Americas > Voyages > Villes > Punta-arenas

Punta Arenas



Punta ArenasCapitale de la région de Magellan et de l'Antarctique Chilienne, Punta Arenas est une des villes les plus au sud du monde et c'était avant l'ouverture du Canal de Panama le principal port sur le Détroit de Magellan qui permet le passage entre l'Océan Atlantique et l'Océan Pacifique.
Cette région longtemps considérée comme inhospitalière était pourtant peuplée par de nombreuses tribus indigènes comme les Onas, les Alakaloufs, les Yagans et les Tehuelches, tous vivant principalement de la pêche aux poissons et aux mollusques.

Fondée le 18 décembre 1848 par José de los Santos Mardones, Punta Arenas s'est beaucoup développée à partir des années 1890 quand de nombreux européens tentèrent leur chance pour y trouver de l'or puis pour fuir la Première Guerre Mondiale. Parmi ces européens de nombreux croates se sont installés à Punta Arenas et le quartier croate conserve aujoud'hui l'architecture typique des maisons de leur pays d'origine.

Aujourd'hui, Punta Arenas est la ville la plus peuplée de la Patagonie Australe et une grande partie de son économie dépend de ses activités portuaires, de la pêche, de l'élevage des moutons et du tourisme.
Avec ses maisons colorées au bord du Détroit de Magellan, Punta Arenas séduit tous ceux qui rêvent de naviguer sur les routes maritimes les plus australes du monde et à destination de l'Antarctique.

Que voir à Punta Arenas

Si la ville possède quelques édifices à voir et des musées intéressants, la plupart des touristes qui se rendent à Punta Arenas y vont pour faire des croisières le long du Détroit de Magellan et des nombreux fjords de la région, découvrir l'Antarctique ou pour rejoindre Ushuaia sur la Terre de Feu, en Argentine.
Entre deux excursions on en profitera pour voir les curiosités de Punta Arenas comme le Musée Salesien Mayorino Borgatello, le Monument au Pasteur, la statue de Fernand de Magellan sur la Plaza Muñoz, le Palais Sara Braun, le Théâtre Municipal, la Cathédrale, le Musée Régional Braun Menéndez, la réplique de la Nao Victoria de Magellan ou le Cerro de la Cruz qui domine la ville et le Détroit de Magellan.


Principales attractions touristiques de Punta Arenas


Plaza Muñoz Gamero

A moins de 500 mètres au nord du port, la Plaza Muñoz Gamero ou Plaza de Armas représente le coeur de la ville historique, entourée par quelques uns des édifices les plus emblématiques de Punta Arenas.
Grâce aux richesses générées par les mines, l'élevage, la pêche et le commerce maritime, de beaux édifices commerciaux et résidentiels allaient se construire autour de cette place dans les années 1880.
Au milieu de la Plaza de Armas ombragée par des bouleaux et des cyprès on découvrira la statue en bronze de Fernand de Magellan et sur un côté, un joli kiosque en fer datant de 1910. A l'ouest de la place se dresse la Cathédrale inaugurée en 1901 et le Palais du Gouvernement, au nord on découvrira le très beau Palacio Sara Braun construit en 1895 et la non moins belle résidence José Menéndez (abritant la Mairie) bâtie en 1910. Parmi les autres édifices remarquables entourant la place on pourra voir le Palacio José Montes construit en 1920, la Résidence Blanchard datant de 1892, l'édifice de la Banque Tarapacá y Londres (occupé aujourd'hui par la Banque Santander) bâti en 1901 et l'Hotel Cabo de Hornos datant des années 1960.


Palacio Sara Braun

Le Palacio Sara Braun est un des édifices les plus enblématiques de Punta Arenas, symbole de l'opulence d'une famille qui s'est enrichie à la fin du 19ème siècle grâce à l'élevage des moutons. Sara Braun était l'épouse d'origine russe de l'homme d'affaires portugais José Nogueira qui avait fondé la "Sociedad Explotadora de Tierra del Fuego" en recevant la concession d'un million d'hectares dans la région de Magallanes pour y élever des moutons. Décédé à 48 ans, Nogueira laissa à Sara Baun une grande fortune et celle-ci fit construire sur un des côtés de la Plaza de Armas un palais que son mari avait commandé cinq ans plus tôt à l'architecte français Numa Mayer. Tous les matériaux et les meubles furent importés d'Europe et l'édifice fut terminé en 1905.
De style néoclassique français comme beaucoup d'hôtels particuliers de Paris à cette époque, le Palacio Sara Braun s'élève sur deux étages et possède une salle de musique, un salon doré, une grande salle à manger et une salle de billard au premier étage, tandis que le deuxième étage est occupé par les chambres et la bibliothèque. Sur le côté ouest on pourra voir le jardin d'hiver réalisé en structure métallique.
Aujourd'hui, le Palacio Sara Baun abrite l'Hotel José Nogueira, le restaurant La Taberna et le Club de la Unión de Punta Arenas.


Palacio Braun Menéndez

Le Palacio Braun Menéndez est lui aussi un des témoins de l'enrichissemnt rapide de certains hommes d'affaires de Punta Arenas à la fin du 19ème siècle. Mauricio Braun Hamburger, partenaire de la société commerciale maritime Braun & Blanchard, membre de la "Sociedad Explotadora de Tierra del Fuego" et consul de Russie, se maria avec Josefina Menéndez. Tout comme José Nogueira il fit rapidement fortune et confia la construction de sa future résidence, le Palacio Braun Menéndez, à l'architecte français Antoine Beaulier.
De style néoclassique français, le Palacio Braun Menéndez fut bâti avec des briques venant d'Uruguay, du marbre d'Italie, du bois provenant de Belgique et l'intérieur fut décoré de tapis et tapisseries réalisés en France et des meubles achetés à Paris et à Londres.
Cet édifice de deux étages disposait d'un système de chauffage central avec une chaudière à charbon et des fenêtres doubles pour assurer une bonne isolation dans cette région particulièrement froide en hiver.
Aujourd'hui, le Palacio Braun Menéndez abrite le Musée Régional de Magallanes qui présente l'histoire de cette région australe et de la ville de Punta Arenas.


Cathédrale du Sacré Coeur

La Cathédrale du Sacré Coeur fut bâtie en 1901 sur l'emplacement de la première église en bois construite par les Salésiens en février 1892 et détruite lors d'un incendie le 17 juin 1892, quelques mois après son inauguration. C'est l'ancienne église María Auxiliadora (Notre-Dame-Auxiliatrice) bâtie elle aussi par les Salésiens qui allait servir de parroisse en attendant la construction d'une nouvelle église.
Entièrement construite en briques par des ouvriers suisses et croates en majorité, la Cathédrale de Punta Arenas se compose de trois nefs divisées par des colonnes corinthiennes. D'une longueur de 46 mètres sur 18 de largeur et 30 mètres de hauteur, la Cathédrale était à l'époque de sa construction l'édifice qui se distinguait le mieux à Punta Arenas.
A l'intérieur on pourra voir la représentation du Christ Tout Puissant (Christ pantocrator) ornant le demi-coupole de l'église, une oeuvre réalisée par le père salésien Luis Mebold K., et le Maître Autel en marbre Travertin soutenu par quatre colonnes d'onyx encadrant une représentation en bas-relief de la Cène de Léonard de Vinci réalisée en marbre de Carrare.


Résidence Blanchard

C'est aussi au bord de la Plaza de Armas que Juan Blanchard, neveu d'un commerçant français de Valparaíso membre de la société Braun y Blanchard, décida lui aussi de faire construire sa résidence. L'oeuvre fut confiée à l'architecte français Antoine Beaulier et la Résidence Blanchard fut construite en 1892 en respectant le style des édifices parisiens de la fin du 19ème siècle.
C'est dans cette riche demeure que Juan Blanchard avait reçu son ami Jean-Baptiste Charcot, un explorateur français qui réalisa plusieurs expéditions polaires avec son bateau le "Pourquoi Pas ? IV" et qui découvrit la "Terre de Charcot" en 1910. A son retour d'expédition, Charcot et Blanchard n'avaient qu'à traverser la Plaza de Armas pour se rendre au Palais du Gouvernement où tous les explorateurs de l'Antarctique étaient honorés.
Aujourd'hui la très belle Résidence Blanchard abrite le siège de l'Institut Antarctique Chilien (INACH) qui possède une des blibliothèques les plus riches sur le continent Antarctique.


Teatro Municipal José Bohr

A une cuadra au nord de la Plaza de Armas, au 823 de la Calle Magallanes, le Teatro Municipal José Bohr est une des entités culturelles les plus importantes de la ville de Punta Arenas.
Construit en 1899 à la demande de José Menéndez dans le style du Théâtre Colón de Buenos Aires considéré à l'époque comme un des meilleurs d'Amérique du Sud, le Teatro Municipal José Bohr fut totalement rénové en 2012 pour lui redonner son lustre d'antan tout en améliorant le confort des sièges et en l'adaptant aux exigences des spectacles modernes.
Le théâtre porte le nom de José Bohr né à Bonn en Allemagne en 1901 mais qui arriva à Punta Arenas à l'âge de 3 ans. Réalisateur de cinéma, compositeur, scénariste, producteur, directeur de la photographie et même acteur, José Bohr exerça ses activités au Mexique, aux Etats-Unis et en Argentine avant de revenir au Chili où il filma une vingtaine de films dont "El Gran Circo Chamorro" ou "Si mis campos hablaran" qui conte l'histoire des premiers colons allemands au bord du lac Llanquihue près de Puerto Montt.


Musée Salesien Mayorino Borgatello

En remontant la Calle Carlos Bories sur 6 cuadras vers le nord on découvrira au 336 de la Avenida Bulnes, à proximité de la très belle église María Auxiliadora, le Musée Salesien Mayorino Borgatello fondé par les missionnaires salésiens en 1893.
Ce musée qui occupe une superficie de 1700 m² présente des collections exceptionnelles sur l'ethnographie, l'histoire, la faune, la flore et d'autres aspects de la Patagonie Australe. On y verra également les travaux réalisés par les missionnaires comme la magnifique collection de photos réalisées par le père Alberto de Agostini, des pièces d'artisanat indigène, des fossiles d'animaux et des outils utilisés par les aborigènes.


Cimetière de Punta Arenas

En plein coeur de la ville, à un kilomètre au nord-est de la Plaza de Armas, le Cimetière de Punta Arenas est une des curiosités à ne pas manquer lors de votre séjour dans cette cité australe. En vous promenant à travers ses mausolées, le Cimetière de Punta Arenas vous racontera en silence la riche histoire de la ville.
Créé en 1894, c'est par le portail monumental réalisé en 1919 par l'ingénieur Fortunato Circutti que l'on pénètrera dans ce parc possédant de grandes avenues bordées de cyprès et conduisant vers les tombes et les mausolées de bien des personnages illustres ou inconnues de Punta Arenas.
On y verra des chapelles construites au début du 20ème siècle par les familles les plus importantes de la région, des édifices somptueux avec des sculptures et des ornements de marbre et de bronze. C'est là que reposent les membres des familles Menéndez, Braun, Blanchard et autres noms qui ont marqué l'histoire de Punta Arenas et de la Patagonie Australe.


Monumento al Ovejero

En poursuivant son chemin le long de la Avenida Bulnes, une cuadra au nord du cimetière, on poura voir le Monument au Pasteur (Monumento al Ovejero).
Cette sculpture représente en pasteur avec son cheval et son chien accompagnant ses 9 moutons, une oeuvre réalisée par l'artiste Germán Montero Carvallo qui s'inspira des vers du poète José Grimaldi Acotto : "No es el gaucho de la pampa ni el cowboy de la pradera; no es el huaso ni es el charro, el ovejero de mi tierra. Es el símbolo viviente del empuje y la paciencia, frente al viento que lo curte y al silecio que lo aprieta." (Ce n'est pas le Gaucho de la Pampa ni le cow boy de la prairie; ce n'est pas le cavalier chilien ni le cavalier mexicain, le pasteur de ma terre. C'est le symbole vivant de la force et de la patience, face au vent qui le transit et au silence qui l'enserre.)
Pour réaliser sa sculpture l'artiste demanda conseil au poète qui lui fit savoir que près de chez lui vivait un authentique paysan, Abel Oyarzún, qui lui servit de modèle.


Zone Franche de Punta Arenas

En continuant toujours le long de la Avenida Bulnes, mais à 4 kilomètres de la Plaza de Armas, on arrivera à la Zone Franche de Punta Arenas qui, sur 53 hectares, reçoit des produits du monde entier.
A l'intérieur de cette Zone Franche, le Mall ZonAustral est un grand centre commercial couvrant une superficie de 14 000 m² et abritant plus de 100 boutiques qui accueillent les touristes de passage à Punta Arenas et qui souhaitent acheter des produits libres de taxes.
Les produits qui ont le plus de succès dans ce centre commercial sont les appareils électroniques et chaque visiteur peut acheter jusqu'à 1200 dollars de biens sans payer de taxes.
Si ce centre commercial ouvert tous les jours de l'année intéresse surtout les chiliens et davantage les argentins, ces derniers payant de fortes taxes sur les produits importés, le touriste européen ou canadien visitera surtout ces lieux comme une curiosité.


Calle Presidente Roca

Une des plus belles rues de Punta Arenas est la Calle Presidente Roca qui permet de rejoindre la Costanera à trois cuadras à l'est de la Plaza de Armas.
C'est par cette rue bordée de beaux édifices et possédant un large secteur piétonnier que l'on s'approchera du port sur le fameux Détroit de Magellan.
Une fois arrivé sur la Costanera, vous découvrirez le Casino situé juste à côté du port avec sa grande jetée où accoste les bateaux de croisière venus parfois de très loin pour faire escale à Punta Arenas lors de leur traversée du mythique Détroit de Magellan.


mirador du Cerro de la Cruz

A 5 cuadras à l'ouest de la Plaza de Armas, en arrivant à la Calle Señoret, on accèdera au mirador du Cerro de la Cruz qui offre aux visiteurs un superbe panorama sur les maisons colorées de Punta Arenas et le Détroit de Magellan.
Par temps clair on pourra même apercevoir l'île de la Terre de Feu avec le Mont Sarmiento culminant à 2246 mètres d'altitude et une partie de la Péninsule de Brunswick.
On pourra également apercevoir la plage de Punta Arenas avec de vieux bateaux à voiles échoués il y a de nombreuses années.
Le Mirador du Cerro de la Cruz est le lieu idéal pour avoir une vue d'ensemble sur la ville de Punta Arenas et y prendre de belles photos.


Que voir aux alentours de Punta Arenas


Musée Nao Victoria

A 7 kilomètres au nord de Punta Arenas on ira visiter le Musée Nao Victoria avec sa réplique du bateau dirigé par Fernand Magellan.
Cette reconstitution grandeur nature de la Nao Victoria permet aux visiteurs de découvrir l'un des bateaux de la flotte de Fernand de Magellan qui fut le premier à explorer la Patagonie australe en découvrant le Cap des Vierges à l'entrée orientale du Détroit de Magellan et la Terre de Feu avant de déboucher sur l'Océan Pacifique.
D'une longueur de 25 mètres sur 7 de largeur, avec ses trois mâts supportant 5 voiles, La Nao Victoria est le seul bateau de la flotte à avoir bouclé le tour du monde, ramenant en Europe les 18 survivants de cette incroyable expédition.
Depuis le 1er octobre 2011 les visiteurs pourront y voir également une reconstitution du "James Caird", une baleinière de seulement 7 mètres de longueur utilisée par Ernest Shackleton et un équipage de 5 hommes pour réaliser une traversée de 1500 kilomètres entre l'île de l'Eléphant et la Géorgie du Sud durant l'hiver 1916.


Hito Mitad de Chile

A 57 kilomètres au sud de Punta Arenas, sur la route menant à Fuerte Bulnes, on découvrira un panneau qui étonnera bien des visiteurs : le Hito Mitad de Chile.
Si pour la plupart des gens le centre du Chili se trouve à Coronel qui dispose d'une belle plage située à 528 kilomètres au sud de Santiago, Playa Blanca, ce panneau placé à l'extrême sud du pays intriguera bien des visiteurs.
On vous y expliquera que le Chili s'étend sur trois continents, l'Amérique, l'Océanie avec l'île de Pâques et l'Antarctique, et que le centre géographique du pays entre la frontière du Pérou et le pôle sud se trouve effectivement près de Fort Bulnes. Et pour bien vous faire comprendre cela vous découvrirez sur les lieux un monument sur lequel est représenté l'intégralité du territoire chilien incluant les terres antarctiques chiliennes.


Fuerte Bulnes

A 60 kilomètres au sud de Punta Arenas, Fuerte Bulnes est un site important de l'histoire de la région puisqu'il marque le début de la colonisation de ces terres. Bâti le 30 octobre 1843 sur un promontoire rocheux de la Punta Santa Rosa, à 3 kilomètres au sud de Puerto del Hambre, le fort fut construit rapidement avec des rondins de bois pour marquer la présence chilienne sur ce territoire 24 heures avant l'arrivée de la frégate française "Le Phaéton". Mais en raison du climat inhospitalier, les habitants s'installèrent à Punta Areanas en 1848 et le fort fut incendié quatre ans plus tard.
Reconstruit en 1943 en raison de sa grande valeur historique, Fuerte Bulnes est aujourd'hui visité par de nombreux touristes séjournant à Punta Arenas et souhaitant découvrir ce fort en bois avec ses canons et sa chapelle, dans un parc disposant de chemins de randonnées et de miradors pour permettre aux visiteurs d'apprécier sa structure et les paysages environnants avec de magnifiques vues sur le Détroit de Magellan.


Parc National Isla Magdalena

C'est en bateau avec la compagnie Transbordadora Austral Broom que l'on rejoindra le Parc National Isla Magdalena situé à 35 kilomètres au nord-est de Punta Arenas, dans le Détroit de Magellan, l'aller/retour coûtant 30 000 Pesos.
Couvrant une superficie de 1576 km², le parc comprend non seulement l'île Magdalena dominée par le volcan Mentolat qui culmine à 1660 mètres d'altitude, mais aussi de nombreux îlots tout autour.
C'est à Puerto Gaviota que les passagers débarqueront au bout de 2 heures de navigation, une petite crique au sud de l'île où vivent quelques marins et qui s'offrent comme guides aux touristes désirant découvrir les charmes de ce parc.
Cette île enchantera surtout les amateurs d'ornithologie qui pourront y observer de nombreux oiseaux comme les cormorans et les mouettes, mais surtout d'importantes colonies de manchots de Magellan puisque leur nombre est estimé à 60 000 couples qui viennent tous les ans nicher au même endroit, entre les mois d'octobre à mars. Pour ceux qui décideront de faire le voyage jusqu'à cette île, ce sera un spectacle incroyable en découvrant les lieux pratiquement recouverts par ces innombrables manchots de Magellan.
D'autres animaux pourront être observés lors de vos balades sur l'île : des loutres du Chili, des loutes marines connues sous le non de chungungo, des ragondins, des pudus, des lions de mer ou des otaries à fourrure australe.


Porvenir

Capitale de la partie chilienne de la Terre de Feu, Porvenir est une petite commune accessible par ferry depuis Punta Arenas, la traversée se faisant une fois par jour dans les deux sens pour un coût de 6200 Pesos par passager et 39800 pesos pour un véhicule léger. Cette traversée de 20 milles nautiques à bord du Crux Australis dure environ 2h30 et elle est assurée par la compagnie Transbordadora Austral Broom qui laissera ses passagers à Bahía Chilota, à 5 kilomètres de Porvenir. Pendant la traversée vous aurez peut-être la chance d'apercevoir des dauphins du Chili, des manchots de Magellan ou des baleines.
Porvenir possède des hôtels et des restaurants et pourra servir de camp de base pour découvrir la partie chilienne de la Terre de Feu.
En se promenant le long de la Costanera on pourra voir nager cygnes à col noir, et on tombera sous le charme des petites maisons colorées au bord du Détroit de Magellan.
Au nord de Porvenir on découvrira la Laguna Verde et la Laguna de la Sal qui servent de refugent aux flamants roses et d'autres oiseaux comme les pluviers.
A Porvenir vous pourrez également visiter le Musée Fernando Cordero Rusque (ou Museo de Tierra del Fuego) qui vous présentera la colonisation de la Terre de Feu et où vous pourrez voir de belles pièces archéologiques et anthropologiques comme la momie d'un ancien habitant de cette région.


Parc Naturel Karukinka

C'est à partir de Porvenir que l'on pourra visiter le Parc Naturel Karukinka situé au sud de la Grande Île de Terre de Feu, un long trajet de plus de 200 kilomètres en contournant la Baie Inutile nommée ainsi par le navigateur britannique Phillip Parker King qui n'y avait trouvé aucun point d'ancrage.
D'une superficie de 275 000 hectares, le Parc Naturel Karukinka sera très apprécié des amateurs de trekking qui y découvriront un relief varié avec de grandes steppes, des tourbières, des forêts et des montagnes peu élevées.
Sur ces terres souvent balayées par les vents et arrosées par des pluies fréquentes, on pourra y observer des guanacos, des renards de Magellan, de petits rongeurs connus au Chili sous le nom de tuco-tucos, des loutres du Chili, des éléphants de mer sur les côtes, ainsi que de très nombreux oiseaux tels que des pics de Magellan, des brassemers de Patagonie, des cygnes à col noir, des ouettes de Magellan, des cormorans, des albatros, des martins pêcheurs, des ibis à face noir, des conures magellaniques ou des buses tricolores.


Parc National Alberto de Agostini

Le Parc National Alberto de Agostini se situe pratiquement à l'extrême sud du territoire chilien, à environ 150 kilomètres des côtes de Punta Arenas, et la seule façon d'y accéder sera par voie maritime lors d'une croisière qui pourra durer plusieurs jours en empruntant le Canal de Beagle.
C'est le troisième plus grand parc national du Chili avec une superficie de 14 600 km² et il fut baptisé du nom du missionaire salésien Alberto De Agostini qui, en 1910, décida d'explorer les canaux et les fjords de la Terre de Feu.
Avec ses nombreux glaciers qui descendent vers les fjords, le mont Darwin culminant à 2488 mètres d'altitude, ses côtes occupées par des colonies d'éléphants de mer survolés par les albatros et les cormorans, ses rivières où s'ébattent les ragondins et les loutres, le Parc national Alberto de Agostini sera pour ceux qui pourront l'atteindre un des moments forts de leur voyage au Chili.
En navigant sur l'étroit Canal Murray qui relie la Canal Beagle à la Baie Wulaia, on arrivera vers le site où Charles Darwin entra en contact avec les aborigènes de la Terre de Feu, les Yagans qui vivaient sur l'île Navarino et d'autres îles de la région.


Puerto Williams

A 350 kilomètres au sud-est de Punta Arenas, sur la rive nord de l'île Navarino, Puerto Williams est considérée par les chiliens comme la ville la plus australe du monde, titre que les argentins revendiquent avec Ushuaia située légèrement plus au nord. Puerto Williams est en fait un village avec ses 1600 habitants tandis qu'Ushuaia en compte 70 000. Quoiqu'il en soit, en arrivant à Puerto Williams vous vous approcherez du bout du monde.
Puerto Williams dispose d'un aérodrome qui permet aux avions de la compagnie Aerovías DAP d'y réaliser un vol par jour en provenance de Punta Arenas (134 USD par trajet), un voyage qui se fait en seulement 1h15 contre 28 heures en bateau avec Transbordadora Austral Broom (départ le jeudi de Punta Arenas, retour le samedi de Puerto Williams). Le voyage en bateau ne sera donc envisagé que par ceux qui disposent beaucoup de temps et qui souhaiteraient faire une belle croisière à travers les canaux de Patagonie. Dans ce cas il faudra compter 98 000 Pesos pour faire ce trajet dans un fauteuil inclinable, 137 000 Pesos pour une couchette.
Puerto Williams se trouvant à moins de 50 kilomètres d'Ushuaia, sur la rive opposée du Canal de Beagle, des traversées sont possibles entre la ville argentine et Puerto Navarino en seulement 30 minutes, ce qui réduit considérablement la durée du voyage. Puerto Navarino se situe à 28 kilomètres à l'ouest de Puerto Williams, un trajet qui sera réalisé rapidement en bus ou en taxi.


Dientes de Navarino

Puerto Williams dispose de quelques hôtels et restaurants pour accueillir les touristes qui souhaiteraient découvrir l'île Navarino. En arrivant à Puerto Williams on sera enchanté par la vue de ce village au bord du Canal de Beagle avec en toile de fond les pics impressionnants de la chaîne de montagnes des Dientes de Navarino dont le sommet le plus élevé culmine à 1200 mètres.
Les Dientes de Navarino c'est l'attraction principale de l'île et les touristes s'y rendent pour réaliser le trek le plus austral du monde, une grande randonnée à travers la forêt et les lagunes avant de grimper les pentes de ces montagnes jusqu'au Paso Virginia à 859 mètres d'altitude et au Paso de los Dientes (765 m). Pendant ce trek vous pourrez voir des paysages magnifiques, de belles cascades, les vestiges des campements Yagans, des castors et des oiseaux marins.
Sur la côte est de l'île, on pourra rejoindre Puerto Toro considérée comme la commune la plus australe du monde avec une de trentaine d'habitants seulement.
Au sud de l'île se trouve la Baie Nassau que l'on peut atteindre en bateau depuis Puerto Williams et qui permet de rejoindre le mythique Cap Horn.


Parc National Cabo de Hornos

A l'extrême sud du continent américain, le Parc National Cabo de Hornos sera pour certains voyageurs le point d'orgue de leur visite de la Patagonie australe. Formé par un groupe d'îles dont les plus connues sont les îles Wollaston, les îles Hermite, l'île Grevy, l'île Frecynet, l'île Deceit ou l'île Herschel, le parc abrite de nombreux oiseaux comme les fulmars argentés, les albatros et les manchots de Magellan qui forment de grandes colonies sur les côtes.
Dominé par le Cerro Pirámide qui culmine à 406 mètres d'altitude, le parc est surtout visité entre les mois d'octobre et mars car les conditions climatiques sont très rudes durant l'hiver australe.
Pour accéder au Cap Horn on pourra prendre l'avion volant de Punta Arenas à Puerto Williams, puis un bateau qui passera par le Canal de Beagle pour rejoindre l'archipel formé par les îles Wollaston, l'île de Hornos étant la plus australe de toutes. Lors de la navigation entre les îles on pourra observer des léopards de mer, des otaries, des dauphins, des loutres marines et des baleines.


Cap Horn

Le Cap Horn c'est le cap le plus austral de l'île de Hornos, marquant la limite nord du Passage de Drake qui sépare l'Amérique de l'Antarctique, permettant de relier l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique.
Le Cap Horn fut aperçu en 1525 par le navigateur espagnol Francisco de Hoces, le premier européen à découvrir le passage entre les deux océans suite à une tempête qui l'empêcha d'entrer dans le Détroit de Magellan.
Jusqu'à l'ouverture du Canal de Panama en 1914, le Cap Horn était le point de repère de tous les bateaux qui devaient passer de l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique et inversement. Aujourd'hui, les visiteurs pourront voir passer au large du Cap Horn les cargos les plus grands du monde qui ne peuvent emprunter le Canal de Panama.
Au sommet de l'île de Hornos, un monument représentant un albatros fut installé en 1992 pour rendre hommage aux marins qui ont péri lors des violentes tempêtes qui balayent le Passage de Drake. Ce Monument au Cap Horn, capable de resister à des vents supérieurs à 200 km/h, a été ralisé par le sculpteur chilien José Balcells Eyquem qui a voulu représenté l'emblème de la Confrérie Internationale des Capitaines du Cap Horn.

Pour découvrir ce monde fascinant en prenant son temps, des croisières de plusieurs jours vous permettront de découvrir le Cap Horn et les glaces de l'Antarctique à bord de bateaux confortables. Ceux qui seraient intéressés par ce type de voyage trouveront une liste de croisières en Antarctique, la plupart d'entre elles partant de Ushuaia.



Comment aller à Punta Arenas

Sky AirlineBien que située à l'extrême sud du Chili, Punta Arenas est une ville assez facile d'accès, que ce soit par les airs, la route ou la mer.
C'est bien sûr en avion que les touristes les plus pressés de découvrir la Région de Magallanes et de l'Antarctique Chilien rejoindront Punta Arenas en atterrissant sur l'aéroport international Carlos Ibáñez del Campo situé à 20 kilomètres au nord du centre ville.

Avec ses trois pistes d'atterrissage, cet aéroport est desservi principalement par trois compagnies aériennes : Aerovías DAP, LAN Airlines et Sky Airlines.
LAN Airlines propose des vols à Punta Arenas depuis Puerto Montt et Santiago, mais aussi de Río Gallegos et Ushuaia en Argentine, et depuis les îles Malouines.
Sky Airline relie Punta Arenas depuis Balmaceda (Coyhaique), Puerto Montt (115 €) et Santiago (168 €).
Aerovías DAP propose des vols régionaux au départ de Porvenir, Puerto Williams et Puerto Natales (charter), et des vols internationaux depuis Ushuaia, Río Grande (charter) et Río Gallegos (charter).

Des taxis font le trajet entre l'aéroport et le centre ville de Punta Arenas, le coût du transport étant de 19 US$ par personne, 38 US$ pour un seul passager.
La compagnie Transfer Austral vous proposera le même trajet avec ses navettes de minibus pour seulement 6 US$ par personne.


Billet d'avionBillets d'avion au Chili


Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion au Chili.


Il n'y a pas de gare routière à Punta Arenas et chaque compagnie arrive et part de son propre terminal. Les compagnies de bus offrant les meilleurs services pour les voyages de longue distance sont Cruz del Sur, Bus Sur, Buses Fernandez et Buses Pacheco.
Les compagnie Bus Sur et Buses Pacheco proposent par exemple de relier Punta Arenas au départ de Puerto Natales mais aussi depuis les villes argentines de Río Gallegos, Río Grande et Ushuaia.
Buses Barría (ou Buses Ghisoni) propose également des voyages en bus depuis Ushuaia et Río Gallegos.
Cruz del Sur et ses filiales dessert Punta Arenas depuis Osorno et Puerto Varas.
Buses Fernandez propose quant à elle de nombreuses liaisons depuis Puerto Natales.

Puerto Natales est également accessible par bateau, les bus et les voitures venant d'Argentine devant emprunter le ferry de la compagnie Transbordadora Austral Broom pour traverser le Détroit de Magellan depuis le village de Porvenir sur la Terre de Feu.
On pourra aussi voyager avec la compagnie Navimag depuis Puerto Montt ou Quellón, un long voyage de plus de 24 heures à travers les fjords et les canaux de Patagonie jusqu'à Puerto Natales d'où l'on prendra un bus pour arriver à Punta Arenas.

Circuler à Punta Arenas

Bus urbain MovigasPunta Arenas est une ville que les amateurs de randonnées découvriront à pied, mais quand le temps est pluvieux il est préférable d'utiliser les services des transports publics.
Punta Arenas dispose d'un service de transport en commun desservant plusieurs lignes avec des bus et des microbus, une grande partie fonctionnant au gaz et appartenant à la société Movigas. Le prix du ticket de bus à Punta Arenas est de 300 Pesos, soit le tarif le moins cher de toutes les villes du Chili.

L'autre moyen de transport le plus utilisé à Punta Arenas c'est le taxi collectif, des véhicules particuliers opérant sur des lignes fixes de la ville.
Vous n'aurez certainement pas de difficultés à trouver un taxi collectif à Punta Arenas puisque la ville en compte plus de 1300 enregistrés officiellement. Le taxi collectif est un peu plus cher que le bus mais bien moins cher que le taxi traditionnel. C'est donc un des moyens de transport les plus utilisés à Punta Arenas car les lignes sont très variées.

Pour circuler dans la Région de Magallanes et de l'Antarctique Chilien, il faudra assez souvent prendre le bateau pour traverser les canaux.
Il existe des bus locaux pour rejoindre les sites facilement accessibles par voie terrestre, mais il est plutôt conseillé de faire appel aux services des tours opérateurs de Punta Arenas pour ne pas perdre de temps et bénéficier de la présence d'un guide qui sera le plus apte à vous faire découvrir la région.
Si vous souhaitez avoir un aperçu des prix pratiqués depuis Punta Arenas pour faire des excursions vers l'île Magdalena, le Parc Torres del Paine, le Parc Pali Aike, la Terre de Feu Chilienne et autres lieux, vous pouvez découvrir les tarifs sur les sites des agences telles que Full Patagonia Tour ou Comapa.


Arriver ou partir de Punta Arenas


Buses Fernandez

La plupart des touristes qui partent de Punta Arenas rejoignent Santiago ou Puerto Montt en avion en prenant un vol de Sky Airline ou LAN Airlines, ou poursuivent leur voyage en bus en direction de Puerto Natales ou d'autres destinations en Argentine comme Ushuaia, Río Grande ou Río Gallegos. C'est la ligne entre Punta Arenas et Puerto Natales qui est la plus fréquentée, les deux villes n'étant distantes que deux trois heures.
Quelques uns poursuivront leur voyage en bateau à destination de Quellón sur l'île de Chiloé ou Puerto Montt, mais il faudra auparavant rejoindre Puerto Natales en bus et la durée de la traversée est si longue que beaucoup préfèreront se rendre directement à Puerto Montt en avion.


Exemples de tarifs de bus au départ de Puerto Montt


Osorno Km 29h00 40000 Pesos

Puerto Natales Km 03h00 6000 Pesos

Puerto Varas Km 30h15 40000 Pesos

Río Gallegos* Km 07h00 10000 Pesos

Ushuaia* Km 14h00 30000 Pesos


Tarifs indicatifs trouvés sur les sites des compagnies de bus citées ci-dessus. Prix "à partir de" pour un siège semicama, comptez 30% de plus pour un siège cama. Les villes marquées d'un astérisque sont accessibles en passant par Puerto Natales. Les tarifs indicatifs sont exprimés en Dollar US ou en Pesos Chiliens (1 Euro = 710 Pesos en janvier 2015).

Hôtels à Punta Arenas

Hotel José NogueiraMalgré sa situation australe, Punta Arenas possède une bonne infrastructure hotelière pour accueillir les touristes qui souhaitent découvrir l'extrême sud du Chili.
La grande majorité des hôtels de Punta Arenas se trouvent autour de la Plaza de Armas ou à peu de distance de celle-ci, ce qui permettra aux touristes de se déplacer facilement à pied pour trouver un restaurant ou une agence de voyage pour réaliser les excursions de leur choix dans la Région de Magallanes et de l'Antarctique Chilien.

Les hôtels à Punta Arenas sont en général bien chauffés et confortables, mais les voyageurs disposant d'un petit budget devront se contenter d'établissement proposant des chambres avec salle de bains commune.
Ceux qui disposent d'un budget plus important auront davanatage de choix mais dans tous les cas il est conseillé de réserver à l'avance pendant la haute saison, c'est à dire entre novembre et février.


Petit budget

Hostal Aventura Austral : A 10 minutes à pied de la Plaza de Armas, l'Hostal Aventura Austral dispose d'une connexion wifi, d'une cuisine commune et vous propose des chambres doubles avec une télévision et une salle de bains commune à partir de 36 €, petit déjeuner compris.


Hostal Doña Irma : Entre la Plaza de Armas et la Costanera, l'Hostal Doña Irma dispose d'une connexion wifi, une cuisine commune, un service de bagagerie, un service de blanchisserie, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur et salle de bains commune à partir de 40 €, petit déjeuner compris.


Budget moyen

Yellow Submarine : A deux pas de la Costanera et proche du casino, le Yellow Submarine dispose d'une connexion wifi, un restaurant, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur et salle de bains privée à partir de 62 €.


Hostal Patagonia de Antaño : A proximité de la Plaza de Armas, l'Hostal Patagonia de Antaño dispose d'une connexion wifi, un service de bagagerie et de blanchisserie, et vous propose des chambres doubles avec téléviseur et salle de bains privée à partir de 63 €, petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Hotel José Nogueira : Situé dans un des plus beaux édifices de la ville au bord de la Plaza de Armas, l'Hotel José Nogueira vous offrira la possibilité de séjourner dans une belle demeure de la fin du 19ème siècle. L'hôtel dispose d'un restaurant, de beaux salons, un jardin et vous propose de magnifiques chambres doubles avec téléviseur LCD et salle de bains privée à partir de 172 €, petit déjeuner compris.


Hotel Cabo De Hornos : En face de la Plaza de Armas, l'Hotel Cabo De Hornos est un des établissements mythiques de Punta Arenas. Il dispose d'une connexion wifi, un restaurant gastronomique, un bar raffiné, un salon, une salle de réunion, et vous propose des chambres doubles confortables avec téléviseur LCD, bureau, minibar et salle de bains privée à partir de 212 €, petit déjeuner compris.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Punta Arenas.


Tarifs indicatifs soumis aux variations saisonnières sans la TVA (19%) que les touristes étrangers peuvent récupérer selon certaines conditions.

Annonces publicitaires

Plan de Punta Arenas

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Chili

* Alitalia revient au Chili en 2016
La compagnie aérienne Alitalia a annoncé qu’elle allait reprendre sa liaison entre Rome et Santiago du Chili en proposant cinq vols par semaine à partir d [...]
* Réouverture en juillet de la ligne ferroviaire Tacna-Arica
La ligne de chemin de fer Ferrocarril Tacna-Arica (FCTA) entre le Pérou et le Chili va reprendre son service au mois de juillet 2015. Cette ligne avait été ferm [...]
* Le volcan Copahue inquiète le Chili et l'Argentine
Face au risque d’éruption du volcan Copahue, l’alerte rouge a été donnée au Chili et en Argentine afin d’évacuer les populations les plus proc [...]
* Vol au Chili pour 290 euros avec TAM et LAN
Ce bon plan va surtout intéresser ceux qui souhaitent découvrir le Chili et le Pérou en s’offrant un billet d’avion à prix low cost vers l’Amé [...]
* Sur les traces du Puma de Patagonie
Pour les touristes qui veulent sortir des sentiers battus, l’hôtel Tierra Patagonia leur a préparé une excursion qui les conduira sur les traces du Puma d [...]
* El Cruce Columbia 2013
La 12ème édition de la course « El Cruce Columbia » se déroulera entre le 7 et le 10 février 2013 à travers la Cordillère des Andes, entre l [...]
* LAN va suspendre provisoirement ses vols vers Francfort
La compagnie aérienne LAN Airlines suspendra provisoirement ses vols entre le Chili et l’Allemagne entre le 2 avril et le 30 juin 2013. A partir du 1er av [...]
* Le Rallye Dakar accusé de destruction de sites archéologiques
A quelques jours du départ du Dakar 2013 qui se déroulera entre le 5 et 20 janvier 2013, des archéologues du Chili dénoncent l’impunité des organisateurs [...]

Vidéo

Photos du Chili

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser