Ceiba La Playa de Los Maestros est un des lieux les plus appréciés des touristes et des locaux qui peuvent se promener le long du "Paseo Turístico de los Ceibeños", observer le coucher du soleil et partager un moment agréable avec les habitants de La Ceiba une fois la nuit tombée.
Près de La Ceiba on pourra profiter des plages de Corozal et Sambo Creek situées dans des communautés Garifunas. Dans ces villages, la principale activité est la pêche et vous dégusterez de bons plats de poissons et de fruits de mer dans les petits restaurants.

Parc National Pico Bonito A quelques kilomètres au sud de La Ceiba on entrera dans le Parc National Pico Bonito. Dominé par le Pico Bonito qui s'élève à 2435 mètres d'altitude et le Pico Montaña Corozal a 2480 mètres, ce parc porte bien son nom car il est réellement d'une grande beauté avec sa forêt tropicale, ses montagnes et ses 46 rivières qui coulent vers la Mer des Caraïbes en offrant de belles cascades. L'une de ces rivières, le río Cangrejal, est connue pour la force se son courant et permet ainsi aux sportifs d'y faire des descentes en rafting.
Sur une superficie de plus de 107 000 hectares, le Parc National Pico Bonito offre bien évidemment une très grande biodiversité, tant au niveau de la flore que de la faune. En faisant des randonnées dans ce parc vous pourrez observer des tapirs de Baird, des cerfs de Virginie, des agoutis à points, des jaguars, des tamanoirs, des pécaris à collier, des capucins moines, des singes hurleurs et de nombreux oiseaux.

La Unión - Fábrica del Casabe A 25 kilomètres à l'ouest de La Ceiba, dans la petite commune de La Unión, on pourra visiter la "Fábrica del Casabe" pour découvrir les secrets de la fabrication de cette galette de manioc typique de l'alimentation des Garifunas, l'équivalent de la Cassave en Guadeloupe.
La Unión se trouve sur la route qui mène au Refuge de la Vie Sauvage "Cuero y Salado" à l'embouchure des fleuves Cuero et Salado. Dans un dédale de canaux, vous partirez à la découverte de la mangrove en prenant place dans une barque. Iguanes, lézards, caïmans, singes, lamantins et de nombreux oiseaux vous attendent dans ce décor de rêve, et pour que votre excursion dans ce parc soit complète de magnifiques plages vous attendent pour vous prélasser sous les cocotiers ou nager dans les eaux bleues de la Mer des Caraïbes.

Laguna El Cacao A 30 kilomètres à l'est de la Ceiba on se retrouvera dans le Parc National Nombre de Dios qui couvre une superficie de 302 km² et dont la principale attraction est la Laguna El Cacao cachée au milieu d'une immense plantation de cacaoyers et de canne à sucre. Cette lagune bordée par la mangrove se connecte à la mer par une sorte de canal de près de 2 kilomètres de longueur. C'est le refuge de nombreux animaux que vous découvrirez en vous promenant autour de la lagune ou en navigant sur ses eaux. Parmi les espèces animales les plus remarquables on citera les capucins moines, les ratons-laveurs, les iguanes, les tapirs de Baird, les pécaris à collier, les chats tigres, les paresseux, les coatis à nez blanc, les tatous, les belettes à longue queue, les singes araignées et les micos.
On pourra également se rafraichir en nageant dans les eaux de la lagune survolée par de nombreux oiseaux qui y trouvent leur nourriture sans difficultés.

Cayos Cochinos Au large des côtes de La Ceiba, à une trentaine de kilomètres, se trouvent les Cayos Cochinos, un archipel formé de deux îles et de 13 îlots d'origine coralliene. Les Cayos Cochinos appartiennent au groupe des îles de la Bahía dont la principale est la célèbre Roatán. Sur ces îles, pratiquement inhabitées, des émissions de télévision comme "Supervivor" y ont été tournées, montrant l'aspect sauvage de ces lieux.
Des excursions sont organisées au départ de La Ceiba pour permettre aux touristes d'y pratiquer le snorkeling, la plongée sous marine, ou tout simplement profiter des belles plages presque désertes ou de faire des randonnées à travers la forêt.

Forteresse de Santa Barbara à Trujillo A 150 kilomètres à l'est de La Ceiba on pourra rejoindre Trujillo, une petite ville du département de Colón au bord d'une magnifique baie. Le site a été découvert le 14 août 1502 par Christophe Colomb qui baptisa ces lieux Punta de Caxinas, et la ville fut fondée le 18 mai 1525 par Juan de Medina. Attaquée par les pirates, Trujillo se dota d'un fort en 1550, la forteresse de Santa Barbara construite sur une colline qui domine la baie. Malgré la présence de cette forteresse la ville fut plusieurs fois incendiée et pillée par les pirates de tout bord.
Eloignée des routes touristiques habituelles, Trujillo ne manque pourtant pas de charme avec ses belles plages tranquilles, la Laguna de Guaymoreto juste à côté, la Réserve de la Vie Sauvage Gauaimoreto sur la péninsule qui ferme la baie au nord, et le Parc National Capiro Calentura au sud.

Baie de Trujillo A 7 kilomètres de Trujillo, on trouvera des piscines naturelles dans la commune de Silin remplies par des eaux thermales aux vertus thérapeutiques. Des jacuzzis privés et un service de massages y sont proposés, et le village possède une petite église ressemblante à celle de Medjugorje en Bosnie Herzégovine.
En montant au sommet du Cerro Calentura (connu aussi sous le nom de Capiro Calentura), à 1 235 mètres d'altitude, vous aurez une vue impressionnante sur la Baie de Trujillo, la Laguna de Guaymoreto, Punta Castilla, Punta Betulia et les communautés Garifunas de San Antonio et Santa Fe. Le Parc national Capiro Calentura et le Refuge de la Vie Sauvage Laguna de Guaimoreto feront le bonheur des amateurs de randonnées qui pourront observer durant leurs balades différentes espèces de singes, des cerfs de Virginie, des ocelots, des tatous, des ratons laveurs, des tortues et de nombreux reptiles et oiseaux.



Comment aller à La Ceiba

L'aéroport Golosón possède la plus longue piste d'atterrissage du Honduras et c'est l'un des plus fréquentés du pays en raison de la situation géographique de La Ceiba sur la côte des Caraïbes.
La principale compagnie aérienne opérant sur cet aéroport est Aerolinea Sosa qui relie La Ceiba à Tegucigalpa, Puerto Lempira, San Pedro Sula, Roatan, Utila et Guanaja.

Les vols les plus fréquents sur l'aéroport de La Ceiba sont ceux venant de Tegucigalpa et de Roatan, ces vols étant empruntés par les touristes qui veulent éviter un long trajet en bus depuis la capitale ou ceux qui préfèrent l'avion au bateau en venant de Roatan.
Question tarif, il faudra compter 91 US$ le trajet simple entre Tegucigalpa et La Ceiba contre seulement 35 US$ (725 Lempiras) dans un bus confortable.

Capitale du Département de Atlantida, La Ceiba est également très bien reliée aux autres villes du pays par la route.
La compagnie de bus Transportes Viana propose des voyages entre Tegucigalpa et La Ceiba pour 725 Lempiras, et au départ de San Pedro Sula pour 365 Lempiras.
D'autres compagnies proposent également de nombreuses fréquences entre Tegucigalpa et La Ceiba, un voyage d'une durée de 6 heures pour réaliser les 390 kilomètres de distance. Parmi ces compagnies on citera surtout Kamady et Cristina.

Depuis San Pedro Sula, le voyage en bus dure environ 3 heures pour parcourir les 196 kilomètres de distance par les compagnies Contraibal, Cotuc ou Catisa Tupsa pour celles qui proposent le plus de liaisons, la plupart des bus poursuivant le voyage jusqu'à Trujillo.
Quelques compagnies comme Diana Express, Viana Transportes ou Hedman Alas proposent des véhicules plus confortables pour réaliser ce trajet.

En venant de l'est du pays, c'est au départ de Trujillo que l'on trouvera le plus de bus à destination de La Ceiba, un voyage de 3 heures pour réaliser les 170 kilomètres de trajet avec un changement à Savá. Contraibal et Cotuc sont les compagnies offrant le plus de fréquences pour cete liaison.

De nombreux touristes arriveront également à La Ceiba depuis Tela située à 103 kilomètres à l'ouest, un trajet parcouru en 1h30 par les compagnies Contraibal, Cotuc ou Catisa Tupsa.
Il est également possible de se rendre à La Ceiba en bus depuis Puerto Cortés, un voyage de 4 heures avec un changement à San Pedro Sula.

Certaines compagnies de bus comme Hedman Alas, Tica Bus ou King Quality permettront aux voyageurs de se rendre du Guatemala, du Salvador, du Costa Rica, du Panama ou du Nicaragua jusqu'à La ceiba, mais il faut savoir que les voyages sont très longs même si les bus sont très confortables.

La Ceiba est également accessible par la mer en venant surtout de la merveilleuse île de Roatan située à 70 kilomètres au large. Parmi les compagnies de ferry réalisant le trajet en moins de 2 heures on citera Roatan Ferry, tandis que la compagnie Utila Princess propose de relier la petite île d'Utila à La Ceiba.

Circuler à La Ceiba

Transport public à La CeibaS'étendant sur une superficie de 6 000 hectares, La Ceiba est une ville assez grande et on ne s'y promènera à pied que dans certains secteurs, d'autant plus que le taux élevé d'humidité et la chaleur ne facilitent pas les déplacements.
On n'hésitera donc pas à utiliser les transports en commun quand les jambes se font lourdes et que les distances s'allongent entre deux points de la ville.

Comme dans de nombreuses villes du Honduras, le transport public est assuré par de vieux bus jaunes ou des minibus qui circulent sur des lignes bien déterminées. Peu d'informations sont disponibles sur ces lignes de bus et le plus simple sera de demander directement aux habitants quel bus prendre pour aller jusqu'à votre destination.

Pour plus de commodités, on n'hésitera pas à faire appel aux service des taxis et des mototaxis qui sont relativement bon marché même si le prix du bus est bien moins élevé. Dans la journée, un taxi vous demandera 20 Lempiras pour une course à l'intérieur de la ville, le tarif montant à 30 Lempiras à partir de 19h00.
Pour des trajets plus longs, n'hésitez pas à négocier les prix. Il y a plus de 1 200 taxis à La Ceiba, vous en trouverez forcément un qui vous proposera un tarif qui vous semblera correct.


Arriver ou partir de La Ceiba


Aerolínea Sosa

La Ceiba est le point de départ idéal pour rejoindre les îles de la côte Caraïbe du Honduras comme Roatan, Utila et Guanaja. Ces îles peuvent être rejointes en avion par la compagnie aérienne Aerolinea Sosa, mais également en bateau par les compagnies de ferries Roatan Ferry ou Utila Princess.

A titre informatif, l'aller simple en avion pour Roatan est proposée à 57 US$ contre 32 US$ en ferry. Pour se rendre à Utila le billet aller simple en avion est proposé à 57 US$ également contre 25 US$ en ferry.

C'est aussi par les airs que les plus pressés rejoindront Tegucigalpa ou San Pedro Sula (75 US$), ce moyen de transport permettant aux voyageurs de prendre d'autres vols interationaux vers d'autres destinations de l'Amérique Centrale ou l'Amérique du Nord.

Le Terminal de Bus Central est situé le long de la Avenida de La Republica, à quelques mètres du Parque Central qui représente de centre ville de la Ceiba.
Plus économique, le bus permettra de relier très facilement Tegucigalpa ou San Pedro Sula en raison des nombreuses fréquences offertes entre ces villes.

C'est également en bus que l'on partira à destination de Tela et de ses magnifiques plages, ou dans le sens opposé à destination de Corozal, Trujillo et Puerto Lempira pour découvrir la Mosquitia. Certains préfèreront cependant prendre l'avion entre La Ceiba et Puerto Lempira (105 US$ le trajet simple) afin d'éviter un très long voyage avec plusieurs changements de bus.

Pour vous aider dans vos recherches de bus au départ de La Ceiba nous vous conseillons de consulter le site Horario de Buses.


Les tarifs indicatifs sont exprimés en Lempiras ou en Dollars américains (1 € = 27,7 Lempiras en septembre 2014).

Hôtels à La Ceiba

Hotel Quinta RealLa Ceiba est une destination très touristique et propose donc de nombreux hôtels pour les touristes qui veulent profiter de ses plages en attendant de rejoindre d'autres villes du pays ou se rendre vers les îles de Roatan, Utila et Guanaja.

En général les hôtels sont proches de la plage et vous trouverez des hébergements adaptés à tous les budgets. On sera même surpris de découvrir des hôtels à tout petit prix offrant une belle vue sur la mer. Quant aux hôtels les plus luxueux, ils sont également très bon marché par rapport à ce que l'on peut trouver dans d'autres villes touristiques d'Amérique Centrale.


Petit budget

Hotel Banana Republic : Proche du Parque Central et de nombreux restaurants du centre ville, l'Hotel Banana Republic vous propose des chambres doubles climatisées avec connexion wifi et salle de bain privée à partir de 13 €.


Hotel Old Bucanners : Relativement éloigné du centre ville mais situé sur la plage de La Ceiba, l'Hotel Old Bucanners vous propose des hébergements avec balcon, salle de bain privée, télévision et cuisine équipée, le tout à partir de 15 € seulement.


Budget moyen

Gran Hotel Paris : Cet établissement situé à 200 mètres de la plage dispose d'une piscine, une terrasse, un jardin et un restaurant. Il offre des chambres doubles climatisées avec téléviseur, bureau, connexion wifi et salle de bain privée, le tout à partir de 35 €.


UW Oasis Hotel : Bien situé au bord de la mer et proche du Parc Central, l'UW Oasis Hotel dispose d'un restaurant et d'une piscine. Ses chambres doubles sont très spacieuses, climatisées et équipées d'un téléviseur LCD, connexion Wifi et salle de bains privée, le tout à partir de 49 €.


Grand Luxe

Hotel La Casa de Nery La Ceiba : Ce très bel hôtel proche du centre ville dispose de sa propre plage privée, une piscine, des jardins et d'un barbecue sur la terrasse à la disposition de ses hôtes. Les chambres doubles sont équipées de la climatisation, une connexion wifi, un minibar, un téléviseur LCD et une salle de bain privée, le tout à partir de 66 € petit déjeuner compris.


Hotel Quinta Real : Proche du centre et en bord de mer, l'Hotel Quinta Real est un établissement de grand standing avec une magnifique piscine, des salons de massage, un restaurant et un bar. Ses chambres doubles sont très confortables et sont équipées de la climatisation, connexion wifi, télévision et salle de bains privée, le tout à partir de 93 € petit déjeuner compris.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à La Ceiba.

Annonces publicitaires

Plan de La Ceiba

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Honduras

* Un nouveau logo pour le Honduras

Pour identifier le Honduras au niveau international un nouveau logo et un nouveau slogan ont été créés et dévoilés ce jeudi 21 mai 2015. Ce logo symbolisant [...]
* Attention à la dengue en Amérique Centrale

Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 [...]
* La renaissance des Mayas à Copan

Le site archéologique de Copan, au Honduras, se prépare lui aussi pour le 21 décembre 2012 et souhaite transmettre un message d’espoir pour l’hum [...]
* Vol Miami ? Roatán avec American Airlines

La compagnie aérienne American Airlines a inauguré le samedi 17 novembre son premier vol direct entre Miami et l’île de Roatán au Honduras. Le vol Miam [...]
* Les hôteliers du Honduras souhaitent promouvoir Copan

A quelques semaines de la fin du calendrier Maya, les représentants de l’hôtellerie de Copan et du Honduras critiquent le Gouvernement sur le manque de [...]
* Le Honduras crée une taxe de sécurité aérienne de 34 dollars

Le Congrès National du Honduras a approuvé un contrat entre le Ministère de l’Intérieur et l’entreprise américaine Securiport pour installer un s [...]
* Le Honduras exige un vaccin contre la rougeole

Afin d’éviter la propagation de le rougeole au Honduras, les Autorités Sanitaires de ce pays exigent que les visiteurs soient vaccinés contre cette mal [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Honduras

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser