Americas > Voyages > Villes > Masaya

Masaya



Masaya

A proximité de Granada on ne manquera pas de se rendre à la Lagune Apoyo, un lac qui occupe le cratère de l'ancien volcan Apoyo qui explosa il y a environ 23 000 ans. Cette lagune de 7 kilomètres de diamètre située entre Masaya et Granada est entourée par une paroi volcanique et c'est le lieu rêvé pour pêcher, nager ou se détendre en admirant le paysage.
Masaya est une ville qui se trouve à seulement 18 kilomètres de Granada. C'est à cet endroit que le conquistador espagnol Francisco Hernández de Córdoba aurait rencontré le chef indigène Nicarao qui reçut les nouveaux venus pacifiquement. Il accepta sans problèmes la foi catholique et la plupart des membres de sa tribu acceptèrent de se faire baptiser. Nicarao, dont le nom est à l'origine de celui du pays, symbolise donc l'intégration pacifique des ethnies indigènes à la colonie espagnole.

Que voir à Masaya et ses alentours

Malecón de Masaya

Cette ville a su conserver le style néocolonial de ses édifices du centre historique qui possède de belles églises et un parc central ombragé qui fait la joie de tous. On y appréciera aussi son marché artisanal entouré de remparts, un lieu très agréable avec ses boutiques, ses restaurants et ses représentations de danses folkloriques. On flânera également dans le Marché Municipal pour y découvrir les produits frais que viennent acheter les habitants.
Le Barrio Monimbó est l'ancien centre indigène et une grande partie de ses habitants ont conservé leurs coutumes ancestrales.
Le Malecón de Masaya est également un des lieux les plus visités de la ville puisqu'il offre une vue splendide sur le lac Masaya et le Parc National du Volcan Masaya, une des nombreuses réserves naturelles du Nicaragua où les touristes aiment se promener.

Forteresse El Coyotepe Au nord de la ville de Masaya on ira visiter l'ancienne Forteresse El Coyotepe construite en 1893 sous les ordres du président José Santos Zelaya dans le but de contenir les forces des Etats-Unis qui menaçaient la Révolution Libérale. Puis la forteresse servit de prison jusqu'en 1983 et elle est devenue depuis cette date un site historique et abrite un musée.
A 300 mètres d'altitude, la Forteresse El Coyotepe offre une belle vue panoramique sur la ville de Masaya, la lagune, les volcans Mombacho, Masaya et Apoyeque, et on peut même apercevoir la ville de Managua au bord du Lac Xolotlán, la péninsule de Chiltepe et l'immense Lac Nicaragua.
C'est sous la coupole centrale de la forteresse que se trouve le musée dédié au général Benjamín Zeledón qui s'y était retranché en 1912 après le débarquement des troupes américaines. A l'intérieur de ce musée on pourra voir des photos de l'époque et des documents relatifs à cet épisode de l'histoire du Nicaragua.

Volcan Masaya Le Parc National du Volcan Masaya et la lagune du même nom sont les principales attractions naturelles de la région en raison de la beauté des paysages qu'ils offrent à leurs visiteurs. Peu élevé, puisqu'il cumine à 638 mètres d'altitude, le Masaya est un des 6 volcans en activité du pays. Son cratère principal appelé Santiago emet en permanence de grande quantité de dioxyde de souffre et l'on peut apercevoir sa lave incandescente à l'intérieur. Si le Masaya est le sommet le plus impressionnant, le Parc National se compose de deux volcans (le Nindirí étant le second) et de 5 cratères. En se promenant dans le parc on s'approchera du cratère Santiago, on découvrira la grotte de Tzinaconostoc où nichent les chauves-souris et on pourra observer une faune très variée avec des coyotes, des moufettes, des ratons laveurs, des opossums, des iguanes, des cerfs et de nombreux singes.

Des excursions de nuit sont possibles jusqu'à la "La Cruz de Bobadilla, une coix érigée près du cratère au 16ème siècle par le Père Francisco Bobadilla qui voulait excorciser le démon. Au cours de cette randonnée on pourra voir des inséparables de Fischer (chocoyos) qui nichent dans le cratère, s'étant adapté à la fumée qui s'y dégage en permanence. On verra également de nombreuses chauves-souris sortir des grottes et en arrivant au mirador on pourra voir la lave ardente au fond du cratère, un spectacle magnifique grâce en raison de l'obscurité.

Laguna de Apoyo Au sud-est de Masaya on découvrira la Réserve Naturelle de la Laguna de Apoyo. La Laguna de Apoyo est le plus grand lac du Nicaragua situé dans un cratère de 6 kilomètres de diamètre et couvrant une superficie de 34 km².
Ce plan d'eau est un des lieux de villégiatures préférés des habitants de Masaya ou de Granada qui peuvent y faire du kayak, nager au bord des côtes ou même faire de la plongée puisque la profondeur du lac atteint les 176 mètres.
La Réserve Naturelle de la Laguna de Apoyo se trouve sur les territoires de Masaya et de Granada. Dans la forêt tropicale qui l'entoure on pourra y observer de nombreux animaux comme les opossums, les écureuils, les agoutis, les fourmiliers, les jaguarondis et plusieurs espèces de singes. On y verra également de nombreux iguanes et quelques boas, ainsi qu'une très grande variété d'oiseaux de toutes les tailles, du minuscule colibri jusqu'au faucon.

Aux alentours de la lagune on visitera les communes pittoresques de Catarina et de San Juan de Oriente, tous deux faisant partie de ce qu'on appellent les "Pueblos Brujos" (les Villages Sorciers). Dans ces deux villages ont découvrira des ateliers et des boutiques d'artisanat, et on restera sous le charme des paysages environnants.

Nindirí Nindirí est une petite commune qui se trouve à quelques kilomètres de Masaya, juste au nord de la Lagune. Dans cette région très fertile où l'on cultive le riz, des haricots, le maïs, le sorgo, le manioc, l'arachide et diverses plantes potagères, la petite cité de Nindirí mérite d'être visitée en raison de la qualité de son architecture et des curiosités qu'elle réserve aux touristes.
On y découvrira l'église Santa Ana construite au début du 17ème siècle, et la Maison de la Culture où sont exposées les oeuvres des artistes locaux et une collection de pièces archéologiques provenant des civilisations précolombiennes. Mais ceux qui souhaitent en connaître davantage sur les civilisations qui ont peuplé la région se rendront au Musée archéologique Tenderí qui présente près de 1500 pièces datant de 1200 à 1500 et qui ont été retrouvées sur le territoire de la municipalité.
On ne manquera pas non plus de se promener sur le Marché artisanal où on pourra à la fois déguster des produits gastronomiques de la région et faire des achats de souvenirs.
Pendant les fêtes patronales qui se déroulent du 24 au 28 juillet en l'honneur de la Sainte Patronne et de Santiago, on pourra assister à des représentations de danses traditionnelles comme celle des Chinegros.



Comment aller à Masaya

Très proche de Managua et Granada, Masaya est très bien connectée au reste du pays puisqu'elle se trouve sur la route qui relie ces deux villes importantes.

De Managua, des bus partent toutes les 10 minutes du Terminal de Mercado Roberto Huembes et on trouvera également de très nombreux minibus partant du Terminal de Universidad Centroamericana (UCA), le voyage durant 30 à 40 minutes pour 30 kilomètres de distance et le billet coûtant environ 20 Cordoba.

De Granada les bus partent toutes les 30 minutes au coin du supermarché Palí situé près du Marché Central, un trajet de moins de 20 kilomètres réalisé en moins de 30 minutes pour 20 Cordoba environ.

On arrivera également à Masaya depuis le Costa Rica et le Honduras en prenant les bus internationaux qui relient le Nicaragua au Costa Rica et au Honduras.

Circuler à Masaya

Transport public MasayaMasaya dispose de six lignes de bus urbains qui vous permettront de rejoindre les quartiers les plus éloignés du centre ou vous épargner des efforts quand vous serez fatigués de parcourir la ville à pied. Sachez cependant que la flotte de bus de la ville de Masaya n'est que de 30 véhicules dont la plupart auraient du être retirés de la circulation depuis bien longtemps.

Le tarif du billet de bus est très bon marché pour les touristes européens puisqu'il n'est que de 4 Cordoba. Veillez cependant à payer avec de la monnaie ou des petites coupures pour éviter les soucis au moment où on vous rendra la monnaie.

Vous trouverez à Masaya de nombreux taxis qui vous permettront de vous déplacer dans les limites de la ville pour 15 Cordoba par personne, les tarifs pour les courses vers les localités voisines ou les différentes attractions naturelles de la région étant à négocier avec le chauffeur selon la distance.


Partir de Masaya


Terminal de bus de Masaya

Le Terminal de bus expresos reliant Masaya à l'Univesité Centro Américaine (UCA) de Managua est situé au nord de l'église San Miguel et à moins de 300 mètres du Pac Central. Ce sont des microbus qui font le trajet en moins de 40 minutes pour seulement 20 Cordoba.

Le principal Terminal de Bus de Masaya est celui du Mercado Municipal Ernesto Fernández est un peu plus éloigné du centre ville puisqu'il se trouve à 600 mètres du Terminal UCA et à près d'un kilomètres du Parc Central.

Ce terminal est fréquenté par plus de 180 bus par jour reliant Managua, Granada et de nombreuses autres localités du Département de Masaya et du pays.
Pour se rendre à Catarina ou Nindirí on prendra un bus à destination de Managua.


(Tarifs en mai 2014 donnés à titre indicatif en dollar US ou en Cordoba, 1 € équivalant à 35 Cordoba)

Hôtels à Masaya

Hacienda Puerta del CielosMasaya étant située entre Granada et Managua, beaucoup de touristes choisiront de loger dans une de ces deux villes qui offrent une infrastructure hôtelière plus importante que Masaya. Masaya se trouve d'ailleurs à peu de distance de ces deux villes que l'on peut faire l'aller-retour très facilement dans la journée vue la quantité de bus sur ce trajet.

Cependant, ceux qui souhaiteraient séjourner à Masaya pour profiter de cette ville agréable et pouvoir rayonner autour à la découverte de ses beautés naturelles trouveront quelques hôtels qu'ils pourront réserver en consultant la liste ci-dessous.


Liste d'hôtels à Masaya

Annonces publicitaires

Plan de Masaya

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Nicaragua

* Attention à la dengue en Amérique Centrale
Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 mo [...]
* Numéro de téléphone gratuit pour les urgences au Nicaragua
Selon le Gouvernement, le Nicaragua est un des pays les plus sûrs d’Amérique Centrale, mais au cas où il arriverait quelque chose à un touriste celui-ci v [...]
* Surfer sur un volcan au Nicaragua
Si vous aimez les sports extrêmes et les montées d’adrénaline, le volcan Cerro Negro au Nicaragua vous attend pour une séance de surf inoubliable le long [...]
* Un aéroport touristique sur la côte Pacifique du Nicaragua
Le groupe hôtelier Barceló et le Gouvernement du Nicaragua ont créé une entreprise commune dans le but de construire un aéroport touristique à San Rafael del Su [...]
* Blue Panorama vole au Nicaragua
La compagnie aérienne Blue Panorama Airlines va ouvrir une nouvelle ligne entre Rome et Managua avec une escale à La Havane à partir du 11 juillet 2012. Le vol [...]
* L'UE donne 7 millions d'euros pour le tourisme au Nicaragua
L’Union Européenne a donné 7 millions d’euros au Nicaragua afin d’impulser le tourisme dans les villes coloniales du pays et dans sa région de [...]
* Air Nicaragua prend son envol cet été
20 ans après la disparition de « Aeronica – Aerolíneas Nicaragüenses », Le Nicaragua va de nouveau avoir sa propre compagnie aérienne [...]
* Le bus va-t-il réussir à traverser la rivière ?
Un des moyens les plus économiques pour voyager en Amérique Centrale, c’est d’emprunter ce qu’on appelle le Chicken Bus. Le chicken bus est un [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Nicaragua

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser