Americas > Voyages > Villes > Santa-cruz

Santa Cruz de la Sierra



Santa Cruz de la SierraSanta Cruz de la Sierra se situe dans le département le plus à l'est de la Bolivie recouvert d'une végétation tropicale au pied des montagnes.

La ville fut fondée le 26 février 1561 par Ñuflo de Chavez sous le nom de Santa Cruz de la Sierra. Mais en 1563 les indiens se soulevèrent et détruisirent la cité. Santa Cruz fut déplacée en 1592 sur les rives du Rio Pirai.

Santa Cruz fut pendant longtemps à la frontière entre le monde colonisé et les terres des indiens qui n'avaient pas encore été évangélisés. De ce fait, de nombreuses expéditions jésuites partirent de Santa Cruz aux XVIème et XVIIème siècles.

De nos jours, Santa Cruz de la Sierra est une ville assez prospère de deux millions d'habitants en comptant l'agglomération. La région fourni aux autres villes de bolivie de nombreux produits tropicaux tels que le coton, la canne à sucre, le cacao, le café, la vanille, mais également du riz, du soja, du tournesol et de nombreux agrumes et fruits tropicaux.

Que voir à Santa Cruz de la Sierra

La ville de Santa Cruz s'organise sous la forme de cercles concentriques dont le centre représente la partie la plus ancienne de la ville.

Dans le Centre historique on pourra commencer la visite de Santa Cruz de la Sierra à partir de la Plaza 24 de Septiembre qui est bordée par la Cathédrale San Lorenzo qui abrite un musée d'art religieux considéré comme le plus important du pays.

La Cathédrale Métropolitaine fut construite durant le règne du Vice-Roi du Pérou Francisco de Toledo. Remaniée au cours des siècles, l'édifice présente différents styles.
Parmi les autres édifices religieux les plus remarquables on visitera les églises San Andrés et San Roque.

Le Musée d'Histoire Naturel Noel Kempff Mercado, le zoo de Santa Cruz et le jardin Botanique ne manquent pas non plus d'intérêt mais les amateurs d'archéologie préfèreront sans doutes s'éloigner de Santa Cruz pour passer plus de temps dans les missions jésuites classée par l'Unesco, tout comme la citadelle de Samaipata bâtie par les Incas.

Quant aux passionnés d'histoire ils découvriront la Route du Che Chevara, un parcours emprunté par le célèbre guerrillero avant sa fin tragique en Bolivie.


Principales attractions touristiques de Santa Cruz


Cathédrale Métropolitaine

Cathédrale Métropolitaine : Face à la Plaza 24 de Septiembre, la Basílica Menor de San Lorenzo fut édifiée en 1770 par Antonio Lombardo sur l'emplacement d'une église construite par Fray Diego de Porres à l'époque du Vice-Roi du Pérou Francisco de Toledo. Le style de la nouvelle église allait être plus éclectique, suivant les recommandations de l'architecte Philippe Bestres.
On admirera les voûtes en bois décorées par différents artistes locaux, son grand autel qui a conservé une partie de son ornementation d'argent réalisée dans la mission jésuite de San Pedro de Moxos, tout comme les quatre bas-reliefs provenant du même lieu.
La Cathédrale fait aujourd'hui partie du paysage urbain de Santa Cruz, se distinguant avec ses deux tours imposantes de 40 mètres construites en briques de couleur ocre dont une sert de mirador aux touristes qui pourront ainsi mieux apprécier le Centre Historique.


Plaza 24 de septiembre

Plaza 24 de septiembre : C'est la place principale de Santa Cruz de La Sierra, le lieu où se concentrent la plupart des édifices les plus importants de la cité comme la Cathédrale Métropolitaine, l'Hôtel de Ville, les boutiques, les bars et les restaurants occupant les anciennes demeures coloniales à deux étages et bordées de galeries.
Ombragée par des palmiers et le sol recouvert de carrelage, la Plaza 24 de Septiembre est le point de rencontre des habitants de Santa Cruz, surtout quand la nuit commence a tomber et que les températures se font plus douces dans cette région tropicale.
L'ancienne Plaza de Armas, fondée il y a plus de 400 ans quand Lorenzo Suárez de Figueroa et Gonzalo Soliz de Holguín décidèrent de transférer la ville appelée à l'époque "San Lorenzo de la Frontera", a été renommée "Plaza 24 de septiembre" en hommage au premier mouvement d'indépendance lancé dans cette ville en 1810.


Eglise San Andrés

Eglise San Andrés : L'église San Andrés est un des édifices religieux les plus notables de Santa Cruz avec des trois nefs en bois, ses 18 colonnes et son superbe portail en bois sculpté qui rappelle les temples grecs avec leur fronton décoré de statues.
Construite en 1849 par Juan Pereyra, elle servit de cathédrale provisoire entre 1855 et 1868, remplaçant dans cette fonction l'église de La Merced. Lors de sa construction, sa façade était semblable à celles des églises jésuites de Chiquitos, mais l'édifice fut remanié au 20ème siècle, transformant radicalement son style et son orientation.


Eglise San Roque

Eglise San Roque : Contemporraine de l'église San Andrés, l'église San Roque a été construite entre 1860 et 1892 à l'initiative des religieux Carlos Calario et David Cronenbold qui souhaitaient bâtir une église à deux étages.
Du même style que les édifices jésuites des missions avec ses fondations en bois, ses murs d'adobe et son toit recouvert de tuiles, l'église San Roque possède une double galerie orientée à l'est et c'est un des rares édifices religieux à avoir conservé intact son espace intérieur même si elle fut remaniée au XIXème siècle par l'architecte argentin Bustamente.


Musée d'Histoire Naturelle Noel Kempff Mercado

Musée d'Histoire Naturelle Noel Kempff Mercado : Le Musée d'Histoire Naturelle Noel Kempff Mercado, situé au numéro 565 de la Avenida Irala, possède une collection de plus de 5 000 fossiles, 50 000 espèces végétales, 135 000 inscectes, 2 000 mammifères et une quantité importante de poissons, reptiles et amphibiens, montrant ainsi aux visiteurs l'incroyable biodiversité de Santa Cruz et sa région. Le Musée a été créé dans le but d'étudier les écosystèmes du Département de Santa Cruz afin de sauvegarder et d'utiliser au mieux ses ressources naturelles.
Noel Kempff Mercado était un naturaliste bolivien qui fut assassiné avec ses deux assistants par des narcotraficants en 1986 alors qu'ils menaient des recherche dans ce qui est aujourd'hui le Parc National Noel Kempff Mercado.
Noel Kempff Mercado avait également créé le Jardín Botánico Amazónico qui fut innondé en 1983 et remplacé par le Nouveau Jardin Botannique qui recouvre une superficie de 186 hectares et où vous pourrez vous promener en empruntant les 6 kilomètres de sentiers qui vous feront découvrir de nombreuses espèces végétales de la région.


Parc El Arenal

Parc El Arenal : A 500 mètres au nord de la Plaza 24 de Septiembre on découvrira le Parque El Arenal, un lieu de détente très apprécié des habitants de Santa Cruz. Son étang naturel servait jadis de réservoir alimenté par les pluies et il était utilisé à la fois par les enfants qui s'y rendaient pour nager ou pêcher, par les femmes qui y lavaient leur linge et les paysans qui y amenaient le bétail, les chevaux et les mules qui s'y abreuvaient.
Enclavé aujourd'hui au centre de la ville, le parc est devenu une aire de loisirs aves son île et ses jardins entourant l'étang. Lieu d'expression artistique également, on y admirera la grande fresque réalisée par Lorgio Vaca.


La Rinconada

La Rinconada : La Rinconada est un petit paradis caché à 7 kilomètres au sud de Santa Cruz de la Sierra. Dans ce très beau parc de loisirs situé à l'ouest du Rio Pirai, les habitants de Santa Cruz viennent se détendre au milieu de magnifiques jardins tropicaux. Le lac artificiel est peuplé de différents poissons colorés et de plantes aquatiques dont l'impressionnante Victoria Regia, le plus grand nénuphar du monde originaire de l'Amazone. Des aires de jeux ont été aménagées pour le plus grand bonheur des enfants et un restaurant vous proposera de savourer des spécialités de la région dans un cadre magnifique.


AquaLand

AquaLand : Qui a dit que la Bolivie était un pays moyenâgeux ? Pas celui qui aura découvert Aqualand, le plus grand parc aquatique de la Bolivie qui n'a pas grand chose à envier aux autres parcs de ce genre du monde.
AquaLand se trouve à 12 kilomètres au nord de Santa Cruz, à côté de l'aéroport International Viru Viru. Le Parc aquatique dispose de restaurants, de bars et d'une boutique mais surtout de nombreuses piscines avec différents jeux aquatiques comme d'impressionnants toboggans. On y trouvera même une piscine à vagues, la seule du pays. Très apprécié des habitants de Sanat Cruz, ce sera pour les touristes l'occasion d'aller se raffraichir quand les températures grimpent.


Biocentre Güembé

Biocentre Güembé : De l'autre côté du Rio Piray, à l'ouest de Sanat Cruz, le Biocentre Güembé est un véritable petit paradis de 24 hectares entouré par la forêt tropicale. Dans ce parc on découvrira une grande variété de plantes et d'animaux en empruntant les sentiers écologiques. Le Biocentre Güembé possède de petits lacs, des piscines et offrent des activités pour tous les âges. Plusieurs secteurs biologiques ont été créés pour permettre aux visiteur d'observer des papillons, des insectes variés, des tortues d'eau ou terrestres, des tarentules, des iguanes et plus d'une centaine d'oiseaux colorés. Dans un marais reconstitué on y découvrira des capibaras, des daguets gris et des nandous, et sur la lagune Heliconia on tombera sous le charme de l'île aux Singes avec ses capucins et ses adorables saïmiris (ou singes écureils).
Au milieu des orchidées et de nombreuses autres plantes tropicales, le Biocentre Güembé propose à ses visiteurs des hébergements en bungalow ou en camping, une véritable immersion dans un monde naturel à quelques kilomètres de Santa Cruz.



Aux alentours de Santa Cruz de la Sierra


CotocaCotoca : Située à 20 kilomètres à l'est de Santa Cruz, Cotoca est une petite ville pittoresque qui a une grande importance pour les habitants de la région puisque c'est dans son église que se trouve la Vierge de Cotoca, la patronne du Département de Santa Cruz. Son culte donne lieu à un grand pèlerinage le 8 décembre quand plus de 200 000 personnes arrivent de tous les coins du département et de la Bolivie pour asssiter aux festivités en l'honneur de la Vierge de Cotoca. Réalisée en bois au 18ème siècle, la petite statue porte une cape sur ses vêtements de couleur bleu-ciel et blanc. Découverte par des cavaliers au creux d'un arbre, on lui rend hommage à Cotoca depuis 1790.
Le Sanctuaire de la Vierge de Cotoca n'est pas la seule attraction de cette petite ville. On y visitera son marché où on pourra déguster des plats typiques de la région orientale de la Bolivie, et on découvrira les objets artisanaux d'argile réalisés par les femmes de la région.


Parc Régional Lomas de Arena

Parc Régional Lomas de Arena : A 17 kilomètres au sud de Santa Cruz, le Parc Régional Lomas de Arena vous surprendra avec ses dunes pouvant atteindre une hauteur de 12 mètres entourant des lagunes. Dans ce parc de 14 000 hectares des sentiers écologiques ont été aménagés pour permettre aux visiteurs de de profiter des plages au bord de la lagune et observer la richesse de sa faune. On pourra y voir des chauves-souris, des singes, des renards, des pécaris à collier, des blaireaux américains, des pacas, des daguets gris, des tamanoirs, mais aussi plus de 280 espèces d'oiseaux et 50 espèces de reptiles, tous profitant de ce merveilleux sanctuaire composé de savanes, de forêts et de lagunes dominées par ces immenses dunes de sable.
Deux hôtels se trouvent dans cet aire protégée, Hotel Sol et Arena Resort, proposant aux touristes de passer la nuit dans ce lieu magique et leur permettant ainsi de se lever très tôt pour mieux observer la faune.


Tourisme dans le Département de Santa Cruz


Missions Jésuites de Chiquitos : Santa Cruz est aussi connue pour ses missions Jésuites. Les Missions Jésuites de Chiquitos sont inscrites au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO.
Situées au nord-est de Santa Cruz de la Sierra, à une distance de 230 à 400 kilomètres de la ville, ces missions jésuites se sont établies dans la province de Chiquitos entre 1691 et 1760. Elles sont d'une très grande importance historique puisque ce sont les seules missions d'Amérique du Sud qui n'ont pas été détruites après l'expulsion des jésuites des colonies espagnoles. Contrairement aux missions jésuites du Paraguay et d'Argentine, on ne découvrira donc pas de simples ruines mais de véritables villages où la vie se poursuit avec leurs habitants qui continuent de se rendre à la messe dans les mêmes églises construites il y a trois siècles. L'originalité de ces missions réside dans l'usage du bois sculpté, aussi bien au niveau de la structure architecturale que dans l'ornementation.


Mission Jésuite de San Javier

Mission Jésuite de San Javier : C'est la plus ancienne des missions et fut fondée en 1691 tandis que son église de style baroque fut construite entre 1749 et 1752. On admirera la beauté artistique de son architecture avec ses colonnes de bois finement sculptées et ses dessins réalisés également dans le bois avec des tons jaune, café et noir.
La Mission Jésuite de San Javier était le siège d'une école de musique et d'un atelier de fabrication d'instruments musicaux.


Mission Jésuite de Concepción

Mission Jésuite de Concepción : La mission a été fondée en 1706 tandis que son église de style baroque fut construite entre 1752 et 1753, une église possédant une nef à trois corps, des colonnes sculptées en bois, des autels et des peintures réalisés par les habitants de cette mission.
Considérée comme un joyau dans la région, c'est au coucher du soleil qu'elle offre toute sa dimension aux visiteurs.


Mission Jésuite de San Ignacio

Mission Jésuite de San Ignacio : Avec son église fondée en 1748 avec celle de Concepción et San José de Chiquitos, elle est considérée comme l'une des trois premières missions jésuites de la région. Aujourd'hui, San Ignacio est la plus grande commune de tout le circuit des missions avec une population de 35 000 habitants, des habitants chaleureux et fiers de montrer aux touristes les trésors de la cité. On y découvrira des ateliers artisanaux de céramiques, de meubles, de hamacs, de tissus brodés et d'articles en cuir.
San Ignacio de Velasco est aussi considérée comme la porte d'entrée du Parc National Noel Kempff Mercado.


Mission Jésuite de Santa Ana

Mission Jésuite de Santa Ana : Santa Ana de Velasco a été fondée en 1755 par le Père Julián Nogler. C'est la dernière mission à avoir été construite dans la région, seulement 12 ans avant l'expulsion des Jésuites. Son église fut cependant terminée par la population après leur départ en 1767, ce qui explique son aspect champêtre, sobre et aux dimensions réduites par rapport aux autres églises. L'église de Santa Ana conserve un orgue de l'époque des Jésuites et qui a été restauré en 2000.
Santa Ana est un petit village tranquille de 280 habitants où le temps semble s'être arrêté.


Mission Jésuite de San Miguel

Mission Jésuite de San Miguel : Fondée en 1721, San Miguel a aujourd'hui une population de 5 000 habitants. Son église est considérée comme la plus ressemblante à ce qu'elle était au moment de sa construction malgré les restaurations.
Comme dans beaucoup de communes du circuits des missions, San Miguel semble vivre comme si le temps s'était arrêté il y a 300 ans.


Mission Jésuite de San Rafael

Mission Jésuite de San Rafael : Etablie en 1696, San Rafael est la deuxième mission la plus ancienne. Elle a été déplacée à deux reprises, en 1701 et en 1750, et elle possède comme les autres missions de la région le même charme d'un site paisible où la vie se poursuit en respectant les traditions héritées des Jésuites. Son église à la particularité d'être décoré avec des feuilles d'or et du mica très abondant dans cette région. Le rétable latéral droit présente une statue de la Vierge Marie qui est considérée comme la plus importante de toutes les missions.


Mission Jésuite de San José

Mission Jésuite de San José : Fondée en 1697, San José de Chiquitos est la troisième mission jésuite fondée dans cette région et une des quatre missions qui sont restées au même emplacement du jour de leur fondation. La mission se distingue des autres puisque c'est une des rares à être construite en pierre en raison du peu d'arbres dans la région et de la présence abondante de lauze et de calcaire. La petite ville est elle aussi très tranquille, ressemblant à ce qu'était Santa Cruz 50 ans plus tôt. C'est d'ailleurs à côté de San José de Chiquitos que fut fondée la première Santa Cruz de la Sierra en 1561, nommée aujourd'hui "Santa Cruz la Vieja".



La Route des Missions


Pour découvrir les principales missions jésuites de Chiquitos on pourra suivre le circuit connu sous le nom de "Route des Missions", un circuit que l'on peut réaliser en louant une voiture mais il est préférable de passer par une agence de voyages à Santa Cruz de la Sierra.
Ce circuit se fera en plusieurs jours car les distances entre les missions sont relativement grandes.

  • Santa Cruz - San Javier : 220 kilomètres
  • San Javier - Concepción : 70 kilomètres
  • Concepción - San Ignacio : 180 kilomètres
  • San Ignacio - San Miguel, San Rafael et Santa Ana : circuit de 160 kilomètres
  • San Ignacio - San José de Chiquitos : 210 kilomètres
  • San José de Chiquitos - Santa Cruz : 270 kilomètres

Jardín de las Delicias

Jardín de las Delicias : Dans la Parc National Amboró, à 70 kilomètres à l'ouest de Santa Cruz, on rejoindra la communauté de Jardín de las Delicias où l'on découvrira quatre magnifiques chutes de 40 à 195 mètres de hauteur dans une décor de rêve. Au coeur de ces paysages exubérants des sentiers écologiques et un mirador vous permettront d'observer la faune sauvage et la forêt tropicale.
Le Río Surutú, en raison des caractéristiques géologiques de la région, forme 4 chutes d'eau très impressionnantes. Après 5 minutes de marche du centre d'hébergement de Jardín de las Delicias on arrivera à la première cascade appelée "Tumbo 1", une chute d'eau de 90 mètres de hauteur sur 22 de largeur. Elle forme une piscine naturelle où on peut se baigner et des activités de descente en rappel le long de la chute sont proposées aux touristes.
En suivant le cours du Río Surutú on découvrira la deuxième cascade, "Tumbo 2", qui chute d'une hauteur vertigineuse de 195 mètres sur 9 de largeur. Là aussi vous pourrez vous baigner dans la piscine naturelle formée par la force de la chute et atteindre la grotte qui se trouve derrière le filet d'eau.
Puis le chemin se poursuit sur le territoire de la communauté Lira où se trouve la troisième cascade, "Lira 1", chutant de 100 mètres sur une largeur de 11 mètres dans un décor plus rocheux et très photogénique.
Enfin, le chemin se terminera au-dessus de "Lira2", la quatrième cascade de 40 mètres de hauteur sur 32 de large et qu'on observera depuis le haut.


Buena Vista

Buena Vista : A 100 kilomètres au nord-ouest de Santa Cruz on pourra rejoindre la petite commune de Buena Vista qui a été fondée le 26 novembre 1694 en tant que Mission Jésuite de Santos Desposorios de José y María.
Buena Vista est considérée comme un centre stratégique pour visiter le Parc National Amboró et la petite commune qui a conservé son style colonial est sans doute un des meilleurs endroits pour se détendre et profiter de la nature. A Buena Vista on visitera l'église de los Santos Desposorios fondée par les Jésuites, le Musée Jésuite et les marchés atisanaux où vous pourrez acheter des objets réalisés avec des fibres naturelles connues sous le nom de Jipi Japa.
En se promenant dans les alentours de Buena Vista on découvrira de grandes plantations de café mais aussi des sites naturels du parc Amboró comme des cascasdes, des piscines naturelles ou la lagune madrejones que l'on atteindra lors de randonnées à pied, en vélo ou à cheval, observant la faune et la flore de la région, une des plus riches et diversifiée de la Bolivie.


Samaipata

Samaipata : A 120 kilomètres su sud-est de Santa Cruz, sur route nationale 7 qui rejoint Cochabamba, la petite commune coloniale de Samaipata perchée à 1 670 mètres d'altitude est un site agréable pour échapper aux grosses chaleurs tropicales. Située aux pieds des Andes, Samaipata est une cité accueillante que l'on surnomme la "Petite Suisse". Mais ce qui attire surtout les touristes à Samaipata c'est le site archéologique de "El Fuerte" (le fort), classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco.
Le Fort de Samaipata a été creusé dans la roche à une hauteur de 1950 mètres d'altitude et représente une synthèse architecturale de plusieurs civilisations : les Chanés, les Incas et les Espagnols.
On distingue deux secteurs sur le site archéologique de Samaipata, le premier étant une roche sculptée de 250 mètres de longueur sur 60 de largeur, ce qui en fait le plus grand pétroglyphe du monde avec des dessins de serpents, de pumas, de jaguars mélangés à des formes géométriques. Le second secteur représente une zone administrative et résidentielle de plusieurs hectares.
Le mystère demeure cependant quant au rôle de Samaipata qui ne serait pas forcément un fort sinon un centre religieux précolombien construit par la civilisation Chané avant l'arrivée des Incas qui, les uns comme les autres devaient subir les attaques constantes des Guaranis. Quand les espagnols arrivèrent sur les lieux ils construisirent une colonie près du fort, affrontant eux aussi les belliqueux Guaranis.

Sur la route qui mène à Samaipata on découvrira les merveilleux paysages de la Serranía de los Volcanes, juste avant d'arriver à Bermejo, d'imposantes formations rocheuses de couleur rouge qui émergent des forêts dense du fond de la verte vallée.
Près de Samaipata on trouvera différents points d'entrée au Parc National Amboró en passant par exemple par les communautés de Volcanes ou La Yunga.


Parc National Amboró

Parc National Amboró : Le Parc National Amboró est situé à l'ouest du Département de Santa Cruz, communiquant avec le Parc National Carrasco du Département de Cochabamba. D'une superficie de 637 000 hectares, le Parc National Amboró représente une partie du Couloir de Vilcabamba qui commence dans la Cordillère de Vilcabamba au Pérou et se poursuit dans le Parc Amboró, une aire géographique de 30 millions d'hectares !
La préservation de ce parc est considérée comme capitale par les scientifiques car il présente une des plus grandes biodiversité au monde sur un relief variant de 300 à 3 200 mètres d'altitude, offrant ainsi une multitude de microclimats et d'écosystèmes. On a dénombré dans le Parc National Amboró plus de 2 600 espèces de plantes, 127 espèces de mammifères, 105 de reptiles, 73 amphibiens et 812 espèces d'oiseaux. Autant dire que ce parc est un véritable paradis pour les amateurs d'écotourisme qui pourront y faire de belles randonnées à pied, à cheval, en VTT ou en canots le long des rivières.
Pour visiter la partie nord du parc on trouvera des hébergements et des guides dans les communes de Cajones de Ichilo, Mataracú, La Chonta, Villa Amboró et même à Buena Vista.
En ce qui concerne la partie sud du parc on choisira comme camp de base les communes de Volcanes, La Yunga et Jardín de las Delicias.
Quelque soit le lieu de départ de vos excursions dans le Parc National Amborón, vouqs serez assuré d'assister à un merveilleux spectacle naturel avec des paysages à couper le souffle et de nombreux animaux qui passeront sous vos yeux. Sachez cependant que la saison des pluies s'étend de novembre à mars et que c'est la période la moins indiquée pour parcourir le parc.


La Route du Che

La Route du Che : La Route du Che Guevara est un des autres attraits touristiques de Santa Cruz. Cette route fut empruntée en 1966 et 1967 par le commandant Ernesto Che Guevara et ses hommes. Le parcours commence à partir de Vallegrande ou Camiri et vous permet de découvrir des volcans, des lagunes, des peintures rupestres et le plaisir de marcher sur les pas du Che.
Vallegrande est située à 244 kilomètres de Santa Cruz de la Sierra et fut fondée en 1612 sous le nom de "Jesús y Montes Claros de los Caballeros". A 2 030 mètres d'altitude, Vallegrande est enourée par les montagnes et c'est à partir de cette commune que beaucoup de touristes vont commencer leur grande randonnée sur les pas du célèbre héros de la Révolution Cubaine qui arriva à La Paz le 3 novembre 1966 pour rejoindre le camp d'entrainment de Ñancaguazú où il devait former les guerrilleros qui souhaitaient renverser le dictateur René Barrientos. Le voyage historique commencera donc à Ñancaguazú et les randonneurs passeront par les communautés de Iripití, Muyupampa, Samaipata, Vado del Yeso, Masicurí et Alto Seco, puis la Quebrada del Yuro ou le Che fut capturé le 8 octobre 1967 par les forces spéciales boliviennes. Le voyage se poursuivra ensuite jusqu'au village voisin de La Higuera où Ernesto Chez Guevara fut exécuté le lendemain dans une école que l'on peut visiter, tout comme le mausolée où les restes du guerillero reposent depuis peu.
Après sa mort, le corps du Che fut transporté en hélicoptère à l'hôpital de Vallegrande et de nombreux curieux se pressèrent pour voir le cadavre et des religieuses, notant sa ressemblance avec le Christ, coupèrent des mèches de ses cheveux pour en faire des talismans. Depuis, une véritable culte religieux est voué dans la région au Che surnommé "San Ernesto de La Higuera" et "El Cristo de Vallegrande".


Comment aller à Santa Cruz

L'aéroport international Viru Viru de Santa Cruz est la principale porte d'entrée de la Bolivie pour les voyageurs venant d'Europe même si le nombre de vols à destination de Santa Cruz est plutôt réduit puisque seulement deux compagnies aériennes, Air Europa et Boliviana de Aviación, proposent quelques vols par semaine.

Des vols réguliers vers Santa Cruz sont cependant proposés par d'autres compagnies aériennes comme TAM qui fera escale à São Paulo au Brésil, American Airlines avec une escale à Miami et parfois à New York, LAN avec une escale à Madrid et Lima , et même Air France avec une escale à Lima où les passagers sont pris en charge par TACA pour arriver à leur destination finale.

En choisissant votre billet d'avion à destination de Santa Cruz de la Sierra il faudra faire attention au code de l'aéroport international Viru Viru (VVI), à ne pas confondre avec l'aéroport domestique de la ville connu sous le nom de "El Trompillo" (SRZ) ou d'autres villes nommées Santa Cruz comme celle de Tenerife aux îles Canaries.


Billet d'avionBillets d'avion à Santa Cruz

Boeing 737 de BoA

Situé à 17 kilomètres du centre ville sur le territoire de la commune de Warnes, l'aéroport International Viru Viru est desservi depuis les villes boliviennes de Cobija, Cochabamba, Guayaramerín, La Paz, Puerto Suarez, Riberalta, Rurrenabaque, Sucre, Tarija, Trinidad et Yacuiba.

On peut également arriver à Santa Cruz depuis les pays voisins de la Bolivie en prenant l'avion à Buenos Aires (Aerolíneas Argentinas et Boliviana de Aviación), Asunción (Amaszonas et TAM Airlines Paraguay), São Paulo (Gol et Boliviana de Aviación), Santiago du Chili et Iquique (LAN Airlines), Lima (Avianca et TACA).

Exemples de tarifs de billet d'avion aller simple : La Paz - Santa Cruz 124 €, Cochabamba - Santa Cruz 81 €, Sucre - Santa Cruz 73 €, Tarija - Santa Cruz 93 €, Cobija - Santa Cruz 84 €, Rurrenabaque - Santa Cruz 160 €, Buenos Aires - Santa Cruz 190 €, Lima - Santa Cruz 382 €, Sao paulo - Santa Cruz 202 €, Santiago - Santa Cruz 218 €, Iquique - Santa Cruz 147 €

Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion en Bolivie.

Circuler à Santa Cruz de la Sierra

Terminal de Bus Santa Cruz de la SierraPour rejoindre le centre ville depuis l'aéroport de Santa Cruz vous aurez le choix entre le microbus qui relile les deux aéroports de la ville en passant par la Plaza 24 de Septiembre, ou le taxi (tél. 385 2909).
Les microbus passent toutes les 20 minutes devant le hall d'arrivée de l'aéroport et le ticket de bus est de 6 Bolivianos pour une durée de voyage de 30 minutes environs. Ces microbus disposent d'un espace réservé aux bagages.
Si vous arrivez à l'aéroport El Trompillo le ticket de bus est de 1,80 Bolivianos et le trajet dure 15 minutes pour rejoindre le centre ville.

Quant aux taxis, la course entre l'aéroport et le Centre ville vous coûtera entre 45 et 60 Bolivianos. Ne prenez que les taxis autorisés par l'aéroport car il existe un grand nombre de taxis clandestins peu fiables.
Depuis l'aéroport El Trompillo le prix du taxi varie de 10 à 15 Bolivianos pour un trajet de 10 minutes.

Depuis le Terminal de bus et de trains (Teerminal Bimodal) vous pourrez rejoindre le centre ville en microbus en prenant les lignes 4, 8, 12, 20, 33, 52, 84, 85, 97 ou 114. Le ticket de bus est de 1,80 Bolivianos et le service est assuré de 05h30 à 22h30.
Les taxis vous coûteront de 15 à 20 Bolivianos pour réaliser les mêmes parcours.

Pour circuler dans Santa Cruz vous pourrez utiliser les nombreuses lignes de microbus qui sillonnent toute la ville pour un ticket d'une valeur de 1,80 Bolivianos.
Afin de connaître quelles lignes de bus prendre pour vous déplacer d'un endroit à un autre, consultez ce plan de Santa Cruz vous indiquant les arrêts de bus et les lignes qui y passent avec leurs parcours. Vous pourrez aussi rechercher la ligne de bus qui dessert le site que vous souhaitez visiter.

Santa Cruz est une des rares villes où les tarifs des taxis n'étaient pas règlementés par la Municipalité qui a décidé de remettre un peu d'ordre en imposant des taximètres à tous les véhicules. La nouvelle règlementation fixe également une tarification selon la distance parcourue avec un minimum de 6 Bolivianos.


Sortir de Santa Cruz de la Sierra


Le Terminal Bimodal de Santa Cruz est une grosse intrastructure située le long de la Avenida Intermodal, à 3 kilomètres de la Plaza 24 de Septiembre, servant à la fois de Gare Routière et de Gare Ferroviaire.

Depuis Santa Cruz on peut voyager en train grâce à deux lignes se dirigeant vers la frontière brésilienne et la frontière argentine. La ligne reliant Santa Cruz à Quijarro en passant par Roboré et Rivero Torrez est opérée par trois trains (Regional, Ferrobus et Expreso Oriental) offrant au moins une liaison par jour. Le train Regional propose des places en Première Classe et en voiture Pullman, Ferrobus uniquement en Cama (Couchette) et Expreso Oriental en voiture Super Pullman. Les tarifs entre Santa Cruz et Quijarro varient de 52 à 257 Bolivianos selon la classe de voyage, le trajet durant 19 heures.

Le train allant de Santa Cruz à Yacuiba en passant par Charagua et Boyuibe ne circule que le jeudi (retour le vendredi). Une seule classe de voyage est proposée et le tarif pour voyager de Santa Cruz à Yacuiba est de 47 Bolivianos (5 € environ) pour un trajet durant 16h30.

Trois types de bus circulent en Bolivie : les bus normaux, les Semicama et les cama. Plus chers, les Cama sont conseillés pour les grandes distances car vous voyagerez pratiquement allongé. Pour des distances intermédiaires, préférez le service Semicama moins cher. Pour rejoindre les autres sites touristiques à l'intérieur du Département de Santa Cruz vous devrez vous contenter assez souvent d'un service "Normal".
Au départ de Santa Cruz vous pourrez voyager en bus Cama (le service le plus onéreux) à destination de Cochabamba pour 110 Bs (10 heures de trajet pour 480 km), Trinidad pour 125 Bs (10 heures de trajet pour 540 km), La Paz à 170 Bs (15 heures de trajet pour 860 km), Yacuiba (frontière argentine, 10 heures de trajet pour 580 km) pour 110 Bs.

Hôtels à Santa Cruz

Camino RealSanta Cruz étant la principale porte d'entrée de la Bolivie avec La Paz, l'offre d'hébergement y est assez conséquente et vous trouverez des hôtels pour tous les budgets et tous les goûts, de la petite pension aux établissements de luxe, même si les tarifs sont un peu plus élecés que dans les autres villes du pays.

En ce qui concerne le choix d'un hôtel à Santa Cruz de la Sierra on cherchera à se rapprocher le plus possible de la Plaza 24 de septiembre qui est le coeur de la ville historique et autour de laquelle se trouve les édifices les plus importants.

Mais si vous prévoyez de voyager dans le Département de Santa Cruz vous devrez certainement choisir des hôtels dans d'autres villes ou villages car les distances sont souvent trop importantes pour faire l'aller/retour en un seul jour.


Petit budget

Petit Apart Hotel : Très proche de la Plaza 24 de Septiembre, le Petit Apart Hotelvous propose des chambres agréables et disposant d'une connexion Wifi gratuite, la télévision, un minibar et une salle de bain privée à partir de 28 €, petit déjeuner en supplément pour 3 €. Pour quelques euros de plus vous pourrez réserver la Suite de 40 m² à partir de seulement 33 €.


Hotel La Sierra : Proche de la Plaza 24 de septiembre, cet établissement dispose d'un restaurant, un parking privé gratuit et une connexion Wifi gratuite. Les chambres sont équipées de la télévision, salle de bain privée, et sont prooposées à partir de 26 € petit déjeuner compris.


Budget moyen

Aparthotel Premium Suites Santa Cruz : situé dans un quartier paisible, cet appartement est idéal pour se sentir comme chez soi lors de votre séjour à Santa Cruz. Equipé d'une cuisine, télévision, canapé-lit ou lit dans une chambre séparée selon les cas, vous disposerez également de la connexion Wifi gratuite. Le studio de 25 m² pour deux personnes est proposé à partir de 33 € et l'appartement de 40 m² à partir de 40 €.


Hotel Kusiñitaña Misional : A deux pas de la plaz 24 de Septiembre, le Kusiñitaña Misional est un hôtel confortable avec des chambres modernes et très bien équipées, la plupart disposant d'un balcon. L'hôtel dispose d'un restaurant et les chambres sont proposées à partir de 62 € petit déjeuner compris


Grand Luxe

Hotel Camino Real : Situé dans un quartier chic de Santa Cruz à hauteur du quatrième anneau de la ville, le Camino Real est un hôtel de grand standing avec une piscine en forme de lagon, un spa, un sauna, un salon de massages, une salle de remise en forme, deux restaurants et un bar. Les chambres doubles de 30 m² de superficie sont équipées de la climatisaion, Wifi, télévision, bureau, salle de bain privée, et sont proposées à partir de 168 € petit déjeuner compris.


Sun Hotel : Autour d'une belle et grande piscine, le Sun Hotel est un établissement 5 étoiles qui vous permettra de profiter d'un agréable séjour à Santa Cruz grâce à la qualité de ses services. Situés à proximité de l'aéroport Viru Viru et d'Aqauland, l'hôtel propose des chambres très spacieuses avec un balcon donnant sur la piscine, équipées d'un minibar, salle de bain privée, bureau, télévision à écran plat, climatisation, le tout à partir de 101 € petit déjeuner compris.


Autres hôtels dans le département de Santa Cruz


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Santa Cruz de la Sierra.

Annonces publicitaires

Plan de Santa Cruz

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme en Bolivie

* Vol La Paz ? Arequipa avec Amaszonas

La compagnie aérienne Amaszonas a ouvert une nouvelle ligne entre La Paz en Bolivie et Arequipa, au Sud du Pérou, depuis le 23 octobre 2013. Cette nouvelle l [...]
* Accords entre Air Europa et Amaszonas en Bolivie

Récemment la compagnie aérienne Air Europa a lancé une ligne entre Madrid et Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, afin de reprendre le trafic laissé vacant s [...]
* Air Europa profite des suppressions de lignes d'Iberia en Amérique Latine

Dans le but de se restructurer, la compagnie Iberia a décidé de supprimer ou de baisser ses fréquences sur plusieurs lignes qu’elles desservaient entre [...]
* La Bolivie nationalise ses aéroports

Le Président de la Bolivie, Evo Morales, a exproprié l’entreprise espagnole Sabsa (filiale d’AENA) qui gérait les trois plus grands aéroports du [...]
* La Bolivie retire la licence de vol de LAN et TAM

La Bolivie a retiré les licences de vols des compagnies aériennes LAN Airlines et TAM Airlines depuis le 15 février 2013, leur interdisant d’opérer sur [...]
* Amaszonas augmente ses frérquences entre La Paz et Cuzco

La compagnie aérienne Amaszonas a décidé d’augmenter le nombre de rotations entre La Paz et Cuzco en passant de 4 à 5 vols par semaine à partir du 19 m [...]
* BoA se renforce entre la Bolivie et l'Espagne

La compagnie aérienne Boliviana de Aviacion a ajouté une nouvelle fréquence entre Santa Cruz de la Sierra et Madrid, passant de 3 à 4 vols par semaine. CR [...]
* Tourisme en hausse en Bolivie

Selon le vice-ministre du Tourisme, Marko Machicao, la Bolivie a enregistré une hausse de 17% de visiteurs étrangers sur les 10 premiers mois de l’anné [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos de la Bolivie

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser