Americas > Voyages > Villes > Panajachel

Panajachel



Lac Atitlan

Longtemps fréquentée par les routards du monde entier, la petite commune de Panajachel a une ambiance bien différente par rapports aux autres villes du Guatemala. Charmés par la beauté des lieux beaucoup d'étrangers s'y sont installés, proposant leurs services aux autres touristes. Il ne sera donc pas rare de voir à Panajachel des petits restaurants offrant une cuisine internationale à côté d'autres établissements proposant des plats de la cuisine locale. Tout ce petit monde vit en parfaite harmonie, résidents étrangers, touristes et indiens Mayas vendant leur artisanat à proximité d'un des plus beaux lacs du monde, le lac Atitlan dominé par les volcans San Pedro, Toliman et Atitlan.

Que voir à Panajachel

Eglise de Panajachel A l'époque précolombienne le village s'appelait Ahachel ou Panahachel, ce qui veut dire dans la langue des Mayas Cakchiquels "Lieu des roseaux et des guérisseurs", les deux étant très abondants dans la région. A l'époque de la colonisation, le village était placé sous la protection de Saint François et s'appela alors San Francisco Panahachel, puis Panajachel. C'est en 1567 que son église fut bâtie est c'est sans doute l'édifice le plus représentatif de l'époque coloniale du village.
La population de Panajachel pratiquait la pêche et l'agriculture et faisait du commerce en canoé avec les villages voisins de La Concepción de Paquixalá, San Andrés, Santa Catarina y San Antonio Polopó. Puis la culture du café prit de l'importance et Panajachel se retrouva alors sur un axe important reliant le Guatemala au Mexique.

Panajachel, Calle Santander Aujourd'hui c'est le tourisme qui a pris une place importante dans la vie du village et de nombreuses agences de voyages, hôtels, restaurants, bars et boutiques d'artisanat se sont installés de part et d'autre de la Calle Santander, la rue la plus fréquentée de Panajachel.
A 1573 mètres d'altitude et au bord d'un des plus beaux lacs du monde, le climat est agréable à Panajachel même si les nuits sont parfois un peu fraîche. Selon ses habitants, la région de Panajachel est le pays du printemps éternel, il n'y fait jamais trop chaud, jamais trop froid, le lieu idéal pour se détendre, faire des balades autour du lac, acheter des souvenirs et passer du bon temps.

Santa Cruz La Laguna Depuis Panajachel on fera donc de belles randonnées autour du lac, découvrant les villages de Santa Catarina Palopó, San Antonio Palopó, San Lucas Tolimán, Santiago Atitlán, San Pedro La Laguna, San Juan La Laguna, San Pablo La Laguna, San Marcos La Laguna ou Santa Cruz La Laguna, des villages où le temps semble s'être arrêté. Certains de ces villages sont accessibles depuis Panajachel en prenant le bateau, ce qui vous offrira d'autres angles de vue sur le Lac Atitlan et ses volcans.
Les touristes sont assez nombreux à vouloir découvrir ces petits villages mais leur présence ne semble pas déranger les hommes qui poursuivent leurs travaux dans les champs et les femmes qui s'adonnent le plus souvent au tissage.

Santa Catarina Palopó Les villages de Santa Catarina Palopó et San Antonio Palopó sont les plus facilement accessibles en se promenant sur le petit chemin qui longe le Lac Atitlán.
Les habitants de Santa Catarina Palopó se distinguent des autres en raison de l'aspect frappant de leurs vêtements, des costumes de couleur bleu turquoise pour les femmes et des pantalons brodés pour les hommes.
Outre la vue magnifique sur le Lac Atitlan, notamment depuis El Mirador que l'on atteindra par un chemin de 5 kilomètres de longueur, Santa Catarina Palopó possède une belle église coloniale de couleur blanche et qui se trouve sur la place où se déroulent les principales festivités de la commune comme la fête réalisée le 25 novembre en l'honneur de Santa Calatina de Alejandría, la sainte patronne du village.

San Antonio Palopó En poursuivant son chemin le long du lac on découvrira les petites maisons du village de San Antonio Palopó qui s'étagent sur les versants de la colline. Comme à Santa Catarina Palopó, si l'agriculture a encore une grande importance le tourisme a changé un peu les habitudes des habitants qui offrent aux visiteurs différents objets artisanaux tels que les fameux huipils très colorés, des chemises, des ceintures, des nappes ou de belles céramiques, permettant ainsi à la communauté d'obtenir des revenus supplémentaires.
Comme à Santa Catarina, on restera sous le charme de la beauté du lac dominé par les volcans, et on visitera un des sites les plus anciens de la région en découvrant le centre archéologique de Panimaquin.

San Lucas Tolimán San Lucas Tolimán est peut-être un des villages les moins visités sur la rive sud-est du Lac Atitlán, sans doute parce qu'il se trouve assez éloigné de Panajachel, à 35 kilomètres par la route qui mène à Retalhuleu. Pourtant San Lucas Tolimán ne manque pas d'intérêt puisque le village se situe aux pieds des volcans Tolimán et Atitlán. De plus, il possède une très belle église coloniale, une des plus anciennes du département de Sololá.
Comme dans la plupart des villages de la région, on y découvrira un marché intéressant et on s'intéressera à la confection des huipiles par les femmes Tzutuhiles, des ouvrages uniques en leur genre avec des broderies de canards et de chiens.

Santiago Atitlán Accessible par bateau depuis Panajachel, Santiago Atitlán est un des villages les plus visités autour du lac. Peuplé par les indiens Tzutujils (ou Tzutuhils) cette communauté vit de la pêche et l'agriculture, et le village est réputé pour sa gastronomie.
En arrivant à Santiago Atitlán on sera tout d'abord frappé par l'aspect vestimentaire de ses habitants : pantacourt rayé et brodé maintenu par une ceinture tissée, chemise rouge ou blanche et chapeau de paille pour les hommes, un grand morceau de tissu coloré entourant la taille en guise de jupe et un huipil finement brodé servant de corsage.
La meilleure façon de cotôyer de près la population du village c'est de se rendre sur l'immense marché qui s'étend sur plusieurs rues.

Maximón Si les habitants de Santiago n'oublient pas de se rendre à la messe dans l'église paroissiale, ils n'ont pas oublié non plus leurs coutumes ancestrales avec une représentation de Yum Kaax, le dieu Maya du maïs à l'intérieur de l'édifice. Plus curieux encore, les habitants continuent de rendre hommage à Maximón, le Rilaj Maam des Mayas, une sorte de divinité à qui on doit faire des offrandes de cigarettes, de Quetzales et d'eau de vie pour qu'il accomplisse nos voeux. Maximón est si important à Santiago Atitlán qu'il est porté en procession lors de la Semaine Sainte.
Une autre fête importante est consacrée à Maximón qui change de famille d'accueil chaque année. On lui rend visite la veille de son départ en lui faisant des offrandes et, le lendemain il est porté en procession vers sa nouvelle demeure, accompagné par une grande partie de la population du village.

Chuitinamit Avant de quitter Santiago Atitlán on ne manquera pas de découvrir les sites archéologiques de Cerro de oro, Chucumuc, Pacaman, Patzilin, Tzanchali et Chukmuk.
Depuis le village on fera une randonnée jusqu'au site archéologique de Chuitinamit, l'ancienne capitale des Tzutuhils connue aussi sous le nom de Chiyá. Occupée entre 900 et 1524, Chiyá se trouve sur une propriété privée située sur les flancs du Volcan San Pedro.
On pourra y voir les visages de quelques divinités taillés dans la pierre, des restes de d'objets en obsidienne, un calendrier maya et les vestiges de ce qui aurait été le palais des derniers dirigeants de de royaume.

Volcan San Pedro Pour ceux qui disposeraient de plus de temps, ils pourront trouver assez facilement un hébergement à Santiago Atitlán pour envisager l'ascension des volcans Tolimán et Atitlán, ou le volcan San Pedro situé de l'autre côté de la petie baie bordée par le village. Le Volcan San Pedro culmine à 3020 mètres d'altitude et son ascension n'est pas très facile, mais au bout de 6 heures d'efforts vous serez récompensés par la vue splendide qu'il offre sur le lac et les volcans Tolimán et Atitlán.
L'ascension du volcan Atitlán qui culmine à 3537 mètres est également très appréciée des touristes sportifs, une ascension difficile de 7 heures avant d'arriver au sommet où l'on sera surpris d'y trouver des indiens Mayas réalisant des rituels ancestraux pour demander la protection de leurs divinités.
Quant au volcan Tolimán, il culmine à 3158 mètres et c'est sans doute le plus éprouvant à escalader car l'ascension dure environ 8 heures.
Avant de réaliser l'ascension d'un de ces trois volcans, renseignez-vous sur la sécurité et ne partez jamais sans un guide. Etant donnée la durée de l'ascension il faudra partir très tôt le matin afin d'avoir une vue dégagée sur le lac et la région avant de redescendre vers le village.

San Pedro La Laguna San Pedro La Laguna est un petit village situé sur les flancs du Volcan San Pedro et que l'on rejoint généralement en bateau depuis Panajachel, même si on peut s'y rendre par la route mais en faisant un immense détour.
Petit village tranquille au bord du lac, San Pedro La Laguna a attiré quelques étrangers qui s'y sont installés pour y ouvrir des pensions et des bars, accueillant les touristes qui souhaiteraient faire l'ascension du Volcan San Pedro ou tout simplement pour profiter du merveilleux paysage. On y trouvera en effet de nombreux miradors pour découvrir le Lac Atitlán et une formation rocheuse connue sous le nom de "Cara del Maya" (Visage du Maya) et qui a la forme d'un personnage allongé qui observe le paysage.

San Juan La Laguna Juste à côté de San Pedro La Laguna on visitera le village de San Juan La Laguna qui offre aussi de magnifiques miradors sur le lac. Mais la principale attraction de San Juan La Laguna est le sanctuaire dédié à Maximón et San Simón, deux personnages souvent confondus comme une seule et même entité par les habitants du village. Selon leurs croyances, San Simón représenterait Simón Pedro (Saint Pierre), le gardien des clés su Paradis chargé d'imposer la justice, raison pour laquelle il est représenté comme un Ladino assis avec un jeu de clés dans une main et un bâton dans l'autre.
Maximón est assimilé à Judas qui aurait trahi Jésus pour quelques pièces d'or, et c'est pour cette raison qu'on lui rend visite pour recevoir son aide quand il s'agit de commerce, les études et les guérisons miraculeuses. Comme à Santiago Atitlán et dans d'autres villages, c'est un personnage taillé dans un tronc d'arbre, vêtu de vêtements colorés, fumant une cigarette et portant un chapeau noir. Ici comme ailleurs on doit faire un don pour le voir et le photographier en demandant la permission au chaman.

Sololá Depuis Panajachel on pourra également se rendre à pied ou en bus jusqu'à Sololá, le chef-lieu du département du même nom, juché sur les hauteurs et offrant une vue splendide sur le lac Atitlan.
Fondée le 30 octobre 1547 sous le nom de "Asunción de Nuestra Señora de Tecpán Atitlán", la principale ville du département était appelée Tzololá par les Mayas. A 2114 mètres d'altitude, la ville s'est étendue autour de son église construite dès sa fondation et rebâtie plusieurs fois à cause des tremblements de terre. C'est de là que les prêtres franciscains commencèrent leur travail d'évangélisation de la région et c'est donc à juste titre que l'église fut élevée au rang de cathédrale de Nuestra Señora de la Asunción de Sololá en 1951.
Le marché de Solola est aussi une des principales attractions de la ville, réunissant tous les mardis et les vendredis les communautés des alentours. Riche en couleur, on y trouvera des fruits et des légumes frais, de la viande, des poulets, mais aussi des produits artisanaux que les touristes ne manqueront pas d'acquérir pour les ramener en souvenir.

Samabaj C'est à Solola qu'est célébré le 15 août le Nim Akij Sololá, c'est à dire "Le Grand Jour de Solola", une fête qui réunit toutes les communautés habitant autour du lac.
Le Lac Atitlán a d'ailleurs toujours fasciné les civilisations qui peuplaient Sololá et sa région. Entre Santiago Atitlán et San Lucas Tolimán on pourra voir la silhouette du Volcan Cerro de Oro en face duquel se trouvait il y a environ 2000 ans une petite île qui fut engloutie par la montée subite des eaux du lac, 30 mètres plus haut que son niveau actuel.
Selon les chercheurs, cette île abritait la cité de Samabaj, un centre cérémoniel Maya qui avait une grande importance si on en juge par les cinq jetées retrouvées. C'est en 1996 que Roberto Samayoa a découvert à 500 mètres des rives du lac de magnifiques poteries datant de la période préclassiqe des Mayas, c'est à dire entre 1000 avant JC et 250 de notre ère. En explorant davantage la zone, c'est une cité entière que l'on a découvert à 17 mètres de profondeur, avec sa place cérémonielle, ses autels, ses stèles et autres vestiges, l'Atlantide du Lac Atitlán.

Les objets récupérés par Roberto Samayoa sont exposés aujourd'hui dans le Musée Lacrustre du Lac Atitlan abrité par la Posada de Don Rodrigo située au bout de la Calle Santander à Panajachel.
Le Musée se compose de 5 salles où l'on apprendra comment s'est formé le Lac Atitlan, l'activité des volcans et leurs éruptions, l'arrivée des premiers hommes autour du lac, et où l'on pourra admirer les objets provenant de cette cité engloutie.



Comment aller à Panajachel

Route de Panajachel

Des bus de la compagnie Transportes Rebuli partent tous les jours de Guatemala City (41a Calle entre Avenida 6a et 7a avenidas, Zone 8) vers Panajachel, le trajet durant 3 à 4 heures.
L'autre alternative c'est de prendre un bus jusqu'à Los Encuentros, attendre celui qui rejoint Sololá puis prendre un autre bus pour Panajachel. On pourra également choisir un bus allant de Guatemala Ciudad à Chichicastenango, un voyage d'une durée de 3 heures, puis prendre un autre bus entre Chichicastenango et Panajachel qui fera le reste du parcours en 1h30.
Tous ces trajets réalisés avec les vieux chicken bus sont très économiques (20 à 30 Quetzales), mais sachez que vous voyagerez entassés dans un véhicule brinquebalant et qui s'arrête un peu partout.

Si vous souhaitez éviter les transports en chicken bus qui ne sont pas très rassurants, vous trouverez des agences qui proposent de vous y conduire plus sûrement en minibus, pour un tarif bien plus élevé mais qui reste accessible.
Turansa et Atitrans par exemple, vous proposent des trajets de Guatemala Ciudad à Panajachel pour 25 US$ avec un arrêt à Antigua.

Depuis Antigua la compagnie Transportes Rebuli propose un voyage par jour du lundi au samedi, une laison faite en 2h30. La solution la plus pratique c'est de faire le voyage entre les deux villes avec les navettes des minibus des agences de voyages comme Atitlan Tours ou Casa Alegre Tours qui proposent plusieurs départs par jour pour 12 US$ par personne.

De Chichicastenango des chicken bus font le trajet direct jusqu'à Panajachel en 1h30 avec un départ toutes les deux heures.
Depuis Quetzaltenango on trouvera également des bus fréquents faisant le trajet direct jusqu'à Panajachel, un voyage d'une durée de 2h30 avec un départ toutes les heures.

Circuler à Panajachel et autour du Lac Atitlán

Bateau taxiPanajachel est un petit village que l'on parcourera facilement à pied. On y trouvera cependant des mototaxis qui vous transporteront dans le village pour 5 Quetzales, et dans les environs proches pour 10 Quetzales.

C'est la marche à pied que les randonneurs choisiront pour se rendre jusqu'aux villages de Santa Catarina Palopó et San Antonio Palopó même si ce dernier se trouve à 10 kilomètres de Panajachel. Sachez que des pick-ups et des bus réalisent des liaisons fréquentes avec ces deux villages.

C'est encore à pied que l'on pourra rejoindre Sololá distante de 8 kilomètres de Panajachel, mais il faut savoir que la route ne cesse pas de grimper et beaucoup de touristes préfèrent s'y rendre en bus ou en taxi puis revenir à Panajachel à pied pour admirer le paysage sur le lac Atitlán en redescendant.

Pour rejoindre les autres villages situés autour du Lac Atitlán on privilégiera le bateau-taxi depuis l'embarcadère de Panajachel situé au bout de la Calle Santander pour se rendre à Santiago Atitlán, ou celui situé au bout de la Calle del Embarcadero pour rejoindre San Pedro La Laguna (comptez environ 30 Quetzales par trajet).

Des bateaux taxis vous permettront de relier San Pedro La Laguna ou San Marcos La Laguna à Santiago Atitlán pour environ 20 Quetzales.
Il est possible aussi de se rendre vers n'importe quel point du lac en faisant appel aux bateaux-taxis qui proposent leur embarcation pouvant transporter jusqu'à 12 personnes. Les coûts varient de 150 à 300 Quetzales selon la distance.

Entre Santiago Atitlán et San Lucas Tolimán il sera plus facile et plus économique de faire le trajet en bus, des départs se faisant toutes les demies heures pour un voyage d'une durée de 45 minutes.
De San Lucas Tolimán on pourra prendre un bateau rejoignant San Antonio Palopó ou Panajachel pour terminer le tour du lac.


Arriver ou partir de Panajachel


Navette Atitlan Tours

Les bus et les minibus partent de Panajachel au croisement de la Calle Santander et de la Calle Principal, en face du Banco Agromercantil.
La plupart des touristes qui séjournent à Panajachel en profitent pour se rendre à Chichicastenango les jours de marché (jeudi et dimanche), la distance entre les deux communes n'étant que de 38 kilomètres.
On pourra rejoindre Chichicastenango avec les bus locaux, moins chers mais plus lents puisqu'il faudra compter 1h30 pour couvrir la distance.
Les minibus vous permettront de faire ce trajet plus confortablement et plus rapidement, vous proposant l'aller/retour pour 14 US$.

Les villes les plus accessibles au départ de Panajachel sont Antigua et Quetzaltenango, deux destinations proposées par les navettes de minibus pour 12 et 25 US$ par personne.
Vous pourrez voyager beaucoup moins cher en utilisant les chicken bus mais en sachant que vous devrez assez souvent changer de véhicules et que cela rallonge la durée du voyage.

Si vous souhaitez rejoindre des destinations plus éloignées n'hésitez pas à vous adresser aux agences Atitlan Tours et Casa Alegre Tours qui vous proposeront des transferts de Panajachel à l'aéroport international La Aurora pour 25 US$, Flores pour 65 US$ (voyage réalisé en bus confortable), à San Cristobal de Las Casas pour 35 US$, ou jusqu'aux ruines de Copan au Honduras pour 50 US$.


Les tarifs indicatifs sont exprimés en Dollar US ou en Quetzal (1 Quetzal = 0,10 € en septembre 2014).

Hôtels à Panajachel

Porta Hotel del LagoDestination privilégiée des routards du monde entier, on n'aura aucune difficulté à trouver des hébergements à petit prix à Panajachel si on prend garde de réserver à l'avance. Panajachel étant le camp de base idéal pour découvrir le merveilleux Lac Atitlán, le village est assez souvent envahis par les touristes.
Sachez aussi que les week-ends, Panajachel voit arriver de nombreux touristes guatémaltèques et qu'il peut-être très difficile de trouver un hébergement.

On trouvera des hébergements pour tous les goûts et tous les budgets à Panajachel et dans les villages situés autour du Lac Atitlán. Ceux qui souhaiteraient dépenser le moins possible trouveront des pensions très économiques mais celles-ci ne sont généraleent pas répertoriées par les centrales de réservation. Il faudra donc voir sur place en prenant le risque de trouver la plupart de ces pensions complètes. Pour éviter ce désagrément nous vous indiquons ci-dessous quelques hôtels offrant de bonnes prestations selon leur catégorie.


Petit budget

Hotel Playa Linda : Avec sa piscine, sa connexion Wifi et sa terrasse, l'Hotel Playa Linda vous propose des chambres doubles équipées de la télévision, un bureau et une salle de bains privée à partir de 21 €.


Hotel El Sol : à la sortie vers Santa Catarina Palopó, l'Hotel El Sol dispose d'une terrasse, des jardins, une cuisine commune et une connexion wifi. Ses chambres doubles sont équipées de la télévision, une salle de bains privée et sont proposées à partir de 21 €.


Budget moyen

Hotel Tzanjuyu Bay : Au bord du Lac Atitlán, l'Hotel Tzanjuyu Bay dispose d'une piscine, une plage privée, un restaurant, un bureau d'excursions et sa propre jetée pour vous emmener sur le lac. Ses chambres doubles sont spacieuses et disposent d'un balcon avec vue sur le lac, la télévision et une salle de bains privé, le tout à partir de 52 €.


Reserva Natural Atitlan : Légèrement à l'écart du village mais situé dans un cadre exceptionnel entre le lac et la forêt, cet établissement dispose d'un snack-bar, d'une terrasse, une connexion wifi et vous propose un parcours dans la forêt en traversant des ponts suspendus. Ses chambres sont équipées d'un balcon, d'un coin salon avec canapé, une machine à café, une salle de bains privée et une entrée privée, le tout à partir de 53 € petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Porta Hotel del Lago : Au bord du lac et à deux pas de la Calle Santander, le Porta Hotel del Lago est un des hôtels mythiques de Panajachel. Il dispose d'une piscine, une salle de sport, une terrasse pour admirer le paysage tout en prenant un verre, un restaurant, un bar, un sauna avec jacuzzi, et ses chambres doubles sont équipées d'un balcon avec vue sur le lac, télévision, bureau et salle de bain privée, le tout à partir de 91 €.


Hotel Posada de Don Rodrigo Panajachel : Au bout de la Calle Santander, l'Hotel Posada de Don Rodrigo Panajachel possède de beaux jardins, un bar, un restaurant et se trouve juste à côté du Musée Lacustre. Ses chambres doubles offrent une vue sur le lac et sont équipées de la télévision, connexion wifi, cheminée et salle de bains privée, le tout à partir de 128 €.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Panajachel.


Liste d'hôtels autour du Lac Atitlan

  • Villa Santa Catarina : Hôtel luxueux avec piscine, restaurant, jardins, bureau d'excursions et connexion wifi à Santa Catarina Palopó
  • Tiosh Abaj Hotel : Charmant hôtel disposant d'une piscine, jardins, sauna, restaurant, connexion wifi et de vastes chambres doubles à Santiago Atitlán
  • Hotel Sak Cari El Amanecer : Hôtel confortable en face du lac avec piscine, jardin, terrasse, snack-bar et connexion wifi, offrant de belles chambres pas chères à San Pedro La Laguna
  • Eco Hotel Uxlabil Atitlan : Charmant hôtel avec sa jetée privée, un sauna, un restaurant et une connexion wifi à San Juan La Laguna
  • Hotel & Restaurant Jinava Bay : Hôtel situé dans un cadre magnifique au bord du lac disposant d'un restaurant, un bar, une terrasse, un jardin, une connexion Wifi à San Marcos La Laguna
  • Hotel La Casa Rosa : Très bel hôtel situé dans un magnifique jardin et disposant d'un restaurant, d'un sauna, de belles chambres doubles et de beaux bungalows à Santa Cruz La Laguna
  • Atitlan Sunset Lodge : C'est l'occasion de vous faire plaisir avec ces appartements tout équipé offrant une belle vue sur le lac à partir de 46 € à Santa Cruz La Laguna

Annonces publicitaires

Plan de Panajachel

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Guatemala

* Attention à la dengue en Amérique Centrale

Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 [...]
* Le Guatemala va promouvoir 8 nouveaux sites

L’Institut Guatémaltèque du Tourisme (Inguat) va faire la promotion en 2013 de 8 nouveaux sites touristiques au Guatemala afin de revitaliser la destin [...]
* Le nouveau calendrier Maya

De nombreuses cérémonies ont été organisées en Amérique Centrale le 21 décembre 2012 pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle ère qui commence. Mais c’ [...]
* Le Guatemala se prépare pour la fin du monde

L’Office du Tourisme du Guatemala, Inguat, poursuit ses préparatifs pour célébrer la fin du 13ème Baktun le 21 décembre 2012 sur les sites archéologiqu [...]
* Tremblement de Terre au Guatemala

Un séisme d’une magnitude de 7,4 sur l’échelle de Richter a frappé la côte Pacifique du Guatemala le mercredi 7 novembre 2012 à 16h35 GMT. Selon [...]
* Le Volcan de Fuego préoccupe le Guatemala

En phase éruptive depuis 2002, le Volcan de Feu a enregistré le jeudi 13 septembre 2012 sa plus forte éruption et les autorités procèdent à l’évacuatio [...]
* La fin du monde ce n'est pas avant 3500

Selon les dernières découvertes d’archéologues américains, la fin du monde n’aura pas lieu le 21 décembre 2012 mais bien plus tard, après l’ [...]
* Vol Cancun ? Flores avec TAG

La compagnie aérienne Transportes Aéreos Guatemaltecos (TAG) va lancer en juin 2012 des vols directs entre Cancun (Mexique) et Flores (Guatemala). Ces vols d [...]

Vidéo

Photos du Guatemala

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser